Adieu Axel, idéaliste au cœur pur…

Axel de Boer est entré dans la paix de son Seigneur ce dimanche matin à l’âge de 44 ans. Père de famille exemplaire, époux fidèle, héraut de la civilisation de l’Amour, militant infatigable du droit à la Vie, il a passé les ultimes mois de sa vie terrestre à lutter courageusement contre la maladie, livrant une bataille héroïque pour son épouse et ses deux jeunes enfants.

Bien que profondément sensible, Axel était l’exact contraire d’un chrétien de salon. Animé par un idéal irrésistible, il fit – dès les années 2000 – le choix courageux de descendre dans l’arène politique. Agneau parmi les loups, il ne cachait pas ses convictions religieuses, persuadé qu’un jour Dieu libérerait Son peuple de la culture de mort. Lors des élections régionales de 2010 il conduisit la « Liste chrétienne » en Île-de-France, récoltant à cette occasion plus de 25 000 voix, malgré des moyens dérisoires.

“Axel, nous continuerons ta lutte sur Terre. Toi, tu viens de remporter la plus importante des élections… Là-Haut, n’oublie pas de nous réserver une petite place sur ta liste.”

Bouleversé par l’horreur de l’avortement, Axel n’a eu de cesse de prêter sa voix à ceux qui en sont dépourvus, considérant – en dépit de tout intérêt électoral – la défense des enfants à naître comme un « enjeu de civilisation ». Intégrité morale, humilité lumineuse, attention aux plus fragiles, Axel de Boer n’était décidément pas un « politicien » comme les autres… Bien trop grand pour s’abaisser au moindre compromis, celui qui vient de nous quitter n’était ni un doctrinaire, ni un calculateur, encore moins un opportuniste, c’était un homme de Dieu. Son combat pathétique avait la solitude des héros, pour ne pas dire celle des saints.

J’ai eu l’honneur de rencontrer Axel lors de la « Marche pour la Vie » de Bruxelles en mars 2010. Il avait adressé à la foule galvanisée ces paroles prophétiques : « il faut se battre. Nous sommes en guerre et cette guerre nous ne sommes pas encore en train de la gagner, parce que moi ou vous nous acceptons mentalement l’échec ou la domination du meurtre. N’ayons pas peur ! La culture de mort ne tiendra pas devant la force de la Vérité. »

Axel, nous continuerons ta lutte sur Terre. Toi, tu viens de remporter la plus importante des élections… Là-Haut, n’oublie pas de nous réserver une petite place sur ta liste. Adieu, mon frère !

> Charles Bellion anime un blog.

Autres articles

17 Commentaires

  • PG , 11 Mai 2014 à 22:27 @ 22 h 27 min

    @ Antony Burckhardt
    Désolé de le répéter, mais lors de cette Marche pour la Vie à Bruxelles, A DE BOER avait diffamé le FN, sans critiquer ni le PS ni l’UMP, alors qu’il était candidat à des élections sur le sujet des lois pour la Vie, votées, si je ne m’abuse, par ces deux partis.
    Qu’A. DE BOER ait été idéaliste c’est certainement exact : qu’il ait été totalement pur et droit dans ses méthodes, cela est plus que contestable.
    Ceci d’autant plus que cette attitude de ciblage exclusif était la sienne aux deux élections où il s’état présenté : la défense de la vie ne dispense pas un catholique de respecter les faits.

  • xrayzoulou , 11 Mai 2014 à 22:34 @ 22 h 34 min

    Je ne connaissais pas Axel de Boer, mais cet article m’a profondément ému. Je vois là un enfant de Dieu qui n’a pas eu peur de s’exprimer. Jésus a dû le recevoir en grand gagnant. Et comme le dit Anthony, nous devons continuer son travail sans relâche et en demandant l’aide de Jésus, Marie, Joseph et tous les saints et les anges qui nous guideront dans notre combat, car c’est un combat dont nous sortirons victorieux si nous nous unissons et si nous prions.
    Je pense à son épouse et ses enfants que Dieu leur donne les forces pour remonter la pente, c’est très dur de perdre un être cher. Seigneur, bénissez les.

  • Antony Burckhardt , 12 Mai 2014 à 0:36 @ 0 h 36 min

    Monsieur,

    a) Axel de Boer n’a pas cité le Front National à Bruxelles lors de son discours (https://www.facebook.com/notes/axel-de-boer/mon-intervention-%C3%A0-la-marche-pour-la-vie-de-bruxelles-merci-aux-organisateurs-/378209509835).

    b) le parti de Marine Le Pen n’est pas favorable à une abrogation de la loi Veil, il n’est donc pas pro-vie.

    c) Axel n’a jamais hésité à critiquer la faiblesse du PCD envers l’UMP, ce qui n’était franchement pas un compliment pour le parti sarkozyste !

    C’est vraiment regrettable de votre part de diffamer ainsi un homme le jour de son décès. Quelle mesquinerie…

  • PG , 12 Mai 2014 à 9:02 @ 9 h 02 min

    @ Burckhardt

    Nulle diffamation. Quand on donne des coups, on en reçoit nécessairement, vivant ou décédé. Frapper toujours sur le FN pour se disculper d’être à droite ou catholique Pro Vie, cela est un non sens, il y 4 ans comme après le déc_ès d’Axel DE BOER.
    http://www.e-deo.info/e-deo/a-pleine-vie/culture-de-vie/mplv-2010-de-bruxelles-lallocution-daxel-de-boer
    Pourquoi n’agresser que le FN et que dans la partie flamande du discours, et et non pas dans la partie française du discours ? Et ne rien dire sur l’attitude des autres partis français, ceux qui ont fait, approuvé et développé la loi Veil dans toutes ses implications, l’UMP en premier. Dans sa réponse M. DE BOER réponddait à côté.
    Qqq jours ensuite, on avait à l’époque eu connaissance de commentaires et de phrases plus agressives et ne figurant pas dans ce texte, dont une accusation de ”néo paganisme”, réitérée ensuite sur une radio, Radio Notre Dame, je crois.
    Je respecte Axel DE BOER, qui fut très courageux dans son combat, et a été rappelé à Dieu très précocement, et comme père de famille je pense à son épouse et ses enfants. Je crois que nous devons le remrcier de ce qu’il a voulu essayer de faire. Mais la bonne volonté et des idées nobles ne peuvent tout justifier : une personne publique n’est pas une personne sacrée, même si ses idées -le respect du à la Vie- le sont.
    Mais je maintiens mon opinion, fondée sur des faits, que l’axe politique de son combat et de certains de ses propos était obvié par des considérations et des allégeances non dites et beaucoup trop politiciennes.
    Le fait de ne pas vouloir abolir la loi VEIL n’est pas un critère de vote : ici en France, tous les blogs catholiques et conservateurs, dont celui-ci, NdF, et le Salon Beige et tous les prêtres et religieux quasiment de la mouvance traditionnaliste ont fait voter SARKOZY, et ce fut la position d’A. DE BOER. Par conséquent il faut cesser d’utiliser cet arguement uniquement contre le FN dont la dirigeante avait propose qu’on ne rembourse plus l’avortement durant sa campagne présidentielle.
    La politique des petits pas législatifs est celle des Pro vie américains : le parti républicain n’a jamais demandé l’abrogation des loi sabortives, mais certains de ses élus agissent en ce sens. Les PRO VIE européens et particulièrement français, se cantonnent dans une attitude du tout ou rien qui ne leur a apporté aucun résultat : leur irréalisme rend même impossible aux partis qui seraient les plus enclins à les écouter à ne plus avoir aucun soutien de leur part, ce qui est un désastre pour la Vie. A force de jouer les purs, on sort du réel.
    L’impuissance catholique française à peser sur la politqiue vient de cette attitude prétentieuse, qui confond moralisme étroit et politique juste, intransigeance du premier tour où on vote contre le FN pas assez ceci ou trop cela au nom des points non négociables, et compromis final des seconds tours où on vote toujours pour l’UMP et la loi VEIL, le CUC, la GPA et tutti quanti, en interprétant le moindre mal comme un moindre pire par rapport à la gauche, selon une logique qu’on a refusé au premier tour entre FN et UMP.
    Axel DE BOER a participé de cette impasse, encore en 2012, même involontairement.

  • François2 , 12 Mai 2014 à 10:04 @ 10 h 04 min

    En résumé, bien vu sur l’impuissance catholique.

  • François2 , 12 Mai 2014 à 10:18 @ 10 h 18 min

    Est-ce que ce vote Sarko était pour le premier tour ou le deuxième ? Si c’était pour le premier tour, comme dans le cas horrible de Trémollet de Villers dans le journal Présent, je pense que c’est paradoxalement la cause de l’échec de Sarko. Sarko voyant cela, s’est cru trop fort et répéter le coup de l’élection précédente. Sinon Sarko se voyant battu s’il ne faisait rien aurait pu obtenir un petit accord (pas une alliance bien sûr) suffisant avec Marine qui aurait pu l’aider. Résultat : un nombre suffisant d’électeurs FN ont refusé catégoriquement de voter Sarko au 2ème tour. C’est facile de retrouver ces voix dans les blancs, nuls et abstentions et elles étaient suffisantes pour faire gagner Sarko. Rappel : Hollandouille n’a pas obtenu 50 % des votants (bien ceux qui se sont déplacés pour voter au 2ème tour).

  • Robert , 12 Mai 2014 à 10:43 @ 10 h 43 min

    Je vais défendre Axel que je connaissais un peu, mais en a-t-il besoin ?
    Depuis quand le FN a-t-il été un parti pro-vie ?
    On peut faire de la dialectique tant qu’on veut, pour y avoir milité dix ans, j’ai constaté de visu que si la loi naturelle et les valeurs chrétiennes y étaient promues, ce n’était pas une priorité pour le parti. Michel de Rostolan qui, élu à l’assemblée, avait créé un groupe parlementaire pour la défense de la vie ne représentait pas le parti, même si celui-là le soutenait dans son entreprise, ni la totalité des élus et militants. Bernard Antony en sait quelque chose pour avoir oeuvré dans un sens catholique au sein du FN. Une messe aux BBR ne fait pas d’un parti le héraut des valeurs chrétiennes et j’y vois même avec le recul une confusion du spirituel et du temporel.
    La défense de la vie a été un créneau sur lequel le FN s’est courageusement porté, c’est indéniable, et à part Boutin ou le microscopique parti de Axel, personne d’autre n’y songeait un instant.
    Mais la démarche d’Axel et ses amis était de représenter les militants et sympathisants qui ne se reconnaissaient ni dans le FN ni dans d’autres partis et pour qui la défense de la vie était une priorité. Je pense personnellement que c’était une erreur et je lui ai dit, je n’ai pas voté pour lui mais pour le FN à cause d’un programme complet et cohérent susceptible d’être appliqué. La défense de la vie ne peut être un programme à elle toute seule, surtout dans un pays comme la France.
    Je ne pense pas que son score puisse être mécaniquement porté comme au détriment du FN, connaissant plusieurs de ses électeurs qui n’auraient jamais voté FN.
    Vous connaissez l’abstention ?
    Maintenant, chacun peut trouver un bouc émissaire à ses propres échecs. Mais Axel de Boer est un coupable facile.
    Regardons nos propres incohérences, au FN qui fournit peu d’exemples d’élus dont la vie publique puisse servir de repère pour des personnes attachées aux valeurs morales, même si nous ne sommes pas des moralistes, aux militants qui ont cru que ce combat appartenait au FN et que cet électorat était captif. Ils ont eu tort et entre le vote pour la liste pro-vie et l’abstention, certains le lui ont signifié.
    Maintenant, écoutez le discours de Marine, même de Marion, et des autres dirigeants du FN.
    une posture, une présence effective dans des manifs ne suffit pas. Ouvrons un peu les yeux au lieu de rêver, les catholiques ont perdu de l’influence au FN.
    La défense de la vie est une mode de vie et de pensée. Sans illusion, je vote FN mais je comprends que d’autres votent ailleurs et le militantisme pro-vie nous rassemble tous.
    Axel était un camarade de combat, que Dieu l’accueille au paradis.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen