François Rebsamen a-t-il menti sur son père en prétendant qu’il était résistant ?

En avril 2001, François Rebsamen vient d’être fraîchement élu maire de Dijon. Il accorde une interview à L’Express, interview toujours en ligne dont voici un extrait :

“Votre père a-t-il été collaborateur?
Non. C’est une rumeur que fait courir la droite à Dijon depuis que j’y suis candidat. Il se trouve que la famille de mon père est originaire d’Alsace, de la région de Mulhouse-Bâle, précisément. Pendant la Seconde Guerre mondiale, mon père, pour ne pas être enrôlé dans l’armée allemande, a choisi de prendre la nationalité suisse. C’est tout.”

François Rebsamen déclare donc que son père a fui en Suisse pour ne pas être incorporé dans la Wehrmacht en tant qu’Alsacien. Or, selon le site Enquête et Débat, c’est tout le contraire : il s’est enfui en Suisse à la suite d’un avis de recherche pour collaboration.

Le premier à avoir vendu la mèche est un certain Yves Bertrand, le fameux directeur des Renseignements généraux de 1992 à 2004, qui notait dans des carnets qui ont été révélés par la presse : « Père Rebsamen serait un ex-agent de la Gestapo d’origine russe. Un Rebsamen russe s’installe à Dijon en 39 – photo de lui en uniforme d’officier Gestapo. Ça se passe à Dijon. S’est marié avec la fille d’un maire adjoint de Dijon qui est intervenu pour qu’il ne soit pas jugé trop sévèrement. Rebsamen né à Dijon en 1951. Sa mère = la fille d’un ex-adjoint de Dijon. Père = Erich Rebsamen. »

Le second est Jean Robin qui publie un extrait du journal La Bourgogne républicaine (ancêtre du Bien public), daté du 9 août 1945 :

Entendons-nous bien, personne ne peut être tenu pour responsable des actes de son père. C’est le fait que François Rebsamen, nouveau ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, a menti qui est scandaleux. Après Cahuzac, Moscovici et Hollande sur le compte en Suisse du premier, Taubira et Valls sur les écoutes de Nicolas Sarkozy, Vallaud-Belkacem et Peillon sur la théorie du genre à l’école, cela commence à faire beaucoup de menteurs à la présidence et au gouvernement, vous ne trouvez pas ?

Autres articles

44 Commentaires

  • Robert , 12 Avr 2014 à 21:49 @ 21 h 49 min

    Et voila, c’est reparti pour un tour !
    Pour paraphraser un titre de film , ” ils voient des nazis et des collabos partout.”
    Si on arrêtait ces références sempiternelles à la seconde guerre mondiale, au nazisme et à la collaboration ?
    Laissons-ça aux obsédés de la Shoah pour faire oublier le présent et aux idéologues dont le mythe s’effondre tous les jours.
    Je me fous du passé du père de Rebsamen et ça me ferait trouver drôle le sketch de Dieudonné et Faurrisson avec “les beaux-frères et belles- soeurs de déportés.”
    Quand au fils Rebsamen, un socialiste menteur et truqueur, la belle affaire, c’est quasiment un pléonasme !

  • Mordicus , 12 Avr 2014 à 22:51 @ 22 h 51 min

    Bien sûr F.Rebsamen n’est pas responsable des agissements de son père, mais il doit les assumer si les faits sont avérés. Si cela concernait un élu de droite, les médias n’auraient pas manquer l’occasion de dévoiler cette histoire beaucoup plus tôt.

  • Mordicus , 12 Avr 2014 à 22:55 @ 22 h 55 min

    Il en est même un des avatars.

  • Psyché , 12 Avr 2014 à 23:45 @ 23 h 45 min

    On comprend pourquoi Rebsou a toujours été un homme de l’ombre.
    Entrer dans la lumière ne lui réussira forcemment pas.

  • margouilla , 13 Avr 2014 à 0:05 @ 0 h 05 min

    apparemment tous nos gouvernants ont pas mal de casseroles derrière et pourtant vous avez tous voter pour eux ,alors vous ne pouvais qu’a vous en prendre a vous mêmes ! et j’en suis sur que hollande si il se représente ( malgré tout ces gens qui gueulent ) il repasserait !!!

  • charles-de , 13 Avr 2014 à 0:23 @ 0 h 23 min

    Et ils sont encore plus déshonorés quand leurs mensonges sont finalement découverts. Après tout, leur grande idole, François M. s’est bien précipité à Vichy ou Pétain l’a décoré de la francisque, qui avait remplacé la Légion d’Honneur !

  • charles-de , 13 Avr 2014 à 0:25 @ 0 h 25 min

    Sauf qu’il n’est ni “socialiste”, ni “national” !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen