Vers une recomposition à droite !

Philippe de Villiers en a vu de toutes les couleurs. Sa vie publique comme sa vie privée ont connus des moments terribles, sur lesquels nous aurons la pudeur de ne pas revenir. Cependant comment ne pas saluer la grandeur de cet homme ? Son récent livre, dont ndf.fr s’est largement fait l’écho est un modèle de vérité et de transparence, tout en portant une vraie vision politique. Sans compromissions ni langue de bois. Une chose rafraichissante à l’heure où la scène politique est occupée uniquement par les apparatchiks, les héritièr(e)s, et les girouettes en tous genres de l’extrême-gauche jusqu’à l’extrême-droite.

Notons d’abord la clairvoyance de cet homme, dans son combat culturel d’abord, entre ses romans historiques où il n’a cessé de nous régaler de sa plume pendant sa longue retraite et son grand parc du Puy du Fou, mais aussi dans son combat politique où il a défendu avec constance ses convictions. L’avenir lui donna, comme on le sait maintenant, raison. L’auteur de ces lignes est trop jeune pour avoir connu l’époque des succès électoraux du MPF, mais assez lucide pour être sensible à l’appel à la dissidence lancé par notre ancien « conscrit de Maastricht ». Entre l’électoralisme attrape-tout et gauchisant du FN, et l’opportunisme politique sans bornes des Républicains, monsieur De Villiers propose une troisième voie qui a le mérite de la clarté, conservatrice, nationale, mais aussi écologiste et pour le rayonnement de notre pays dans le monde. On sent enfin, une réelle volonté de prolonger le roman national, avec une vraie vision pour tous les aspects de la politique.

Internationale d’abord, pour une Europe vraiment Gaullienne, de Brest à Vladivostok, qui ne serait pas un monstre bureaucratique et libertaire mais une communauté de culture et de civilisation, et une vision des relations internationales réaliste et indépendante où la France ne courrait plus comme un canard sans tête après la bannière étoilée.

Intérieure ensuite, pour une reconstruction des « murs porteurs » de la France, cruellement abattus pour le plus grand malheur de notre pays. Il y a dans la pensée Villieriste un élément qui avait disparu du débat public : une conception éthique de la politique. On parle bien ici d’une éthique qui transcende la respectabilité de façade et qui s’enracine dans une éthique personnelle plus large.

C’est pourquoi, Philippe de Villiers apparaît aujourd’hui comme le pôle capable de rassembler une droite souverainiste éparpillée aujourd’hui dans différents partis. Aymeric Chauprade ne dit pas autre chose aujourd’hui, alors qu’il quitte à son tour le FN : Il est temps de recomposer la droite, et de créer le parti qui rendra l’espoir en l’avenir à toute une génération que l’alternance RépublicainsUMP/PS a résigné à un avenir sombre.

Dans l’hypothèse, où une telle recomposition aurait lieux, ses perspectives électorales dépasseraient sûrement celle du MPF du début des années 2000, et créerait enfin un vote positif. Un vote qui serait pour l’avenir, et pas seulement contre le présent. On ne peut qu’espérer que de telles forces se lèvent, et en attendant, on peut simplement « tirer son chapeau » à cet homme qui revient de loin, mais qui se bat encore farouchement. Conclure ici par ces quelques mots du Commandant de Saint-Marc dans son appel « que dire à un jeune de 20 ans » donne à tout ce propos une résonnance historique :

Il faut savoir
Que rien n’est sûr,
Que rien n’est facile,
Que rien n’est donné,
Que rien n’est gratuit.
Tout se conquiert, tout se mérite.
Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu.

Si Philippe de Villiers se sent de donner corps à ses mots… Il ne sera pas seul.

Autres articles

65 Commentaires

  • Pyramide doree , 10 Nov 2015 à 8:06 @ 8 h 06 min

    Beaucoup, très justement aimeraient bien que DeVilliers aille plus loin, mais face au système, qu’elles seraient les chances de réussite ?
    La victoire sur un système qui s’est mis en place, structure socialement administrativement et financièrement avec l’aide de l’argent public …
    C’est dans l’immédiat : aucune chance !
    Il faut donc se rabattre sur le seul levier en mesure actuellement capable de faire entrave à la dérive dangereuse ou nous mène le système…
    Cela n’empêche pas et c’est très bien que DeVilliers assène ses vérités qui sur le plan moral fait du mal aux tenants actuels de tous les pouvoirs.
    Merci Mondieur DeVilliers.

  • keskisppas , 10 Nov 2015 à 8:32 @ 8 h 32 min

    Je suis admiratif devant le combat pour la vérité que mène Mr. de Villiers. Il a raison de montrer aux français l’envers du décor politique français. Les maguoilles, les trahisons, les faiblesses et les incompétences d’une classe politique topr longtemps au pouvoir.
    Cela dit, je ne suis pas du tout convaincu que Mr. de Villiers fasse l’unanimité pour recomposer une “nouvelle” droite capable de rassembler et surtout d’attirer les électeurs.

    La dynamique est du côté de Marine Lepen que l’on veuille ou non. Marine Lepen a ses défauts. Elle est entouré géalement d’incompétents mais il n’empêche que les travailleurs déçus du socialisme votent pour elle ainsi qu’une partie de la droite dite “républicaine”. On voit aujourd’hui le résultat extraordinaire.

    Donc, comme je le crois pour Mr. Dupont Aignan, je le crois aussi pour Mr. De Villiers. Ils doivent rallier la seule force, la seule dynamique capable de renverser les LRPS aujuourd’hui. cette dynamique c’est que l’on veuille ou non c’est le FN, c’est Marine Lepen précisément. On ne sera pas tous d’accord sur tous mais au moins sur l’essentiel : la souveraineté, la nation, la culture française et tout ce qu’elle implique. Ce combat se fera autour de Marine Lepen.

    Dès aujourd’hui les patriotes doivent former un groupe politique pour rassembler large. C’est le seul moyen de gagner.

  • un chat sur le toit , 10 Nov 2015 à 8:43 @ 8 h 43 min

    Militante RPF-MPF de Maastricht jusqu’au départ du maître, j’ai rejoint le Front National avec beaucoup d’anciens MPF locaux. Nous croyons tous à la France éternelle. Nous luttons sans relâche contre la déconstruction, l’asservissement et l’invasion islamique. Les premières victoires, après 2005, c’est sous l’étendard de Marine que nous les avons connues. Vous pouvez parler d’ électoralisme. Ou du Rassemblement. J’ai appris que les patriotes peuvent d’être de sensibilités, d’horizons différents. Ils sont chrétiens, laïcs, anciens gauchistes repentis, etc. Tous rassemblés autour de l’amour sacré de la Patrie. Ce miracle, ces succès de campagne, qu’on le veuille ou non, le FN l’a accompli. Oui, il faut aller plus loin. La Reconquête l’exige. Nous avons besoin de tous les patriotes, des forces morales, des compétences, des valeurs. Mais ensemble, dans le même camp, face aux ennemis et non les uns contre les autres!
    A la page 265 du Roman de Jeanne d’Arc, on observe que, devant le péril, Jehanne appelle le Beau Duc â lutter contre l’ennemi avec Monseigneur de Richemont, laissant de côté les querelles internes. Nous sommes face à une situation comparable. Soit on sauve la France ensemble, soit on disperse les forces à 2% pour que les traîtres se maintiennent au pouvoir. L’histoire nous jugera.

  • Marino , 10 Nov 2015 à 8:52 @ 8 h 52 min

    * Aymeric Chauprade ne dit pas autre chose aujourd’hui :

    – Appelez-vous Philippe de Villiers à reprendre le leadership d’un mouvement?

    Il n’est un secret pour personne que je souhaite profondément le retour sur la scène politique de Philippe de Villiers, qui est un ami et un père politique. Je souhaite vivement qu’il revienne d’ici la présidentielle de 2017. J’ai lu son livre. Ce qu’il dit apporte beaucoup, il y a une verticalité dans son projet, une vraie vision. D’autres personnalités comme celles de Nicolas Dupont-Aignan, Henri Guaino, Robert Ménard ou Nadine Morano doivent participer à la recomposition à droite.

    * Aymeric Chauprade quitte le FN

    Aymeric Chauprade avait été progressivement écarté de toutes ses fonctions au FN pour indiscipline répétée, exprimant fréquemment des positions plus dures que le FN sur l’islam, plus libérales en économie. Il a été récemment impliqué dans l’affaire Air Cocaïne en aidant à l’exfiltration de République Dominicaine de pilotes français.
    Marine Le Pen avait indiqué qu’elle désapprouvait son action et avait indiqué que la prochaine réunion du bureau exécutif du FN se pencherait sur son cas.

    Il a pris de l’avance sur le sort qui l’attendait en disant “quitter” le FN

    Marine Le Pen ✔ @MLP_officiel :

    Surtout après l’affaire Air Cocaïne, nos désaccords avec A.Chauprade étaient devenus trop importants et son maintien au FN impossible. MLP

  • Trahi , 10 Nov 2015 à 9:15 @ 9 h 15 min

    Le problème qui est le mien, donc qui est aussi celui de milliers, voir de millions de Francais.
    Nous voulons bien au contraire un Philippe de Villiers, MAIS, car il y a un MAIS.
    Plus de Hollande, MAIS plus de Sarkozy NON PLUS comme pas plus de Jupé et compagnie.
    MAIS que faire du FN?
    La solution serait une vague de droite sous le même étendard, derrière un vrai chef.
    La solution serait 70% de la France dans le même élan.
    Dans quelques mois, nous verrons plus clair..

  • Yves ESSYLU , 10 Nov 2015 à 10:46 @ 10 h 46 min

    Moi je constate que la vraie droite identitaire et libérale ne se sent plus représentée dans aucun des grands partis qui se sont tous plus ou moins marxisés
    Je regrette que deux courants n’aient pas pu coexister au sein du FN entre souverainistes de gauche représentés par Philippot et vraie droite représentée par Chauprade

  • Pacific , 10 Nov 2015 à 12:57 @ 12 h 57 min

    Cessez de rêver. Si la parole de Philippe de Villiers a du poids, c’est précisément parce qu’il a quitté la vie politique.
    Mais le jour où il décidera de fonder un mouvement, alors il descendra de son piédestal : il réunira 10 % d’intentions de votes, le score de Dupont-Aignan.

Les commentaires sont fermés.