Pour faire oublier Ali Hamadou, Valls et les médias mettent en avant le militaire «d’extrême droite radicale»

Le fait que le principal suspect, un certain Ali Hamadou (un SDF multirécidiviste, qui a déjà eu affaire à la justice française pour vols, violations de domicile, rébellions, dégradations, recel, petits trafics de stupéfiants…), soit d’emblée qualifié par Manuel Valls de “déséquilibré”, que le ministre de l’Intérieur ait demandé à chacun “d’éviter les surenchères et les polémiques déplacées” (comme si les faits ne suffisaient pas à créer la polémique !), qu’il avait jugé la proposition d’Eugène Caselli, président pourtant PS de la communauté urbaine de Marseille, de placer toute la ville en “zone de sécurité prioritaire” comme “(n’ayant) aucun sens” rend encore plus insupportable le décès dimanche de Jérémie Labrousse, des suites de l’agression au couteau gratuite dont il a été la victime jeudi vers 23h30, boulevard d’Athènes. On apprend aussi que son portable pourrait avoir été volé par une tierce personne pendant ou peu après l’agression, le procureur adjoint évoquant pudiquement un “vol d’opportunité”. Voilà qui rappelle furieusement le scandale des détroussages de victimes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge !

La presse française tente d’étouffer l’affaire

Ce lundi matin, l’affaire ne figure pas en page d’accueil du site du Nouvel Obs qui réservait par contre une place de choix au fait qu’à Lyon, “un militaire qui projetait de tirer sur une mosquée (a été) arrêté”, précisant que “l’homme de 23 ans, sergent dans l’armée de l’air” est “proche des idées de l’extrême droite radicale”. Si on se sert de la barre de recherche, on tombe bien sur une dépêche de l’AFP traitant de l’agression mortelle de Jérémie, mise en forme par notre confrère, mais, comme par hasard, elle omet de donner aux lecteurs le nom du principal suspect, ce dont s’étonnent d’ailleurs plusieurs internautes… Idem pour LExpress.fr, qui n’évoque pas le drame en page d’accueil, et qui, dans l’article qu’il consacre à Jérémie (on le retrouve dans les archives grâce à la fonction recherche, à croire que l’affaire a eu lieu il y a plusieurs semaines !), se refuse à indiquer à ses lecteurs que le meurtrier présumé s’appelle Ali. Liberation.fr ne cite pas davantage son nom et insiste lourdement sur le fait qu’il serait “déséquilibré”. Google Actualités, qui reflète les tendances des médias français, évoque d’ailleurs en Une l’affaire du militaire “d’extrême droite radicale” :

L’affaire Jérémie ? Elle fera certainement la Une des médias si on retrouve dans les affaire d’Ali “de la littérature d’extrême-droite” ou de quoi le traiter de “suprémaciste blanc”. Ou si l’agresseur s’appelle en fait Jean-Charles. Il ne faudrait surtout pas vous donner l’envie de “mal voter” aux prochaines élections…

Articles liés

81Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • mariedefrance , 12 août 2013 @ 11 h 34 min

    Seul le Figaro faisait état hier de la vie de ALI, “originaire de la Drôme” !
    Un “français” de longue date, en qq sorte.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/08/11/01016-20130811ARTFIG00172-polemique-apres-une-agression-sanglante-a-marseille.php

    Un récidiviste !
    oh pardon…. un type déjà connu des services de police.

  • hermeneias , 12 août 2013 @ 11 h 43 min

    N’oublions pas qu’au Grand Orient ils sont tournés vers le Moyen-Orient…. et que les finances du Qatar sont sous conditions de dhimmitude.
    Loukhoum Ier l’a bien compris

  • C.B. , 12 août 2013 @ 11 h 44 min

    Un gazouillis intéressant
    https://twitter.com/tprincedelamour/status/366811422006599681
    et dans les gazouillis voisins, la remarque d’une analogie à la fois visuelle et de méthode avec l’auteur d’une attaque à La Défense, fait-divers dont on n’a guère parlé.
    Évidemment, la fiabilité des auteurs de ces gazouillis reste à prouver.
    Les informations (mais quelle en est la fiabilité) peu nombreuses qu’on nous communique, sembleraient incompatibles:
    -à la Défense, l’agresseur aurait 22 ans (http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Actualite/Militaire-agresse-a-La-Defense-le-zonard-du-djihad-n-a-aucun-regret-610991 )
    -à Marseille, c’est l’agressé (décédé) qui a une vingtaine d’années, et l’agresseur en aurait le double.

  • Gisèle , 12 août 2013 @ 12 h 23 min

    Mieux vaut en ce moment se passer des cd de musique ou de chansons plutôt que d’écouter les litanies lucifériennes déversées sur les ondes étatiques vendues !
    Sinon , des idées malsaines s’attaquent à votre paix , et viennent alors à votre esprit , comme des envies de tout casser .
    C’est ce qu’ils cherchent !

  • Gisèle , 12 août 2013 @ 12 h 31 min

    Mieux vaut en ce moment écouter des cd de musique ou de chanson , plutôt que de s’intoxiquer le cerveau avec ces informations inspirées par le prince du mensonge qui veut absolument nous ôter notre paix intérieure .
    Vous , comme moi , savons à quoi nous en tenir avec Valls et sa compagnie de vendus lucifériens ( ils le sont . Ils se prosternent tous devant leur faux dieu Baal ) .
    Ils vont perdre au bout de leur chemin d’ orgueil .

  • mariedefrance , 12 août 2013 @ 12 h 40 min

    Aaaaaaaah… Marseille…… Pagnol, Marius et les autres.

    «À Marseille,
    il nous arrive maintenant d’arrêter en flagrant délit des dealers porteurs d’un bracelet électronique! C’est dire la valeur dissuasive de certaines sanctions…»
    Cette confidence teintée d’ironie émane d’un haut responsable policier de la cité phocéenne.
    À l’entendre, «les profits réalisés dans les quartiers sont tels aujourd’hui que les voyous se croient intouchables.
    Le trafic de stups a ruiné la valeur du travail».

    http://www.fdesouche.com/

  • mariedefrance , 12 août 2013 @ 12 h 41 min

    Le notateur patenté est de retour !

    Sauve qui peut !:-)

Les commentaires sont clôturés.