Différences

On apprend aujourd’hui que l’agression homophobe de Wilfried et de son camarade Olivier en avril dernier — agression qui avait été immédiatement imputée à la Manif pour tous à grand renfort de tam-tam médiatique, photos chocs à l’appui —, on apprend qu’elle était en vérité le fait de la diversitude, pour le dire avec les plus grandes précautions.

Le jour même où se révèle cette manipulation de plus — mode de gestion politique préféré d’une gôche divine par ailleurs en perdition —, on apprend également la “dissolution” de deux groupes d’extrême droite et d’une association, organisations dont la participation n’est en rien avérée dans les faits qui “justifient” cette décision. Je ne sais s’ils pourront bénéficier des soutiens juridiques adéquats à la remise en cause de ce nouvel accès d’autoritarisme d’un pouvoir de plus en plus inquiétant, mais il y aurait certainement matière à le faire.

Bien entendu, pas de réciprocité du côté des gentils “antifas”, qui pourtant se définissent comme proprement en guerre, et disent mener un combat qui se veut “jusqu’à la mort” s’il le faut… C’est qu’il sont du camp du Bien, eux, du côté de la Morale et de l’Humanisme ; quand ils cassent, agressent, interdisent, imposent, c’est pour la bonne cause, et par excès de Bonté… Ils se sentent donc pousser des ailes, leur statut de nervis bienpensants se trouvant consolidé, et leur pitoyable “légende” étant alimentée par le mensonge d’État.

Nicolas est enfin libre, dans les conditions que l’on sait, Esteban, lui, est toujours en prison, alors qu’il est établi qu’il s’est défendu, et qu’il n’a rien voulu de ce que qui s’est passé par la faute de l’agressivité de ses adversaires.

Si je salue le cran de Nicolas face à ses juges, quand bien même c’était brouillon, déraisonnable et inutile, si je ne saurais cautionner “Batskin” et ces groupuscules sombrement perdus, je ne peux pas ne pas remarquer qu’entre ces deux-là, Nicolas et Esteban, la différence de traitement et de soutien n’est pas sans rapport avec leur différence de classe sociale. Esteban, c’est un enfant du peuple paumé, qui subit de plein fouet la décomposition de son pays et y réagit comme il le peut, Nicolas, c’est le fils d’une petite bourgeoisie aisée et encore relativement protégée des catastrophes qui s’annoncent.

Il n’y aura d’avenir qu’avec l’un, l’autre, et bien d’autres encore, solidairement, à l’occasion d’un dépassement politique de leurs limites respectives.

Autres articles

55 Commentaires

  • xrayzoulou , 11 Juil 2013 à 12:17 @ 12 h 17 min

    C’était tellement facile de taper sur la droite ! Il faut maintenant soutenir ESTEBAN. Les anarchistes gauchos, n’ont rien à craindre, ils sont soutenus par notre gouvernement de pourris. ils sont à enfermer dans un asile d’aliénés !
    je pense qu’il va falloir changer le nom des groupes loyalistes.

  • Denise , 11 Juil 2013 à 12:23 @ 12 h 23 min

    Libérez Nicolas !

  • Daniel , 11 Juil 2013 à 12:29 @ 12 h 29 min

    On savait tous que c’étaient des rarbres qui étaient à l’origine de l’agression

    Et que tout cela sentait la manipulation politique.

    Un acte d’agression homophobe, commis par la population issue de la Frônce Afrik et nourrie au lait de vache gauloise ponctionnée par la fermière fiscale socialaupe .

    Bref, cette agression homophobe est le résultat de la culture de merde dans laquelle nous a plongé les gouvernements UMPS pendant 30 ans.

    Ce sont les cousins de Belkacem qui en sont en plus à la source.

  • Paule C , 11 Juil 2013 à 12:29 @ 12 h 29 min

    Libérez Esteban !

  • Daniel , 11 Juil 2013 à 12:36 @ 12 h 36 min

    Un groupe de rarbre dans la montagne, qui se balade avec des chaussures de sport. Sur le chemin, ils rencontrent un ruisseau qui déborde de son lit. Ils commencent à faire demi – tour, opération impossible pour franchir le ruisseau.

    Voici qu’une mémé arrive, avec des chaussures de montagne et deux bâtons. la mémé franchit le ruisseau, les bâtons en équilibre, marche d’une pierre à l’autre qui dépasse légèrement du ruisseau.

    Les rarbres passent pour des cons.

    Je dis à ces rarbres ” alors bande de glandos, Mémé arrive à passer et pas vous ? ”

    Réponse du rarbre : “On a pas l’équipement spécial”

    Je lui réponds : ” Et retirer ses chaussures, ses chaussettes, marcher les pieds nus dans l’eau, ce qui au passage nettoiera transpiration et aérera vos chaussures, vous n’y avez pas pensé ?”

    Réponse du rarbre indécrottable :” Mais l’eau est froide, on veut pas tomber malade ”

    Il faisait 30 degrés………………

  • Christiane , 11 Juil 2013 à 12:52 @ 12 h 52 min

    Nicolas est libéré, et c’est tant mieux, même si de prime abord, il n’aurait jamais du être incarcéré. La peine fiscale n’en reste pas moins une honte.
    A présent, les avocats et différentes associations doivent impérativement se lancer dans
    la libération d’ Esteban et de Samuel, eux aussi ont été incarcérés injustement et devraient être libérés. Il faut organiser des manifestations pour les soutenir.

  • Francois Desvignes , 11 Juil 2013 à 12:54 @ 12 h 54 min

    je ne vois qu’une seule solution : tous les mettre dans des boites de canigou ronron.

Les commentaires sont fermés.