Adieu Axel, idéaliste au cœur pur…

Axel de Boer est entré dans la paix de son Seigneur ce dimanche matin à l’âge de 44 ans. Père de famille exemplaire, époux fidèle, héraut de la civilisation de l’Amour, militant infatigable du droit à la Vie, il a passé les ultimes mois de sa vie terrestre à lutter courageusement contre la maladie, livrant une bataille héroïque pour son épouse et ses deux jeunes enfants.

Bien que profondément sensible, Axel était l’exact contraire d’un chrétien de salon. Animé par un idéal irrésistible, il fit – dès les années 2000 – le choix courageux de descendre dans l’arène politique. Agneau parmi les loups, il ne cachait pas ses convictions religieuses, persuadé qu’un jour Dieu libérerait Son peuple de la culture de mort. Lors des élections régionales de 2010 il conduisit la « Liste chrétienne » en Île-de-France, récoltant à cette occasion plus de 25 000 voix, malgré des moyens dérisoires.

“Axel, nous continuerons ta lutte sur Terre. Toi, tu viens de remporter la plus importante des élections… Là-Haut, n’oublie pas de nous réserver une petite place sur ta liste.”

Bouleversé par l’horreur de l’avortement, Axel n’a eu de cesse de prêter sa voix à ceux qui en sont dépourvus, considérant – en dépit de tout intérêt électoral – la défense des enfants à naître comme un « enjeu de civilisation ». Intégrité morale, humilité lumineuse, attention aux plus fragiles, Axel de Boer n’était décidément pas un « politicien » comme les autres… Bien trop grand pour s’abaisser au moindre compromis, celui qui vient de nous quitter n’était ni un doctrinaire, ni un calculateur, encore moins un opportuniste, c’était un homme de Dieu. Son combat pathétique avait la solitude des héros, pour ne pas dire celle des saints.

J’ai eu l’honneur de rencontrer Axel lors de la « Marche pour la Vie » de Bruxelles en mars 2010. Il avait adressé à la foule galvanisée ces paroles prophétiques : « il faut se battre. Nous sommes en guerre et cette guerre nous ne sommes pas encore en train de la gagner, parce que moi ou vous nous acceptons mentalement l’échec ou la domination du meurtre. N’ayons pas peur ! La culture de mort ne tiendra pas devant la force de la Vérité. »

Axel, nous continuerons ta lutte sur Terre. Toi, tu viens de remporter la plus importante des élections… Là-Haut, n’oublie pas de nous réserver une petite place sur ta liste. Adieu, mon frère !

> Charles Bellion anime un blog.

Autres articles

17 Commentaires

  • Antony Burckhardt , 12 Mai 2014 à 11:00 @ 11 h 00 min

    Monsieur,

    Axel était un homme libre, inféodé à aucun parti politique. Critiquer le Front National semble pour vous un blasphème… Il faut croire qu’il n’y a que la vérité qui blesse. Le FN n’est pas un parti pro-vie et il est considérablement éloigné de la Doctrine catholique. Axel mettait en garde ceux qui voyaient dans ce parti la solution à tous les maux de la France. Plutôt que de faire le procès d’un mort, je vous invite à davantage de lucidité sur Mme Le Pen. Mais peut-être est-elle pour vous une “personne sacrée”…

  • Nico , 12 Mai 2014 à 11:35 @ 11 h 35 min

    Merci du fond du cœur Antony Burckhardt pour cette article qui dit tout et
    qui le dit bien. je me joint à vos paroles en ce moment grave mais plein d’espérance pour ceux qui connaissait Axel.

    Encore merci.

  • Monique , 12 Mai 2014 à 13:41 @ 13 h 41 min

    Toutes mes condoléances pour sa famille , je prierai pour le repos de
    son âme

  • Pesneau , 12 Mai 2014 à 17:12 @ 17 h 12 min

    Je n’ai pas connu Axel. Qu’il repose en paix et que son combat pour la vie cotinue. Quant à la Marine, elle n’a pas ma sympathie car elle est fade dans ses convictions, elle n’a jamais soutenu LMPT ni les mouvements pro vie; elle court après 2017.

  • Christiane , 12 Mai 2014 à 17:58 @ 17 h 58 min

    Je ne connaissais pas A. de Boer, mais je rends hommage à sa droiture, à ses convictions et à à son militantisme. D’autre part, je rejoins @ PG dans ses commentaires; Marine a toujours dit que pour décourager l’avortement il fallait le retirer du remboursement de la sécurité sociale et ce serait une des mesures qu’elle prendrait contre l’avortement; ne faisons pas comme les journalistes qui mentionnent une partie du discours en prenant soin d’ignorer le contexte et les passages principaux; elle a dit également qu’elle était contre la loi Taubira qu’elle abrogerait; je ne vois pas ce qu’elle pouvait dire d’autre.

  • pg , 12 Mai 2014 à 21:50 @ 21 h 50 min

    @ Anthony Buckhardt

    M. DE BOER était sans doute libre, mais il était sous influence, car ses colères allaient toujours contre le FN et jamais dans cette intensité dramatique et cette violence de condamnation contre l’UMP.
    Vous avez la réaction typique de ces catholiques, qui parce qu’ils se mettent en avant sur la défense de la Vie, se pensent tout permis. Vous invoquez la doctrine catholique, dont vous êtes sans doute l’unique dépositaire et le seul interprète autorisé, en tout cas autoproclamé.
    J’atais dans le service d’ordre de Jean ROYER quand il se battait, bien avant M. DE BOER, totalement contre l’avortement, et non pas seulement contre les défauts de tel ou telle sur tel ou tel point moral. Je comprendrait qu’un parti strictement catjholique existe, si pour se donner un positionnement ”recevable”, cela ne passait pas automatiquement par l’ijure et la diffamation contre le FN : Mme BOUTIN vient de faire la démonstration de ce comportement pavlovien.
    Vous ne répondez en rien et sur aucun point précis à ce que j’ai écris, ni sur le lien fourni. Vous esquivez piteusement. Vous invectivez, sûr de votre supériorité morale, selon la manière du salut par les oeuvres typique de ceux qui font du cléricalisme. Mais sur quoi repose votre cléricature ? Je suis aussi catholique que vous et réfléchis à ces sujets autant que vous. J’ai milité durant des années contre la loi VEIL, et en plus engagé au FN, j’ai combattu la parti qui l’avait fait reine morale de la République.
    Je ne pense pas que Marine Le Pen soit une personne sacrée, mais que le FN est le seul parti Pro vie français, au sens politique, c’est à dire offrant le début du commencement d’une possibilité de faire reculer ce fléau, seule méthode qui a fait ses preuves dans les démocraties, (voir l’exmple américain et l’échec russe).
    Marine LE PEN a toujours dit que pour décourager l’avortement il fallait le retirer du remboursement de la sécurité sociale et que ce serait une des mesures qu’elle prendrait ; vous réagissez comme ces journalistes catholiques qui prennent soin d’ignorer le contexte et les passages principaux de son discours sur ces sujets, comme elle l’a fait à Fréjus il ya qq semaines, sans qu’aucun site catholique ne la cite.
    Ces mêmes sites qui la critiquent systématiquement pour le moindre iota ont ignoré qu’elle ait défini notre civilisation comme chrétienne; elle a dit également qu’elle était contre la loi Taubira qu’elle abrogerait, contrairement à COPPE l’allié de Mme BOUTIN et pour le candidat duquel M. DE BOER avait fait voter, faisant ainsi voter pour le CUC.

    Je ne peux imaginer que vous preniez le PCD pour un parti, ni Mme Boutin pour une dirigeante politique : ce sont des annexes de l’UMP, et ils ne représentent rien en France, étant de plus européens de coeur, c’est à dire qu’ils combattent en France, en apparence, puisque se ralliant toujours à l’UMP, ce que par ailleurs ils acceptent à Bruxelles.
    Comment croire en effet que l’évolution institutionnelle européenne à venir, et dont ne parle surtout pas Mme Boutin, attachée à demeurer UMP compatible, améliorera lles possibilités de défense et de mise en place de politiques pro Vie et pro Famille ?
    Il est illusoire de crier ”abolition de la loi VEIL”, de voter UMP contre la gauche, au lieu de la faire battre, après que Sarkozy ait parrainé S. VEIL à l’Académie Française, puis maintenant de faire du batelage d’estrade sur la Vie tout en ignorant que les alliés de Mme BOUTIN feront à Bruxelles, Luxembourg et Strasbourg l’exact inverse de ce qu’elle dit ici pour rameuter nos votes.
    M DE BOER était eurofédéraliste, et n’avait aucune critique sur la disparition des nations, pourtant reconnues par la Doctrine Sociale de l’Eglise dont vous vous réclamez, et cela ne pouvait qu’obérer le reste de son positionnement.
    Comment de plus, combattre l’avortement en ne se référant qu’à la doctrine de l’Eglise est-il catholique ? Il existe une loi naturelle que respectait déjà les Romains dans leur droit, sur l’enfant à naïtre : cette habitude de tout catholiciser ne peut que marginaliser un combat bien plus ample que celui sur la loi VEIL .
    Si on avotre aujourd’hui en France, ce n’est pas à cause de cette loi uniquement, mais de tout un ensemble de manquements de notre société par rapport aux familles, aux mères seules, aux femmes enceintes, etc….
    La politique la plus efficace contre l’avortement ce serait déjà de remédier à cela, afin de démontrer que garder la vie de l’enfant à naître, c’est possible : le reste suivra.
    Depuis quand la doctrine sociale catholique ne prend en charge que les âmes et la morale, sans la charité et le bien matériel ? Les deux se tiennent et toute politique fondée sur la pétition moralisatrice est vouée à l’échec : depuis 1974 la preuve n’a plus besoin d’en être apportée.
    Les caholiques et leurs ghettos de droite conservatrice bourgeoise ou de progressisme de gauche ont ceci en commun, qui est de craindre le peuple tel qu’il est : ils le voudraient autre, mais ne font rien pour le convaincre, à part se cantonner à des listes thématiques de l’entre soi et des candidatures de la dispersion, suivies de ralliements vers la gauche ou la droite institutionnelles pro mort, et maçonnisées,
    Sans Le FN, il n’y aurait eu ni C. BOUTIN ni Axel DE BOER : on leur a laissé la parole à droite et on a accepté leurs voix aux seconds tours que parce qu’ils avaient auparant fait allégeance au système politique dominant, mais aussi parce que leur présence électorale de division renforçait et renforce (encore que cela fonctionne de moins en moins) l’UMp sous ses différents avatars.
    L’heure de prier pour cet homme sincère ne dispense de faire le bilan, car il ne s’est pas privé d’user de jugements et de condamnations envers d’autres baptisés, leur déniant le nom de chrétiens.
    La justice ne se divise pas : elle est promise à tous. Aux morts comme aux vivants.

  • Antony Burckhardt , 13 Mai 2014 à 15:16 @ 15 h 16 min

    Monsieur,

    Je ne suis ni membre du Pcd, ni de l’UMP, ni du FN , ni même du parti d’Axel. Je crois que vous vous trompez de circonstances avec vos messages amers. Nous ne sommes malheureusement pas à la veille d’une échéance électorale où Axel serait candidat mais dans les jours qui précèdent ses funérailles. Alors réservez vos coups pour les candidats du PCD, de Solidarité ou pour moi si vous-voulez mais ayez la pudeur de respecter la mémoire d’Axel et laissez la justice à Dieu, Il sera surement mieux la rendre que vous et moi.

Les commentaires sont fermés.