Frigide Barjot confirme l’occupation pacifique des Champs le 24 si Hollande ne renonce pas à dénaturer le mariage

Lors d’une conférence de presse, ce lundi devant les Tuileries, Frigide Barjot a confirmé son projet d’occuper pacifiquement les Champs-Élysées à l’issue de la Méga Manif pour Tous si François Hollande ne retire pas la loi qui dénature le mariage et institue le droit à l’enfant. “Le 24 mars, nous viendrons avec nos tentes et nous resterons si vous ne nous entendez pas !” Devant elle, comme pour montrer qu’il ne s’agit pas que de paroles en l’air, deux tentes Go Sport. Objectif de la porte-parole de la Manif pour Tous : “[former] un village humanitaire pour l’intérêt des enfants” à l’issue d’une marche “dans l’axe de la Défense des enfants jusqu’à la Concorde de la société !” Des adoptés l’accompagnaient et ont livré à la presse des témoignages émouvants.

Articles liés

118Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • diego , 11 mars 2013 @ 14 h 43 min

    Je pense que la police ne laissera pas bloquer les Champs et même que l’autorisation de la manif vu l’objectif ne sera pas accordée. Flamby ne bougera pas car il suit à la lettre les instructions du think tank Terra Nova, recueillir les voix de l’émigration, des homos et des minorités. Les socialos quand ils ont été au pouvoir ont toujours méprisé l’électorat qui n’est pas le leur.

  • FX , 11 mars 2013 @ 15 h 14 min

    En observateur, j’ai fait les 2 manifs…
    Voici la violence des pro mariage gay en quelques secondes de film :
    http://youtu.be/ignYdsnjbi8

  • PG , 11 mars 2013 @ 15 h 50 min

    @ FX
    Ce que je dis des illusions de F. BARJOT qu’elle pense auto réalisatrices -passer d’une Manif anti mariage Gay au blocage d’un des lieux les plus symboliques et les plus passants en terme de circulation de Paris- n’exonère en rien les homofous.
    Il est très peu habile de transformer une manif thématique, sur un refus d’une loi inacceptable, à une contestation de l’actuelle majorité, et de l’actuel président, dans le genre : vous cédez ou nous bloquons les Champs indéfiniment.
    Outre que cela est peu crédible face à l’Etat, cela est difficilement réalisable, humainement. Nous ne sommes pas 750 000, 1 Million et plus de permanents syndicaux.
    Je note que ces dernières mois, dans les Facs, les anti Taubira sont absents : de nombreux témoignages de mes enfants étudiants et de leurs amis dans au moins une vingtaine de lieux d’étude publics, style Facs, écoles : rien.
    Or bloquer les Champs ce serait possible avec 50 000 jeunes adultes mobilisés et encadrés, forts et disciplinés. Nous en sommes loin : enfiler un tee shirt sur place est plus facile que de le porter ensuite dans ses cours, TD, etc…..Dans la vie sociale française, les cathos demeurent à la niche.
    Un der mes fils a organisé un tractage dans sa fac de droit : il a eu le plus grand mal à trouver 15 garçons et filles dans un réseau de qq centaines de cathos de cette ville, approchés directement ou indirectement et qui tous étaient présents pour la Manif locale qui a suivi le 13 janvier. Raison invoqués : pas envie de me faire repérer. C’est sûr, croire qu’on bloquera la France en se regroupant tous les 3 mois ensemble sur Paris dans un quartier calme et prestigieux, c’est plus fastoche que de témoigner dans son lieu de vie…. Mais le résultat à rechercher, est-ce de la mousse médiatique par écrans interposés, ou de la construction ou reconstruction d’une morale crédible parce qu’incarnée par des Français visibles et non anonymes.
    F. BARJOT sert d’exutoire : elle organise l’insurrection sans risque, la révolution sans remise en cause du système : son idée de blocage le 24 ressemble furieusement à ces gens qui nous disent “amour avec capote = zéro risque”, donc ”capote = indispensable pour l’amour”. Elle libère la bonne conscience, aussi agréable et utile que l’adrénaline du plaisir, mais on ne peut penser convaincre les Français si soi-même on ne court pas un risque. Son truc devient du clubbing de masse.
    On met la bonne couleur (obligatoire pour l’entre soi) du tee shirt acheté à l’organisation, et on en est. (des gens bien : car ceux qui n’ont pas le blanc, bleu rose, et estiment que c’est une mascarade inutile sont des chiens rejetés et sur lesquels on appelle le service d’ordre et les CRS en liaison avec la Préfecture de Police : faut pas déconner, les gars, on reste entre nous, merde.

  • Charly , 11 mars 2013 @ 16 h 56 min

    A méditer cet extrait du communiqué de Civitas :

    “Occuper les Champs-Elysées le 24 mars ?
    Est-ce une idée qui tient la route à partir du moment où elle est rendue publique quinze jours avant ? Voudrait-on faire interdire cette manifestation qu’on ne s’y prendrait pas autrement. En faisant naître de nouveaux collectifs comme Banlieues de France et en appelant ces banlieues à venir occuper les Champs-Elysées; en laissant d’autre part une multitude d’inconscients s’épancher longuement sur blogs, forums de discussion et réseaux sociaux à propos d’une version fantasmée d’un nouveau “6 février”, vous pouvez avoir la certitude d’atteindre un objectif : allumer tous les voyants rouges du Ministère de l’Intérieur.
    Alors, coup de bluff d’une opposition factice qui martèle aussitôt être “pacifiste”, “légaliste et républicaine” ? Vous ne pensez tout de même pas que la droite molle et ses élus vont se dresser contre la gendarmerie pour occuper de force l’avenue qui incarne le commerce de luxe de la capitale ?”

    Lire l’intégralité à http://www.civitas-institut.com/

  • VALEOA , 11 mars 2013 @ 17 h 04 min

    Ne perdez pas de vue que la Manif pour tous est plus organisée qu’elle n y parait…

    Si Frigide propose cette action, dangereuse, car les CRS interviendront sans en douter et l issue est connue d avance, c est qu elle dispose de soutiens politiques…. Suivez mon regard !

  • Jean de Sancroize , 11 mars 2013 @ 17 h 23 min

    Moi c’est le mot pacifique qui me gène. La Manif du 24 est, je pense – comme d’autres pensent comme moi – que c’est un coup d’épée dans l’eau ou si vous préférez un baroud d’honneur rose bleu. Il est certain maintenant que c’est un fiasco annoncé d’avance, sauf, si ça devient insurrectionnel, dans ce cas précis, cela peut devenir intéressant.

    Vous avez tous vu dernièrement à la télé ces ouvriers qui se fritent avec les forces de l’ordre. De même que ces révolutions arabes. Est-ce qu ‘ils avaient des petits drapeaux roses et bleus dans leurs mains ? Prenez donc exemples sur eux , cela vaudrait mieux.

  • marcogr , 11 mars 2013 @ 17 h 33 min

    vous écrivez ” Les socialos quand ils ont été au pouvoir ont toujours méprisé l’électorat qui n’est pas le leur.”
    Je n’ai pas voté socialo mais je ne pense pas qu’ils méprisent ceux qui n’ont pas voté pour eux, ils veulent juste remercier leur électorat..
    Je ne pense pas non plus que les socialistes méprisent une population en ne permettant pas que son incapacité a admettre la différence s’exerce aux dépends d’autres personnes..

Les commentaires sont clôturés.