Éric Zemmour : “Aujourd’hui, Jean-Marie Le Pen pourra seulement regarder d’un air las les couteaux qui l’achèveront en murmurant ‘Toi aussi ma fille'”

Le Zemmour du mardi. “C’était pourtant un rituel bien rodé, un jeu de mots plus ou moins douteux de Jean-Marie Le Pen, qui suscite aussitôt des cris d’orfraie du coeur des fausses vierges antiracistes. Mais, avec le temps, tout s’en va. La fournée n’avait pas le sombre éclat de ‘Durafour crématoire’ ou du détail. C’est un vieux mot français qui ne se rapporte pas automatiquement au four et les réactions indignées manquaient de brio. Les héros sont fatigués. L’offensive annti-Le Pen viendra de là où on ne l’attendait pas : de Le Pen. Marine contre Jean-Marie. La présidente du FN ne se contente plus d’enrager en privé. La faute politique qu’elle dénonce publiquement lui permet d’affirmer hautement que son parti est hostile à tout antisémitisme. C’est du judo : Marine Le Pen se sert de ses ennemis pour se rendre encore plus forte, pour légitimer son engagement républicain aux yeux des incrédules. Le seul risque pris par la fille est de ne plus paraître assez sulfureuse aux yeux des plus radicaux. Mais la perte est réduite et le gain énorme. Du coup, nos antiracistes patentés pris à revers s’affolent et sont contraints d’inventer une complicité à laquelle personne ne croit. C’est que Marine Le Pen s’est servi d’eux pour se débarrasser définitivement de l’ombre de son père et de tout le passé sulfureux qu’il incarnait. La fille tue le père, le XXIe siècle se déleste du XXe siècle.

Jean-Marie Le Pen a prononcé un mot plutôt anodin même si certains considèrent que l’arrière-pensée ne l’est pas. Mais il a surtout commis une faute de temps, ce qui, en politique, ne pardonne pas. Déjà, il n’avait jamais voulu admettre que, selon le mot célèbre de Bernanos, Hitler avait déshonoré l’antisémitisme. On n’est plus en 1900, on n’est même plus dans les années 1980, lorsque les juifs français suivaient aveuglément leurs coreligionnaires les plus médiatisés, intellectuels ou artistes, dans un combat antiraciste qui dénonçait les Français comme un peuple indécrottable de Dupont Lajoie. Aujourd’hui, les juifs sont les premières victimes des exactions islamistes, les solidarités ont changé de camps : les banlieues se vident de leurs habitants juifs et chrétiens, certains esprits israélites iconoclastes commencent à regarder la présidente du FN comme un ultime quoique paradoxal rempart. Après l’arrestation du terroriste de Bruxelles, le président du CRIF demanda, comme Marine Le Pen, la déchéance de sa nationalité. Au Parlement européen, celle-ci est l’alliée privilégiée de Geert Wilders, le grand ami d’Israël et des juifs hollandais. Jean-Marie Le Pen ne devrait pas être étonné ni hostile à la conduite de sa fille. Lui-même, au milieu des années 80, avait déjà entamé une semblable stratégie de dédiabolisation, un voyage en Israël était même prévu avant que l’affaire du détail ne détruisit son savant échafaudage. Il y a quinze ans, lorsque Bruno Mégret et ses amis avaient tenté de le renverser, pour les mêmes motifs, avec les mêmes objectifs, Jean-Marie Le Pen s’était drapé symboliquement dans une toge romaine et avait lancé fièrement à ses adversaires : ‘Je ne ferai pas comme Jules César, je ne tendrai pas mon coeur au couteau en disant *Toi aussi mon fils*’. Aujourd’hui, il pourra seulement regarder d’un air las les couteaux qui l’achèveront en murmurant ‘Toi aussi ma fille’.”

Articles liés

26Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Antoine , 11 juin 2014 @ 11 h 21 min

    Il est utile de préciser que les Républicains sont mal placés pour donner des leçons de morales parce que ce sont eux qui ont inventé ce genre de procédé. Par exemple, en Vendée, ils ont appelé ça “cuire le pain de la République”. Le “grand initiateur” Pierre-François Joseph Amey qui a encore son nom sur l’Arc de Triomphe. Les socialistes feraient mieux de méditer cette phrase: avant de regarder la paille dan l’œil de son voisin, ils feraient mieux de regarder la poutre qui est dans le leur. Source : Le Salon Beige.

  • pas dupe , 11 juin 2014 @ 12 h 13 min

    Nouveau groupe d’extrême droite au Parlement européen

    Marine Le Pen serait finalement parvenue à former un groupe au Parlement européen.

    En voici la composition :

    IT Lega Nord (LN)* 5
    NL Partij voor de Vrijheid (PVV) 4
    BE Vlaams Belang (VB)** 1
    FR Front National (FN)** 24
    AT Freiheitliche Partei Österreichs (FPÖ)** 4
    LT Partija Tvarka ir Teisingumas (TT)* 2
    PL Kongres Nowej Prawicy (KNP) 4

    Total 44

    * membre de Mouvement pour l’Europe des Libertés et de la Démocratie (MELD)
    ** membres de l’Alliance Européenne pour la Liberté (AEL)

    http://www.ipolitique.fr/archive/2014/06/10/groupe-marine-le-pen-parlement-europeen.html

  • Charles , 11 juin 2014 @ 13 h 39 min

    Je lui conseillerai d’ajouter un pays ou deux pour éviter
    de tenter l’empire mou de “liquider” le représentant de la Lituanie
    ou autre pays.
    Les gens d’en face sont prêts a tout pour piéger les souverainistes.

  • pas dupe , 11 juin 2014 @ 14 h 20 min

    C’est sûr que la politique du marteau-piqueur à laquelle nous assistons lorsqu’il s’agit du FN n’est pas prête de s’éteindre, bien au contraire.

    Pas contre les élections en Syrie, personne n’en parle, pourtant Hollande, BHL, Fabius… et l’UMP nous envoyaient à la guerre !!!!!
    Ils ont même interdit aux syriens en France d’aller voter dans leur ambassade !!!
    Pays des droits de l’homme !
    Mais manque de chance pour eux, le peuple Syrien dans son pays vient de réélire leur président Assad.
    Avec près de 74% de votants ! Avec près de 90% des voix !

    Et pendant les cérémonies du débarquement, le président chocolat faisait tuer des prorusses en Ukraine !

    “Slaviansk – Donbass : Silence on tue ! Sur ordre des USA”
    http://christroi.over-blog.com/article-slaviansk-donbass-silence-on-tue-sur-ordre-des-usa-123870584.html

  • zézé , 11 juin 2014 @ 14 h 41 min

    …”Si toi aussi tu m’abandonnes….” Vivement le 14 juillet… qu’on rigole un peu !!!!!!!

  • Souverainiste ump fn , 11 juin 2014 @ 19 h 36 min

    Eric se trompe car je crois que Jean-Marie Le Pen est dans le début d’une reconquête et qu’il a toute sa tête et toute sa forme physique et qu’il profite encore de cette jeunesse pour sauver le parti nationaliste qu’est le FN. Il se trame certainement quelque chose du côté du canal historique encore très puissant croyez moi. Dans 20 ans Jean-Marie sera peut être à la retraite pour comtempler cela…

  • Vinceur , 12 juin 2014 @ 1 h 02 min

    Ce commentaire est superbement intelligent et bien écrit. J’approuve à 200 % !!!!!!

Les commentaires sont clôturés.