Soupçons d’ingérence russe via Twitter dans l’affaire Benalla : comment les merdias français paranoïaques se sont débinés en moins de 48h

Soupçons d’ingérence russe via Twitter dans l’affaire Benalla : comment les merdias français paranoïaques se sont débinés en moins de 48h

suite à l’étude d’EU Disinfolab :

EU DisinfoLab : « Nous n’avons pas analysé de tweets “russophiles” »

Sur RT France, Alexandre Alaphilippe s’est exprimé sur la méthodologie employée par EU DisinfoLab lors de son étude sur l’«hyperactivité» de comptes twitter francophones au sujet de l’affaire Benalla :

Autres articles