Etat d’urgence permanent : la dictature en marche

Etat d’urgence permanent : la dictature en marche

pour votre sécurité

par Philippe Alain

Sous prétexte de renforcer les mesures contre le terrorisme, le gouvernement Macron s’apprête à faire passer dans la loi les principales mesures d’exception de l’état d’urgence. En l’absence de tout contrôle judiciaire chaque préfet aura désormais le droit de perquisitionner ou d’assigner à résidence tout citoyen qui le dérange.

L’état d’urgence a été instauré par le gouvernement Valls le 14 novembre 2015 suite à l’attentat du Bataclan. Prolongé systématiquement depuis cette date, il permet en particulier au préfet, sans aucun contrôle du juge, de procéder à des perquisitions, d’assigner à résidence mais aussi de fermer des sites Internet, d’interdire des manifestations, de dissoudre des associations… Bref toute la panoplie de la parfaite petite dictature digne de la Corée du Nord.

Les médias tout puissants, relais officiels de la propagande d’Etat, nous ont longtemps expliqué qu’il s’agissait de mesures provisoires visant à lutter contre le terrorisme. Ah bon ?

Prenons les assignations à résidence par exemple. Cette mesure permet aux préfets d’assigner à résidence toute personne: “dont son comportement constitue une menace pour la sécurité et l’ordre public“. Et comment le préfet sait-il qu’une personne constitue une menace pour la sécurité et l’ordre public ? Une boule de cristal ? Bingo, presque. Généralement le préfet est informé par une note blanche des service de renseignements, notre Stasi bleu-blanc-rouge.

La note blanche ne possède pas d’en-tête, elle n’est pas datée, pas signée et ne comporte même pas de référence. Depuis le décret royal, on n’a pas trouvé mieux pour décider du sort d’un citoyen en le privant de toute liberté.

Alors vous vous dites, quel outil fantastique contre les candidats terroristes dont on soupçonne qu’ils pourraient un jour passer à l’acte mais dont on n’est pas sûr… Dans le doute aller hop, on les assigne tous.

Le premier problème c’est que l’assignation à résidence ne garantit en rien que la personne ne passera pas à l’acte. il suffit juste pour cela qu’elle ne rende pas à son contrôle judiciaire et qu’elle disparaisse dans la nature.

Le second problème c’est que l’assignation à résidence n’est pas utilisée uniquement contre les terroristes. Elle est également utilisée contre les opposants politiques comme les militants écologistes qui ont été perquisitionnés et assignés à résidence juste avant la COP 21 en novembre 2015.

Si on se souvient des interdictions de manifester qui touchaient les manifestants contre la loi travail quand ce n’étaient pas les manifestations elles-mêmes qui étaient interdites, on commence à comprendre le véritable objectif de tout cela.

Une des premières mesures du gouvernement Macron consiste à casser définitivement le code du travail en allant encore plus loin que la loi El-Khomri. Même le PS ou du moins ce qu’il en reste s’en indigne, c’est pour dire.

Et bien demain, Niet, Nada, Verboten. On nous interdira de manifester contre la loi travail au nom du risque de trouble à l’ordre public. Ca y est, vous avez compris ?

Vous avez encore un doute sur le caractère liberticide de ce projet de loi ? Et bien lisez l’article L228-4 qui indique que « le ministre de l’intérieur peut, après en avoir informé le procureur de la République de Paris faire obligation à toute (personne ciblée par l’autorité administrative) de déclarer ses identifiants de tout moyen de communication électronique dont elle dispose ou qu’elle utilise, ainsi que tout changement d’identifiant ou tout nouvel identifiant ».

Quoi ? Comment ? Un préfet peut vous obliger à déclarer vos identifiants Internet comme ça ? Simplement parce qu’il a des raisons de penser que, peut-être, votre comportement peut présenter une menace pour l’ordre public ? Et oui, vous avez maintenant tout compris. La France, patrie autoproclamée des droits de l’homme va devenir la patrie des non droits de l’homme. Qui que vous soyez, où que vous soyez Big Brother vous suivra à la trace et saura tout sur vous. Ils auront accès à votre boîte mail, votre compte Twitter, votre compte Facebook…

Alors bien sur, quelques personnes ont vu l’escroquerie qui se profile et commencent à se manifester. L’Union Syndicale des Magistrats par exemple vient de publier un communiqué de presse dans lequel elle dénonce la mise en place d’un “Etat policier”. (1)

Elle souligne en particulier l’absence de tout contrôle par les juges et conclue que: “dans   un  Etat   démocratique,   sortir   de  l’état   d’urgence  ne  signifie  pas   introduire  dans   le  droit commun des mesures d’exceptions et exclure le contrôle de l’autorité judiciaire.”

La Ligue des Droits de l’Homme, elle, rappelle que “loin de ne concerner que les actes de terrorisme, ces mesures s’appliqueraient indifféremment à une large gamme de délits. Chacun pourrait alors être victime de cet arbitraire. Aujourd’hui déjà, nous voyons des dispositions inscrites dans l’état d’urgence utilisées contre des militants associatifs, syndicaux ou politiques.” (2)

L’indifférence générale des Français devant ces mesures liberticides en dit long sur l’état de notre pays. Dans l’ère assumée du chacun pour soi, la plupart des sujets du Roi Macron se disent que cela ne les concerne pas et ne les concernera jamais. L’égoïsme de chacun est aujourd’hui devenu officiellement l’un des principaux piliers de notre démocratie moribonde.

Le 21 décembre 2016, à l’occasion d’une nième prolongation de l’état d’urgence, la France a écrit au Conseil de l’Europe pour le prévenir qu’elle allait continuer à violer la Convention Européenne des Droits de l’Homme en raison de la “persistance de la menace terroriste“. Avec l’Ukraine et la Turquie, la France est le 3ème pays qui déroge ainsi à la CEDH.

Demain, la loi permettra donc de mettre en oeuvre des mesures de violation des libertés fondamentales contre toute personne “à l’égard de laquelle il existe des raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace pour la sécurité et l’ordre publics“, c’est-à-dire vous ou moi pour peu qu’on ne la ferme pas suffisamment.

Après chaque attentat, on nous explique pourtant que c’est notre mode de vie que les terroristes veulent détruire, nos valeurs et surtout notre liberté. Avec cette loi Macron liberticide, la victoire des terroristes sera totale. Au nom de la préservation de nos libertés, on nous prive de nos libertés publiques et individuelles. Elle est pas belle l’hypocrisie de nos dirigeants ?

Dimanche, la France va voter pour donner à Macron une majorité afin de mettre en oeuvre ses projets de saccage de nos libertés fondamentales. Dans quelques mois, ce sera la gueule de bois quand ils se rendront compte qu’à défaut d’une République en marche, c’est une Dictature en marche qu’ils viennent de porter au pouvoir.

> Philippe Alain anime un blog.

Notes :

(1) http://www.union-syndicale-magistrats.org/web2/fr/vers-etat-policier-_news_1053

(2) http://www.ldh-france.org/president-republique-gouvernement-cocktail-risques-les-libertes/

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • André , 10 juin 2017 @ 20 h 20 min

    J’ai reçu en courriel, je transmets:

    Le clip officiel de Civitas pour la campagne électorale des Législatives 2017
    Comme vous le savez, Civitas participe à ces élections législatives dans la cadre d’un cartel avec le Parti de la France, les Comités Jeanne, la Ligue du Sud, l’Alliance Royale et le SIEL. Sous l’une ou l’autre des bannières, ce cartel est présent dans un tiers des circonscriptions. Ce qui nous donne droit à diffuser des clips électoraux à la télévision.
    Voter pour une France chrétienne, c’est garantir des lois justes, dignes, soucieuses du bien commun, de l’intérêt des familles et de la préservation de nos traditions et coutumes. Abrogeons les lois laïcistes de 1905.
    Votez pour une politique pro-vie et pro-famille.  Abrogation de la loi Taubira ayant autorisé le mariage entre personnes de même sexe, avec clause de rétroactivité, annulant les “mariages” homosexuels et tous leurs effets. Interdiction de la PMA et de la GPA : ni les enfants ni les ventres des femmes ne sont des marchandises à louer ou à vendre. Abrogation de la loi Veil et interdiction de l’avortement. Quelle est donc cette société qui tue des enfants innocents dans le ventre de leur mère et qui préserve la vie des pires assassins ? Quelle est donc cette société qui refuse d’accueillir chaque année la vie de 225.000 enfants mais qui veut nous obliger d’accueillir chaque année des centaines de milliers d’immigrés extra-européens ? Restitution aux Familles de leur autorité et de leur libert! é, notamment par le chèque scolaire pour que leurs impôts financent l’école de leur choix. Protection des enfants contre la pornographie et la théorie du genre. Suppression des droits successoraux en ligne directe. Instauration de mesures visant à faciliter l’accès des familles françaises à la propriété.
    Votez pour mettre fin à l’immigration de grand remplacement. Arrêt de toute immigration d’origine extra-européenne. Organisation de la rémigration. Remplacement du droit du sol par le droit du sang. Interdiction de la double nationalité.
    Votez pour défendre les intérêts des Français d’abord. Instauration de la préférence nationale (logements sociaux, emplois, achats par l’Etat, les collectivités territoriales et locales et tout ce qui en dépend). Abrogation de la loi Pleven-Gayssot et de toutes les dispositions liberticides qui visent à museler le Pays Réel. Libérons le bon sens !
    Votez pour votre sécurité. Contrôle aux frontières. Augmentation des effectifs policiers. Fin de l’impunité pour les voyous. Durcissement des sanctions pénales pour les agresseurs. Exécution des peines prononcées par les tribunaux. Dissolution du Syndicat de la Magistrature. Elargissement de la notion de légitime défense. Rétablissement des travaux forcés. Expulsion des délinquants étrangers. Réouverture des bagnes.
    Votez pour la transparence. Interdiction de la franc-maçonnerie et de toutes les sociétés secrètes. Interdiction dans toutes les écoles et universités de toute activité liée aux organisations communautaires et lobbies.
    Votez pour la bonne gestion. Suppression de tous les avantages fiscaux accordés aux partis politiques. Suppression de toutes les subventions à la presse. Les impôts des Français doivent cesser de servir à rémunérer des entreprises de mensonge organisé. Suppression du financement public des centrales syndicales. Suppression à tous les échelons de l’Etat et des collectivités territoriales et locales des subventions et des avantages fiscaux accordés aux associations hormis celles véritablement d’intérêt général. Protection des épargnants contre le racket arbitraire des banques.
    Votez pour une autre organisation du travail. Rétablissement des corporations professionnelles, seule façon de mettre fin à la lutte des classes et garantissant le juste salaire. Simplification majeure des obligations administratives des paysans, artisans, commerçants, professions libérales et petites entreprises et revalorisation de ces catégories professionnelles essentielles. Taxation de la robotisation. Mise en place de mesures protectionnistes et lutte contre les délocalisations d’entreprises.
    Votez pour une France souveraine et refusant le Nouvel Ordre Mondial. Abrogation de la loi Pompidou – Valéry Giscard d’Estaing – Rothschild de janvier 1973 responsable de l’endettement de la France. Sortie de l’organisation militaire intégrée de l’OTAN. Sortie de l’Union européenne pour reprendre la maîtrise du pays.

  • André , 10 juin 2017 @ 20 h 23 min

    André 10 Juin 2017 à 20:20 at 20 h 20 min l==> SUITE

    La liste complète des candidats Civitas aux législatives 2017
    (14 circonscriptions)
    13 – Bouches-du-Rhône
    – 3ème circonscription – Nord-est de Marseille – Karine Harouche, conseillère municipale de Marseille ; suppléant : Nicolas Ardizzoni
    33 – Gironde
    – 1ere circonscription – Bordeaux /Le Bouscat – Pierre Dinet , retraité, suppléante : Charline Villert
    38 – Isère
    – 2ème circonscription – Echirolles- St Martin – Vizille – Alexandre Gabriac, ancien conseiller régional, suppléante : Christiane Canestrari, conseillère municipale d’Echirolles
    – 9ème circonscription – Voiron – St Marcellin – Thibault Barge, artisan, suppléant : François Sabatier, étudiant
    42 – Haute-Loire
    – 5ème circonscription région de  Roanne – Céline Thomas, mère au foyer, suppléant : Yann Esteveny, ingénieur
    57 – Moselle
    – 5ème circonscription – Région de Bitche – Sarreguemines, Jacqueline Berger, professeur de Lettres, suppléant : Robert Davion, ancien cadre de direction
    – 9ème circonscription – Région de Thionville – François Gauche, entrepreneur, suppléante : Laetitia Guegan, mère de famille
    62 – Pas-de-Calais
    – 7ème circonscription – Calais Centre – Calais Sud et Sud Est – Marie Jeanne Vincent, professeur de Lettres et Théâtre, suppléant : Fabrice Gontier, attaché territorial
    75 – Paris
    – 3ème circonscription – Paris 17ème (Batignolles) Ouest 18ème – Marthe Caude, juriste, suppléant : Christophe Liger
    – 4ème circonscription – Paris 17ème (Ternes-Monceau) 16ème Nord – Michel Simonnot, architecte, suppléant : Eric Locaputo
    83 – Var
    – 7ème circonscription – Bandol – Sanary – Six Fours – Elie Hatem, avocat, suppléante Corine Pace
    89 – Yonne
    – 2ème circonscription – Avallon – Tonnerre – Auxerre – Chablis – Cyrille Rey-coquais, scénariste, suppléant : Xavier Isnard
    92 – Hauts-de-Seine
    – 3ème circonscription – Courbevoie, Arnaud Fournet, ingénieur, suppléant : Diane Helage, juriste
    – 4ème circonscription – Nanterre – Suresnes – Anne Le Baut, mère au foyer, suppléant : Georges Arnaud

    Législatives 2017 – Civitas, les Comités Jeanne, le Parti de la France et la Ligue du Sud forment une union des patriotes

    Civitas participera à ces élections en cartel avec le Parti de la France et les Comités Jeanne. Ensemble, nous serons présents dans 156 circonscriptions.
    Civitas est un parti catholique, patriote, pro-vie et pro-famille. C’est un choix que nous assumons. Et ce n’est pas négociable. Nous avons déjà dit que notre action politique se veut sans concession, loin de la prostitution électoraliste qui pousse certains à renier leurs idéaux pour mendier quelques voix supplémentaires et espérer se voir accorder un tampon de respectabilité par un système aux mains de nos adversaires.
    Si des Français recherchent une organisation politique qui défendra bec et ongles la France chrétienne, qui œuvrera à l’arrêt de l’immigration et à l’organisation de la remigration, qui mettra en place une politique de préférence nationale, qui bataillera contre l’avortement, l’euthanasie, la dénaturation du mariage et la théorie du genre, c’est Civitas qu’il faut choisir.
    Si des Français veulent une organisation politique qui libérera la parole du pays réel et s’opposera aux forces occultes, aux loges et aux lobbies interlopes, c’est Civitas qu’il faut choisir.
    Si des Français veulent une France affranchie du mondialisme, c’est Civitas qu’il faut choisir.
    Si des Français cherchent une troisième voie entre le capitalisme sauvage et le socialo-communisme, c’est avec Civitas qu’ils connaîtront une politique de justice sociale, radicalement insoumise aux puissances d’argent et aux usuriers de tout poil.
    Les personnes qui voudraient aider nos candidats à faire campagne, distribuer des tracts, coller des affiches ou autocollants, peuvent le faire en écrivant à [email protected] ou en téléphonant au 01.34.11.16.94

    Aidez-nous à couvrir les 100.000 euros que nous a coûtés cette campagne authentiquement catholique et patriote
    Si vous êtes d’accord avec le programme sans concession de Civitas, aidez-nous à payer les 100.000 euros de cette campagne électorale authentiquement catholique et patriote. Aidez-nous par un don, une cotisation ou un abonnement. Même les participations les plus modestes sont utiles pour contribuer à réunir ce budget et continuer de diffuser nos idéaux à travers toute la France.

  • Chevalier- de Moncaire , 10 juin 2017 @ 21 h 29 min

    Du aux circonstances présentes possiblement ces suposés mesures administratives ne soient pas si mauvaises. Tout dépend de l’usage et de l¡application qui en sera faite.

  • Tite , 12 juin 2017 @ 12 h 12 min

    Ai voté pour le candidat du SIEL. Suis allée voir les résultats. Sur plusieurs sites consultés pour vérifier, étiquette “extrême-droite”… Donc, c’est bien clair. Quand on est politiquement de droite, de VRAIE droite, quand on est catholique, on est extrémiste. La pourriture s’étend partout. MLP ayant viré à gauche, il faut bien trouver d’autres bouc-émissaires…

Les commentaires sont clôturés.