L’Europe incertaine ou la Fuite en Avant

Le Jeu européen s’achève. La « construction européenne » consensuelle marchait sur ses deux pieds. L’un d’eux faisait semblant d’être à gauche et l’autre prétendait être modérément à droite. Les pays étaient tous dirigés par l’un puis par l’autre en alternance. De même, les deux formations qui dominaient le « parlement européen » étaient la social-démocratie et le parti-populaire européen. L’Histoire et la culture propres à chaque pays, le mode de scrutin aussi introduisaient quelques nuances nationales. Les sociaux-démocrates portugais sont plutôt des centristes libéraux. Les Français ne se voulaient ni conservateurs, ni chrétiens et ont fini par préférer « républicain » à « populaire » à droite tandis qu’une remontée continue de marxisme marquait une différence à gauche. Pour les admirateurs fascinés du modèle américain, nous avions quand même nos démocrates et nos républicains dans une Europe fédérale, ouverte et multiculturelle… Disons-le : c’est raté ! Les cartes se redistribuent !

Comme la belle construction et ses ballets de technocrates ne maîtrisent pas les problèmes des Européens, ceux-ci rejettent en masse le système. L’Eldorado promis a laissé place à la rigueur budgétaire et à la croissance atone. Les maillons faibles ont cédé, comme la Grèce, l’Irlande ou l’Espagne. Remonter la pente est pénible pour les peuples, même si certains ont plus de mal que d’autres, la Grèce davantage que l’Irlande. L’Euro qui devait faciliter la péréquation a accentué les inégalités entre le bloc allemand, les pays qui ne s’en tiraient qu’en dévaluant, dont nous sommes, et ceux qui ont gardé la maîtrise de leur monnaie. L’Espace Schengen a fait de l’Europe une passoire, un terrain vague et de non-droit où la clandestinité du séjour et du travail prolifère. Bref, l’Europe promettait de l’or et elle nous plombe ! Alors les Européens y croient de moins en moins et expriment cette défiance par des votes qui rendent les pays européens de moins en moins gouvernables, ou de moins en moins favorables à l’Europe. Les uns, comme les Britanniques ont envie de partir, et le puissant parti conservateur confirmé par la promesse d’un référendum, se déchire sous la menace de souverainistes que le mode de scrutin contient. Les autres connaissent des lendemains d’élections difficiles, même lorsque, membres dociles de la zone euro, ils ont obtenu des résultats positifs après la cure d’austérité. Ni l’Espagne, ni l’Irlande, ni la Slovaquie n’ont aujourd’hui des majorités claires pour gouverner. La Belgique a un gouvernement baroque présidé par un libéral wallon, minoritaire une fois comme wallon, et une autre comme libéral ! De manière générale, les partis du centre-droit et du centre-gauche, pro-européens sont débordés par une extrême-gauche qui renoue avec l’anti-capitalisme et une extrême-droite nationaliste qui remettent en cause l’Europe de la circulation des biens, des capitaux et des personnes, les uns au nom de l’égalité, les autres au nom de l’identité. Les indépendantismes régionaux profitent de cet affaiblissement des Etats. En Grèce, c’est un cocktail d’extrême-gauche avec une rondelle de souverainisme qui gouverne sous la tente à oxygène des crédits. Au Portugal, c’est à gauche toute. Dans les quatre pays de Visegrad, l’opposition résolue à Schengen se traduit par une montée de la droite souverainiste. En France, le gouvernement ne représente plus qu’une petite minorité des Français. Le mode de scrutin et les arrangements entre amis maintiennent une partie croissante des Français, eurosceptiques, à l’écart du pouvoir. Cela ne pourra durer sans dommage pour la démocratie.

La fuite en avant, sans doute la manière la plus stupide de gouverner, caractérise aujourd’hui la ligne suivie par le tandem socialo-libéral qui dirige encore à Bruxelles. L’Euro est un échec. Tout doit être fait pour le maintenir, y compris par la souffrance des peuples. Elle serait pire si on l’abandonnait. Schengen est un échec. Tout doit être fait pour sauvegarder l’ouverture des frontières intérieures européennes, sans laquelle la construction européenne s’effondrerait. A force de vouloir l’Europe à tout prix parce qu’elle est la condition de leur pouvoir, nos gouvernants vont perdre l’Europe, et leur pouvoir. Un tel aveuglement ne peut que conduire à une crise et à des changements radicaux. Plus ils seront retardés, moins on les maîtrisera !

Autres articles

9 Commentaires

  • Marino , 10 Mar 2016 à 16:51 @ 16 h 51 min

    Eric Zemmour : « Le temps de toutes les factures est venu pour Angela Merkel »

    https://www.youtube.com/watch?v=FhVPVROAiA8

  • Charles , 10 Mar 2016 à 20:25 @ 20 h 25 min

    Nouveau sur l’attaque du bataclan: Le leader avait observé des anomalies
    dans le système de sécurité avant l’attentat.

    Il a appris par la suite que plusieurs des gardes habituels
    ne s’étaient pas présentés ce soir là pour leur service.
    Il est convaincu que la direction était au courant d’une attaque imminente.
    Il est convaincu que des indics des terroristes se trouvaient
    dans la salle avant l’attaque.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/03/10/97001-20160310FILWWW00123-le-leader-des-eagles-of-death-metal-accuse-la-securite-du-bataclan-de-complicite.php

  • Charles , 10 Mar 2016 à 20:32 @ 20 h 32 min

    Il ne suffit pas de dénoncer l’utopie europeiste.
    Il faut construire un plan B.

    Le concept alternatif est simple:

    Une alliance confédérale des nations souveraines
    couvrant l’ensemble du continent, de Brest à Vladivostock.

    Soit un marché cohérent de plus de 700 millions d’habitants.
    La Chine fait bien 1.5 Milliard.
    L’Inde en fait 1.3 Milliard.

    Les adhérents rechercheraient des domaines de convergences
    sans remettre en question le droit des politiques nationales.
    Chaque armée restant autonome, elles peuvent coopérer au cas par cas.

    Tout se déciderait par cooptation projet au cas par cas.
    la question du risque de guerre totale étant ainsi résolu.

  • André , 11 Mar 2016 à 12:09 @ 12 h 09 min

    Tout ce que je peux vous dire, l’Europe va s’effondrer. Le chef russe va avoir des visions. Je ne peux vous en dire davantage, parce que ce sera mal perçu et incompris. En tout cas peut-on dire que le Poutine est un visionnaire ? C’est une question que je pose.
    « La France deviendra dans moins de 20 ans la colonie de ses anciennes colonies … » ( dixit Vladimir Poutine, interview de l’Agence TASS, Septembre 1995 ).

  • montecristo , 11 Mar 2016 à 14:10 @ 14 h 10 min

    C’est bizarre !
    Il me suffit de lire les quelques lignes de présentation pour savoir aussitôt que Mr Vanneste est l’auteur de l’article !
    Sans doute à cause du style ! Ou bien de ce que les premières lignes annoncent !
    En tout cas … j’apprécie toujours !
    Car, effectivement, je pense aussi qu’il ne faut pas tarder à faire une autre Europe si l’on tient à la conserver …

  • Bardamu , 11 Mar 2016 à 15:00 @ 15 h 00 min

    C’est bizarre, comme était bizarre le nombre d’employés absents au World Trade lors du 9/11…

  • André , 11 Mar 2016 à 15:59 @ 15 h 59 min

    Eh oui ! A la date anniversaire, grâce à la rediffusion du tragique, j’ai pu enregistrer les scènes en VHS. Ensuite, avant d’entreprendre mon actuelle carrière après avoir changé de quai pour prendre cet autre train, je m’étais forgé un esprit scientifique, j’ai donc passé ma journée à passer cette VHS des dizaines de fois, au ralenti, image par image, , à telle enseigne que j’ai bousillé le mécanisme de mon magnétoscope ainsi que la bande qui était devenue transparente. Mais comme Bernard Palissy ou Archimède, J’ai hurle: Eurêka, j’ai trouvé. Avec des amis et pas n’importe qui, car des profs d’universités, encore en activité à l’époque, m’ont ri au nez quand j’ai commencé à annoncer la couleur. Mais ensuite après mon exposé, ont changé leur rictus… Oh lala, c’est une bombe ton exposé, pour l’instant tais-toi, car en effet avec tous tes éléments, tu nous as convaincus.
    D’abord comment se fait-il que plusieurs caméras au bon moment ont pu filmer la ou les scène(s) sous plusieurs angles.
    Ensuite une explosion, pratiquement invisible commence par le bas et l’immeuble se fissure….
    Tout cela, n’avait jamais été exploité.

    J’ai mis un film dramatique en ligne, il est en deux époques:

    .http://www.dailymotion.com/video/x3x6vxo

    La vie dure d’un ex-musulman au sein de sa famille, converti au christianisme. En Irak, le massacre des chrétiens, mais des musulmans se convertissent au christianisme en quantité incroyable. Le miracle s’accomplit.

Les commentaires sont fermés.