Un candidat royaliste à la présidentielle de 2017

Un candidat royaliste à la présidentielle de 2017

Robert de Prévoisin

La situation actuelle de la France – qui fait face à un terrorisme islamiste préoccupant et à des difficultés économiques durables – n’offre pas de perspectives favorables dans le système républicain : il se montre incapable d’enrayer l’immigration croissante et ne survit que dans une fuite en avant financée par un endettement qui serait mortel sans les liquidités dont la Banque centrale européenne inonde le marché. Aucune solution politique ne se dégage au milieu des divisions des différentes factions républicaines révélées par les primaires. Pire, marquées par la pensée unique, elles sont toutes incapables de proposer les solutions nouvelles, fondées sur l’identité et les valeurs de notre peuple, dont la France a besoin d’urgence.
Dans ce contexte, il est de mon devoir de présenter ma candidature à la prochaine élection présidentielle, au nom de l’Alliance royale.

La seule alternative à l’échec républicain est de ré-enraciner notre pays dans la continuité de son histoire profonde. Ce n’est pas l’illusoire alternance républicaine qui nous permettra de nous relever ; il nous faut un roi, arbitre à l’écoute de tous les Français et même temps garant de l’unité nationale, car il ne doit son pouvoir à aucun parti.

Pendant la campagne électorale, j’irai à la rencontre des Français, dont un sondage BVA récent révèle qu’ils sont plus sensibles qu’on pouvait le penser aux avantages de la royauté, avantages qui sont encore visibles dans plusieurs des pays européens qui nous entourent. Ce sera mon rôle de rappeler et d’expliquer les bénéfices que notre pays tirerait d’un changement de régime institutionnel.

C’est au cours de l’université d’été de l’Alliance royale des 3 et 4 septembre dernier que j’ai annoncé, d’abord aux militants, ma candidature à l’élection présidentielle de 2017. Je la rends publique aujourd’hui et j’invite tous les Français à exprimer un vote de conviction. Il n’y a qu’un vote véritablement utile pour sauver la France du naufrage : refuser le système des partis et voter pour un renouvellement en profondeur des institutions de l’État.

Robert de Prévoisin,
Délégué général de l’Alliance royale
Candidat à la présidence de la République.

Articles liés

9Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Blabla , 12 octobre 2016 @ 20 h 20 min

    Il n’est pas question ici de choisir un roi mais d’élire un homme favorable au retour du roi, qui n’est autre que le prince Louis de Bourbon !
    Comme le dit l’adage : « Aide-toi, le Ciel t’aidera » ! Dieu ne va pas parachuter un roi des nuages… Ce sont les lois fondamentales du royaumes de France, voulues par Dieu, qui désignent Monseigneur Louis de Bourbon comme l’explique très bien le Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur…

  • Daniel PIGNARD , 13 octobre 2016 @ 8 h 54 min

    A Blabla,
    La généalogie de Louis de Bourbon passe par l’infant François de Paule de Bourbon dont on dit qu’il est le fils de Manuel Godoy (amant de la Reine), secrétaire d’état du roi Charles IV d’Espagne, et non du roi lui-même.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pr%C3%A9tendants_au_tr%C3%B4ne_de_France_depuis_1792
    Daniel 7:9-14 explique la manière dont se fera l’avènement de ce roi.

Les commentaires sont clôturés.