Je ne suis pas “Charlie”, mais…

Je ne suis pas Charlie: je n’ai jamais eu d’admiration pour un journal, symbole d’une époque révolue aux transgressions parfois inouïes, qui a fini par devenir un organe de presse mondain et boboïsant, quoi que d’authentiques talents n’aient pas manqué (Cabu restera un bon dessinateur et Bernard Marris avait des analyses intéressantes matière économique): Dieu seul jugera !

Je ne suis pas Charlie, car son anticléricalisme grossier, loin de participer à une quelconque insurrection de la conscience ne faisait que donner de l’eau au moulin au conformisme le plus plat qui ne prend plus de risques. L’anticléricalisme, aujourd’hui, c’est un peu comme l’antisémitisme sans juifs; on utilise ainsi une poupée gonflable qui ne fera peur à personne. Qui transgresse sans peine n’a pas grand-chose à revendiquer…

Je ne suis pas Charlie, car sa provocation pouvait aussi parfois sonner comme une sorte de sauve-qui-peut pour un journal subissant des difficultés financières. Loin de dénoncer la société marchande et du marketing, Charlie Hebdo s’y coulait par réflexe de survie…

Mais…

En persistant dans sa volonté de ne pas se taire dans ses critiques de l’Islam, Charlie Hebdo empruntait une voie périlleuse qui a fini par lui coûter. Charlie a préféré continuer. On imagine les pressions, les recommandations, les avertissements polis et feutrés, les prises de distance pour demander à Charlie faire profil bas… Il n’en a rien été. Mais si Charlie avait obtempéré, c’est bien son ADN transgressif – ou ce qui lui en restait, car il a été largement atténué… – qui aurait été radicalement renié. Charlie Hebdo n’a pas voulu rejoindre la cohorte du conformisme, sous peine de se heurter à une contradiction intime. Il fallait bien rester logique. Charlie a alors suivi, depuis 2006, une démarche que beaucoup, à droite comme à gauche, évitaient. Si Charlie n’avait pas critiqué l’Islam, les mêmes qui haussent les épaules face à la tragédie subie auraient dénoncé la lâcheté et la partialité du journal… Il en est allé différemment: tout en critiquant les curés, Charlie a continué à rire de l’Islam, du Coran et du prophète… Mais aller jusqu’au bout de sa démarche c’est toujours, à un moment ou un autre, se heurter à des conséquences imprévues, voire violentes. Le dessinateur Wolinski l’avait, semble-t-il, pressenti.

Charlie Hebdo a rencontré brutalement les contradictions des sociétés molles et consensuelles qui, niant tout danger, finissent par mieux se heurter à sa réalité. Ce n’est pas un hasard que l’attentat ait touché, dans un quartier plutôt acquis au principe du multiculturalisme, un journal qui prisait peu les discours sur les civilisations, préférant les mettre dos à dos. Le seul hic est que Charlie a rencontré des hommes pour qui, manifestement, la séparation du bon grain et de l’ivraie doit être faite avant le Grand jugement, oubliant qu’il n’appartient qu’à Dieu, dont le Royaume n’est pas de ce monde… Charlie fait partie d’une société, certes sécularisée, qui a été marquée par la charité et la compassion, par une vague idée qu’il vaut mieux convertir le pécheur que souhaiter sa mort. Cette société n’était visiblement pas celle que prisaient les terroristes.

La séparation du bon grain et de l’ivraie ? Il serait justement dommage que des chrétiens se rallient à une analyse qui tend justement vouloir devancer la justice divine par des moyens purement humains et grossiers. Encore une fois, ce schéma explicatif tend à tomber dans la manie de l’explication rationnelle. Le mal, avant d’être cette explication logique et rationnelle – défaut d’un certain rationalisme et des démarches scientistes – est d’abord un mystère. Et aucune souffrance ne pourra être étrangère à un chrétien ou même à n’importe quel être humain.

Autres articles

28 Commentaires

  • pas dupe , 10 Jan 2015 à 15:25 @ 15 h 25 min

    Je conseille d’écouter l’analyse de monsieur Vernochet fort intéressante.
    http://www.medias-presse.info/desintox-emission-speciale-charlie-hebdo/22370

  • lepitt , 10 Jan 2015 à 15:48 @ 15 h 48 min

    Je ne suis pas « Charlie » parce que, wolinski, cabu, charb et consorts n’étaient pas les parangons de la liberté d’expression que l’on encense aujourd’hui et n’avaient cure des atteintes à celle-ci lorsque ses victimes leur déplaisaient.
    http://i.imgur.com/eaBuK1t.jpg

  • Marino , 10 Jan 2015 à 15:57 @ 15 h 57 min

    Jean-Marie Le Pen : “Je ne suis pas Charlie”

    “Aujourd’hui, c’est: ‘nous sommes tous Charlie, je suis Charlie’.

    Et bien moi, je suis désolé, je ne suis pas Charlie. Et autant je me sens touché par la mort de douze compatriotes français dont je ne veux même pas savoir l’identité politique, encore que je la connaisse bien, qu’elle soit celle d’ennemis du FN qui en demandaient la dissolution par pétition il n’y a pas tellement longtemps”, a déclaré sur son blog vidéo le fondateur du parti d’extrême droite.

    “La manière dont tout cela est orchestré me rappelle des manifestations du même type qui furent organisées avec la complicité des médias, y compris des médias de droite, lors par exemple de l’affaire de Carpentras où le Front national fut accusé d’avoir violé une sépulture dans un cimetière juif alors qu’il était parfaitement innocent (…) Et puis il y a eu 2002, ce fut exactement le même phénomène: rassemblement orchestré par toute la presse”, a déclaré Le Pen.

    Le Front National n’a pas été convié à la “marche républicaine”, dimanche à Paris, à laquelle participeront la quasi-totalité des partis politiques, syndicats, associations, mais aussi de nombreux dirigeants étrangers.

    S’agissant de 2002, le fondateur du FN fait référence à la grande manifestation entre les deux tours de la présidentielle. M. Le Pen avait accédé au second tour et Jacques Chirac l’avait finalement emporté par plus de 82% des voix.

    “Dans le fond, notre mise à l’écart est un hommage qui nous est rendu et qui, je pense, sera interprété comme tel par nos concitoyens. Ils auront l’occasion s’ils le souhaitent de manifester leur opinion dans les urnes”, a estimé Le Pen.

    L’attentat contre Charlie Hebdo est “un acte à mon avis significatif dans l’évolution de l’insécurité de notre pays. Et la responsabilité de nos gouvernants depuis 20 ou 30 ans est engagée, car il est évident que ce phénomène terroriste est lié d’abord au phénomène de l’immigration massive”, a avancé Le Pen dans cette vidéo enregistrée manifestement avant le dénouement des prises d’otages.

    « Restez calme et votez Le Pen. » Voici le message publié sur le compte Twitter de Jean-Marie Le Pen ce vendredi 9 janvier à 14h37, alors que deux prises d’otages liées à l’attentat de Charlie Hebdo étaient toujours en cours.

    Contacté par Le HuffPost, Jean-Marie Le Pen a confirmé être à l’origine de ce message et l’assumer. À ceux qui l’accusent de récupération politique ou de briser l’union nationale, il répond:

    « Union nationale de mes fesses, nous sommes mis à l’écart », s’est exclamé Jean-Marie Le Pen alors que la question de la présence de son parti au rassemblement de dimanche fait débat.

    A la question de la récupération, l’eurodéputé répond:

    « Qu’est-ce que c’est que cette histoire de récupération politique ? On ne peut pas appeler à voter quand on veut ? Est-ce que je dois m’habiller en noir ? Je déplore la disparition de douze Français. Mais je ne suis pas Charlie du tout, je suis Charlie Martel si vous voyez ce que je veux dire ! »

    “Charlie Martel”

    Le président d’honneur du FN n’est pas le premier à parler de “Charlie Martel” depuis l’attaque du journal satirique. Cette référence historique à la bataille de Poitiers et à la victoire des chrétiens sur les musulmans est partagée par de nombreux internautes depuis l’attentat.

    http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/09/jean-marie-le-pen-front-national-charlie-martel-hebdo-tweet-declarations_n_6443248.html

  • pas dupe , 10 Jan 2015 à 16:14 @ 16 h 14 min

    Tout s’affine et Valls appelle à venir défendre les valeurs de 1789 !!!

    Eh bien non, 1789 a tué toutes les valeurs françaises, les droits des français, des femmes… les deux rois…

    Ce que je pensais s’affirme, Hollande veut pouvoir déclarer que la France le suit et s’est rassemblée derrière lui !!! Ce n’est que fourberie et manipulation !
    Honte à ces individus !
    NON !

  • pas dupe , 10 Jan 2015 à 16:15 @ 16 h 15 min

    J’ai oublié le lien !

    Par ailleurs, Valls accuse Dieudonné !!!! Il fallait l’oser, c’est fait !!!

    “Valls dénonce Dieudonné et l’antisémitisme dans l’attentat de Charlie hebdo (SIC)”
    http://www.medias-presse.info/valls-denonce-dieudonne-et-lantisemitisme-dans-lattentat-de-charlie-hebdo-sic/22592

  • pas dupe , 10 Jan 2015 à 16:21 @ 16 h 21 min

    “« Je suis Charlie » acronyme de « Je suis Israël » selon un site sioniste”
    http://www.medias-presse.info/je-suis-charlie-acronyme-de-je-suis-israel-selon-un-site-sioniste/22550

    Antisémitisme a dit Valls !!

  • Tolosan , 10 Jan 2015 à 16:37 @ 16 h 37 min

    Hubert Montmirail a écrit: “La séparation du bon grain et de l’ivraie ? Il serait justement dommage que des chrétiens se rallient à une analyse qui tend justement vouloir devancer la justice divine par des moyens purement humains et grossiers”. Phrase remarquable d’inconscience. Pour lui permettre de mieux appréhender le problème et voir comment les djihadistes devance la justice divine, je lui conseille d’aller visiter ce site polonais : http://www.mpolska24.pl/post/6737/holokaust-chrzescijan.
    Cliquez sur le bouton droit de couleur verte pour voir ce qui se passe dans l’Etat Islamique. Après cela, on peut mieux apprécier la pertinence de ses propos!

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen