Soutien à Ivan Rioufol

Chers lecteurs,

Ce mardi 10 juin, le journaliste conservateur Ivan Rioufol, du Figaro, a publié sur son blog (qui est lui aussi un véritable outil de la libre expression et de la ré-information) une missive expliquant qu’il était convoqué par la police judiciaire afin de rendre compte de propos tenus envers le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) le 15 novembre 2012 lors de l’émission « On refait le monde » animée par Marc-Olivier Fogiel sur RTL. En effet, selon ses dires, « le CCIF, qui œuvre à l’islamisation des musulmans, (lui) reproche d’avoir critiqué sa campagne d’affichage : “Nous sommes la nation”. Il s’agit du détournement du tableau de David, Le serment du Jeu de Paume. Se substituant aux acteurs de la Révolution française, l’image représente très majoritairement des femmes voilées, des barbus, des encapuchonnés et des jeunes des cités ». Cette association islamiste qui a porté plainte contre ces critiques est financée à hauteur de 35 000 euros par l’Open Society Institute du richissime George Soros (qui fut l’un des grands contributeurs des Révolutions de couleurs afin de déstabiliser la Russie de Poutine et particulièrement de la Révolution Orange en Ukraine qui se termina en véritable fiasco).

Cette association est l’une parmi tant d’autres infirmant l’utopie de la société multiculturelle. Les propos prononcés par son porte-parole Marwan Muhammad à la mosquée d’Orly en août 2011 terrifient : “Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française”. D’ailleurs, le logo de l’association est ordonné de telle manière qu’on puisse lire SIF en arabe signifiant « Le Glaive de l’Islam ».

Comme je le disais dans mon article précédent, Dominique Venner se sacrifia le 21 mai 2013 notamment pour s’insurger contre l’invasion. Voici ce qu’il écrivit le matin même de sa mort sur son site internet personnel : « Je viens d’écouter un blogueur algérien : « De tout façon, disait-il, dans quinze ans les islamistes seront au pouvoir en France et ils supprimeront cette loi ». Non pour nous faire plaisir, on s’en doute, mais parce qu’elle est contraire à la charia (loi islamique).C’est bien le seul point commun, superficiellement, entre la tradition européenne (qui respecte la femme) et l’islam (qui ne la respecte pas). Mais l’affirmation péremptoire de cet Algérien fait froid dans le dos. Ses conséquences serraient autrement géantes et catastrophiques que la détestable loi Taubira. Il faut bien voir qu’une France tombée au pouvoir des islamistes fait partie des probabilités. Depuis 40 ans, les politiciens et gouvernements de tous les partis (sauf le FN), ainsi que le patronat et l’Église, y ont travaillé activement, en accélérant par tous les moyens l’immigration afro-maghrébine. »

Dominique Venner appréciait énormément les paras de la guerre d’Algérie dont le célèbre général Marcel Bigeard. Dans son livre testament Adieu Ma France, publié aux éditions du Rocher en 2006, le célèbre militaire expliquait qu’un agent de la DCRI lui confia que celle-ci surveillait de près environ deux millions de musulmans en France…

Toute l’équipe de Nouvelles de France ainsi que ses nombreux lecteurs apportent leur soutien à ce grand journaliste et gardien de la liberté d’expression qu’est Ivan Rioufol.

Autres articles

101 Commentaires

  • JSG , 12 Juin 2013 à 22:58 @ 22 h 58 min

    Si en plus elle ne règle pas définitivement son compte aux deux principaux responsables de la haine qui s’installe entre deux courants de pensée.

  • JSG , 12 Juin 2013 à 22:59 @ 22 h 59 min

    Pourquoi, ils s’apaisent entre-eux ?

  • JSG , 12 Juin 2013 à 23:13 @ 23 h 13 min

    Bref, en résumé, jamais depuis la 5ème, le locataire du palais de l’Élysée et ses zélés courtisans n’ont attiré autant de haine à leur égard.
    Tout ce qu’ils font provoque le malaise, la suspicion, le doute. Ils s’en prennent maintenant au peuple, aux gens qui les payent avec leurs impôts.
    En plus ils ne sont pas foutus de faire taire les vrais responsables du malheur qui frappe le pays.
    Ils donnent du crédit à des associations subversives dont le seul but consiste à imposer le désir des minorités au détriment de la grande majorité des français. Jamais un de ces journaleux qui bavent leur haine de ce qui n’est pas comme eux, n’est inquiété, alors que maintenant ils musellent les journalistes qui ont le courage de dire tout haut ce que eux n’osent dire tout bas.
    Ce pays va bientôt fabriquer des réfugiés politiques, grace à la lâcheté de nos gouvernants.

  • Pablo , 13 Juin 2013 à 0:20 @ 0 h 20 min

    Des hommes et des femmes politiques prennent-ils également la défense de Roufiol et, partant, de la liberté d’expression dans notre pays, contre la répression politique qui devient également judiciaire … ?? Je l’espère !

  • Marie-Claire Desmoulins , 13 Juin 2013 à 1:08 @ 1 h 08 min

    Soutien à Ivan Rioufol ! ON NE LACHE RIEN !

  • Francois Desvignes , 13 Juin 2013 à 4:30 @ 4 h 30 min

    Tous les nazis étaient socialistes
    Tous les socialistes sont des nazis.

    On ne combat pas le nazisme avec des fleurs bleues et des ballons roses.

    Parce qu’il est vain de demander ou attendre de votre bourreau qu’il vous rende justice.

    Ce procès est un piège, une mascarade stalinienne, une de plus.

    Rioufol ne doit pas se rendre à la convocation et s’il s’y rend ce ne poourrait être que pour la dénoncer et ridiculiser la république qui l’a voulue et organisée..

    Nous devons le soutenir en faisant peur à ses bourreaux qui sont aussi les nôtres, ceux de la France: répondre à l’agression judiciare par l’insurrection de la rue.

    Il ne faut pas parlmenter ou discuter ni même dire bonjour ou au revoir à ceux qui ont pris le parti de la tyrannie contre nous : on ne dine pas avec Satan.

    II faut les dévaster , répondre à leur terrorisme intellectuel et judiciaire par un terrorisme physique et personnel : ne jamais toucher les biens, toujours les personnes : elles seules sont responsables.

    En tout prendre le contre pied d e leurs armes :

    – ils sont la loi, nous avons le nombre
    – ils ont l’appareil d’Etat, nous avons la clandestinité
    – Ils sont la répression, nous avons le terrorisme.
    – ils ont la propagande, nous avons internet

    Considérons-nous sous l’occupation et tirons en les enseignements : le chant des partisans est tout notre programme contre la république.

    Afin que Riuofol ne meure pas.

    Et que nous libérions de leur tyrannie.

    Notre tribunal révolutionnaire doit condamner à mort ceux qui ourdissent notre mise en esclavage.

    Jugeons et tuons en un par mois et avant la fin de l’année, nous serons libérés.

    Faisons ce que la résistance a toujours fait : résistons par la poudre.

    Ou acceptons de mourir en ayant voulu jouer à leur jeu truqué

  • Jean Dutrueil , 13 Juin 2013 à 5:27 @ 5 h 27 min

    Chers tous,

    J’ai oublié le mot migratoire après invasion à la fin de la première phrase du troisième paragraphe. Je vous prie de m’excuser pour cette méprise…bien que je trouve que son absence trahisse en fin de compte une plus grande présence du mot.

    Bien à vous tous

Les commentaires sont fermés.