Une caste politique désespérante

Dans La Divine Comédie de Dante, on peut lire à l’entrée de l’enfer : « Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ». Les attentats de novembre à Paris ont contribué à façonner un univers infernal : n’importe qui peut devenir la victime de musulmans fanatiques si l’on se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. Ensuite le pouvoir en place a tenu un discours désespérant : le pays est en guerre contre le terrorisme et cette situation va durer. L’ennemi n’est pas désigné et les amalgames sont condamnés.

Cette attitude s’explique aisément par la conversion de la gauche française au politiquement correct. Cette idéologie instaure un culte envers les minorités. Or la communauté musulmane constitue une minorité et à ce titre elle doit être traitée avec respect. Les terroristes sont une minorité à l’intérieur de la minorité et ils ont droit aux excuses habituelles des gauchistes boboïsés : le chômage et l’islamophobie. Le gouvernement préfère donc une mesure symbolique sur la déchéance de la nationalité plutôt que des expulsions de musulmans radicalisés.
La révision constitutionnelle a pour effet d’énerver la gauche de la gauche. Elle critique la stigmatisation des binationaux et l’inutilité de la déchéance de la nationalité pour lutter contre le terrorisme. Le socialisme d’antan défendait les intérêts des travailleurs mais à présent seules les minorités comptent dans le cœur de la caste au pouvoir. La gauche s’est alliée au grand capital pour promouvoir l’immigration de masse et le multiculturalisme. Mais le « vivre ensemble » a pour effet une concurrence avec les immigrés pour accéder aux emplois, aux logements et aux aides sociales. Ce constat est désespérant pour les Français les plus modestes qui se sentent méprisés par l’oligarchie politiquement correcte.

La droite est d’accord pour réformer la déchéance de la nationalité. Toutefois elle n’a pas une once d’espoir à proposer aux Français. Les grandes ambitions pour la France ne sont pas d’actualité. La cause est toujours identique : la droite s’est largement convertie au cosmopolitisme. Elle a renié les idéaux du fondateur de la Ve république. Les transferts de souveraineté, le renforcement des pouvoirs de la commission de Bruxelles et l’adhésion à l’OTAN sont des reniements du gaullisme.

Il fut un temps sous le général de Gaulle où la France rayonnait. Elle avait une diplomatie indépendante qui lui permettait un rôle de conciliateur entre les Russes et les Américains. Elle avait de grandes ambitions dans le domaine nucléaire (bombe atomique), en aéronautique (Concorde) et dans l’aérospatial (fusées et satellites). Elle connaissait le plein emploi et un budget à l’équilibre. Aujourd’hui la France est une composante de l’Union européenne et un vassal des États-Unis. Elle exécute les ordres en provenance de Bruxelles et de Washington. Sa seule perspective est de subir toujours plus d’immigration, toujours plus de chômage et toujours plus d’attentats terroristes.

La construction européenne est le grand projet constamment présenté comme une garantie de paix et de prospérité. Mais peut-on parler de paix avec une centaine de cadavres qui jonchent les rues de Paris ? Peut-on parler de prospérité avec 3,5 millions de chômeurs ? La nomenklatura continue à utiliser la langue de bois mais elle convainc de moins en moins de Français. Les républicains et les sociaux-démocrates alternent au pouvoir depuis 1981 mais les premiers ont trahi la république et les seconds ont trahi le peuple. Ni les uns ni les autres n’ont la moindre espérance à offrir aux Français. Un seul espoir subsiste : congédier cette oligarchie désespérante.

Autres articles

14 Commentaires

  • Francois Desvignes , 11 février 2016 @ 3 h 33 min

    Attention !

    Petrus n’est pas “un Château”

    Ce n’est qu’un modeste lopin de terre….

  • ranguin , 11 février 2016 @ 8 h 00 min

    Que ce soit les Républicains ou le PS, il n’y a plus d’espoir depuis qu’ils se sont liés contre un “ennemi commun” : le FN.

    Ils le diabolisent (calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose) et ça marche encore.

    La région PACA avec son conseil parallèle composé d’ancien élus battus aux dernières régionales, La région du Pas-de-Calais qui s’enfonce encore plus dans un cloaque “autorisé” par les deux associés cités plus haut, la Bretagne restée fidèle au PS qui reçoit de plus en plus de migrants sans croire aux risques supportés par les autres nations européennes…. et j’en passe.

    Peut-être qu’un jour, ils ouvriront les yeux.

    Mais j’ai bien peur que se sera trop tard.

  • Marie80 , 11 février 2016 @ 8 h 36 min

    Pas difficile de faire le constat, mais…la réaction ???
    Y a T il un moyen ” légal” d’ arrêter cette dictature des esprits?!
    Le troisième parti de France et les 30% de Patriotes ne peuvent même plus ” ouvrir la bouche”,
    Voyez Calais et l’attitude des Presseux quand ils reçoivent Marine…
    La colère gronde, mais il ne faut pas en rester là.

  • françois pignon , 11 février 2016 @ 8 h 53 min

    ça nous promet un joli feu d’artifice tout ça! je vais acheter un bonne paire de lunettes noirs , parce qu’en plus les champignons sont hallucinogène!

  • Anselme , 11 février 2016 @ 9 h 34 min

    @ Francois Desvignes 11 fév 2016 disant @ Centule que Petrus n’est pas « un Château » :

    Un château qui ne serait apparemment pas d’accord avec vous 🙂 !
    Voyez cette photo :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9trus_(vin)#/media/File:Ch%C3%A2teau_Petrus.jpg

  • Alain Cavaillé , 11 février 2016 @ 14 h 09 min

    “Une caste politique désespérante”, certes….
    mais pour la remplacer par QUELLE AUTRE CASTE ?
    Réfléchissons…..QUI voyez-vous en France d’assez intègre et désintéressé ???
    Depuis 1789 la France est PROFONDÉMENT divisée.
    Oh, pas au niveaux des politiciens. Eux sont prêts à bouffer à tous les râteliers, et même à se faire sodomiser par n’importe qui POUR LE POUVOIR ET L’ARGENT.
    Ils ont de ce fait créé une oligarchie franc-maçonne dans laquelle il n’existe plus de couleurs, bleus, blancs, rouges….TOUT LE MONDE VA À LA SOUPE.

    Le malheur, c’est que le PEUPLE, lui, eh bien… il n’a toujours rien compris.
    Il croit toujours aux couleurs, lui. Il croit toujours aux discours lénifiants et standardisés débités par leurs dirigeants, lui. Il croit aux partis, lui. Il croit aux “vertus” que chacun d’entre eux prétend cultiver, lui. Il croit aux élus pour lesquels il vote, lui. Il se donne l’impression durant 24 heures qu’il détient ainsi une partie du pouvoir, lui. Il croit ainsi à la DÉMOCRATIE, lui, alors qu’il en est OBLIGATOIREMENT le COCU LAMENTABLE
    depuis plus de deux cents ans…LUI.
    Et deux cents ans de connerie, IL FAUT LE FAIRE !!!
    Prenons un dictateur, prenons un roi, prenons un empereur…mais en attendant il faut nettoyer les écuries d’Augias, comme nous le demande notre Constitution elle-même !

  • Droal , 11 février 2016 @ 19 h 45 min

    La « caste politique » n’est qu’une bande de copains et copines qui s’amusent comme des petits fous.

    La « République » n’est plus qu’une association privée qui ne représente plus que les intérêts des deux partis de référence.

    Dire que Ouestschengen est « la France », c’est comme dire que l’Europe est une monnaie.

    Le 14 mai 1969, le Général écrit à sa sœur Marie-Agnès : « Quant aux évènements, il s’est produit ce qui devait un jour arriver. Les Français d’à présent ne sont pas encore redevenus un assez grand peuple pour porter, à la longue, l’affirmation de la France que je pratique en leur nom depuis trente ans. Mais ce qui a été fait sous cette égide, d’abord pendant la guerre, ensuite au cours des onze dernières années, a été d’une telle dimension que l’avenir est de ce côté-la. LA PÉRIODE DE MEDIOCRITÉ DANS LAQUELLE NOTRE PAYS VIENT D’ENTRER EN FERA BIENTOT LA DÉMONSTRATION. »
    Depuis 1968, le pays des Charlies a semé à tout vent. Il a commencé à récolter en 2015 et je crois que la « récolte » va être juste et abondante. On ne se moque pas de Dieu.

    Pour mémoire :

    http://www.dailymotion.com/video/xfd0al_allocution-du-general-de-gaulle-25-avril-1969-archive-video-ina_news

Les commentaires sont fermés.