Éric Zemmour : lundi 11 novembre 2013, la gauche a commencé à récolter ce qu’elle a semé depuis des décennies

Le Zemmour du mardi. “Il est piquant d’entendre des socialistes se lamenter à la manière des conservateurs scrogneugneu d’autrefois. Tout fout le camp, ma bonne dame, on ne respecte plus rien ! Mais à les entendre prendre leurs grands airs effarouchés de républicains atterrés, de patriotes ulcérés, on a envie de crier : ‘Ah non, pas eux, pas ça !’ Et quand la droite surenchérit dans la complainte, croyant se montrer responsable en venant au secours de la fonction présidentielle, elle montre seulement qu’elle n’a rien appris ni rien compris. Parce que, sérieusement, qui nous a inculqué qu’il fallait rire de tout, surtout des valeurs traditionnelles : la famille, la religion, la patrie. Qui a hurlé ‘Il est interdit d’interdire !’ ? Qui a érigé la culture de la dérision en idéologie officielle d’Hara-Kiri à Canal + ? Qui a déconstruit, depuis 40 ans, le roman national et nous a rabâché que l’histoire de France n’était qu’une construction artificielle pour dissimuler l’accumulation de crimes et des massacres ? Qui n’a cessé de nous présenter la France comme un pays éternellement raciste et xénophobe ? Qui nous a appris que la guerre n’était qu’une boucherie et justement celle de 14-18 plus que toutes les autres ? Que les poilus n’étaient pas des héros mais des victimes dont on avait bourré le crâne de stupides refrains nationalistes ? Qui a fait des mutins qui refusaient de se battre, des héros ? Qui nous a révélé qu’il n’y avait plus inconnu que le soldat inconnu, la femme du soldat inconnu ? Qui nous a seriné que la guerre de 14 n’avait pas été une victoire de la France, chèrement payée, mais une guerre civile européenne ? Qui nous a appris l’irrespect, le mépris, la haine de notre pays, de notre passé, de nous-même ? Qui nous a dit qu’on pouvait niquer la France et appeler au meurtre des flics au nom de la liberté de l’art ? Qui a, depuis des décennies, désacralisé et ridiculisé ? Qui s’est présenté comme un Président normal, un homme comme les autres à traiter comme les autres ?

N’est-ce pas Ségolène Royal qui jugeait que la violence des Bretons brisant les portiques de l’écotaxe, était une révolte citoyenne réconfortante ? N’est-ce pas le Président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui, au moment de l’expulsion de la famille de Leonarda, estimait que la loi devait s’incliner devant les valeurs de la gauche ? Et Cécile Duflot peut-elle légitimement faire barrage de son corps pour protéger son cher Président insulté par des factieux, elle dont le compagnon explique à longueur de tweet à quel point il méprise la France, vomit le peuple français qui, d’ailleurs, n’existe pas et se flatte de ne jamais assister à des défilés militaires. Défilé du 14 juillet que voulait supprimer la candidate des Verts, lors de la présidentielle. Qui a éduqué et armé les siffleurs si ce n’est ceux-là même qui se drapent aujourd’hui dans leur dignité de patriotes et de républicains. Qui sème le vent récolte la tempête, disaient nos grands-mères, vous savez, celles qui avaient connu la guerre de 14…”

Autres articles

56 Commentaires

  • pierre , 12 Nov 2013 à 14:01 @ 14 h 01 min

    Et qui passe sont temps à détruire sans en nourrir les savoureuses perspectives, et surtout à qui cela profite?

  • Bernard , 12 Nov 2013 à 14:12 @ 14 h 12 min

    La Gauche est au pouvoir grâce à Sarko…..La gauche prolonge la dictature de la Droite
    Donc nous en sommes là grâce à l’ UMPS
    Ne nous demandez pas de nous taire NI de les respecter !!

    Ce peuple vit depuis TROP logntemps dans cette dictature ! Il ouvre les yeux enfin….
    mais conteste ce Liberté / Egalité / Fraternité qui n’a JAMAIS existé pour le peuple
    Les faveurs de l’ UMPS, furent distribuées généreusement à cette INVASION maasive…

    Ne demandez pas au PEUPLE de remettre ses lunettes noires et salue cette oligarchie !
    La suite sera TOTALEMENT de la faute à ceux qui nous écrasent, la suite sera …..

  • pas dupe , 12 Nov 2013 à 14:29 @ 14 h 29 min

    C’est intéressant de lire ce qui suit relevé dans la presse il y a maintenant deux ans soit après les cérémonies du 11 novembre 2011 :

    “Réduite à une globalité mémorielle et émotionnelle sans perspective, sans histoire, cette cérémonie en forme de “Memorial Day” est, au bout du compte, une négation de tous les morts et de toutes les guerres. De ce point de vue, porteuse par nature d’oubli, effaçant tous les particularismes, réduisant l’Histoire à un événement informe, une émotion, elle relève presque de l’injure.

    Plus problématique encore, cette façon de concevoir le 11 novembre ne peut que nourrir les procès en suspicion de captation par l’actuel président de la République de la Mémoire et de l’Histoire française pour servir ses desseins personnels. Comment ne pas aboutir à cette conclusion ce matin, en assistant à cette incroyable cérémonie du 11 novembre “nouvelle formule” ? Lorsque Nicolas Sarkozy rend hommage à tous les morts pour la France, dans toutes les guerres ou conflits survenus depuis 14-18, en insistant sur les morts qui sont ceux de son mandat présidentiel, notamment les 24 tués de l’année en Afghanistan, il opère de fait une captation de mémoire qui ne peut que susciter la suspicion.

    Nicolas Sarkozy a-t-il le droit, par le biais de la transformation d’une cérémonie, immuable jusqu’à lui, de capter la Mémoire des morts de 14-18 pour faire des morts en Afghanistan de sa présidence les nouveaux Poilus de 2011 ? Qu’y a-t-il de commun entre un Poilu annihilé à Verdun en 1916 et un jeune engagé volontaire tué en Afghanistan en 2011 ? Qu’y a-t-il de commun entre une Grande Guerre livrée pour la défense du territoire national et un conflit mené à des milliers de kilomètres du sol français pour une cause dont la justesse n’est pas unanimement constatée ? Rien.

    Par conséquent, la captation mémorielle, confusion de toutes les Histoires dans l’Histoire, orchestrée par le Président, aboutit finalement à ne respecter ni les uns ni les autres. Pour dire les choses directement : le chef de l’État a pris le risque de donner le sentiment d’instrumentaliser le mythe des Poilus de 14-18 pour justifier sa politique belliciste en Afghanistan.

    On ne voudrait pas avoir contemplé ce matin une gigantesque opération de confiscation des morts.

    Étrange manière de procéder, l’année même où l’un des livres les plus importants, couronné par le Goncourt, rappelle à tous la nécessité de reconnaitre les combattants des deux ou trois générations qui nous précèdent et leur redonner la place qui leur revient de droit dans l’Histoire. Nicolas Sarkozy n’a visiblement pas lu L’Art français de la guerre. Dommage.

    François Hollande a d’ores et déjà indiqué qu’il n’approuvait pas cette initiative. Noté.

    Le président a-t-il mesuré la portée de ce que son choix de transformer le 11 novembre en “Memorial Day” impliquait ? Si non, c’est grave. Si oui, c’est encore plus grave. Très grave même. Pour tout dire : affligeant.
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/213061-le-11-novembre-de-sarkozy-commemoration-ou-confiscation-de-la-memoire-des-morts.html

    François Hollande dont son équipe n’a pas hésité à abroger quelques lois qui lui semblaient inaptes n’a pas trouvé inapte d’associer cette journée historique d’hommage envers nos morts de la Grande Guerre avec ceux des conflits modernes du XXIème siècle. Sans retirer pour autant le mérite à ces soldats morts pour la France !

    Comme quoi, avoir une parole et la tenir c’est bien difficile quand on est un pion pour la judéoaméricanomaçonnerie !

  • sergio , 12 Nov 2013 à 14:38 @ 14 h 38 min

    TARTUFFE DEMISSION !……..et vite !

  • pas dupe , 12 Nov 2013 à 14:42 @ 14 h 42 min

    Il me semble qu’il est intéressant de rappeler de Sarkozy ce qui suit !

    Sarkozy, dont le père a divorcé de Christine de Ganay, cette dernière épousa ensuite le n°2 de l’administration centrale du département d’État des Etats-Unis. Et selon le diction : « Le monde est petit », le monsieur en question n’est autre que Frank Wisner Jr., fils du précédent, (lequel fut largement impliqué dans le « coup d’état d’Alger » et autres complots contre de Gaulle)…
    Sarkozy, qui a ainsi « bénéficié » des programmes de formation du département d’État américain… Plus tard, À Washington, Frank Wisner Jr. prendra la succession de Paul Wolfowitz comme responsable de la planification politique au département de la Défense.

    Mais, Sarkozy porte une immense adoration au Général, … il l’a dit !! … et il le prouva d’ailleurs en détruisant tout ce qui fut construit depuis la guerre ! Qui fonctionnait très bien en France mais que l’Angleterre et l’Allemagne nous reprochaient déjà début des années 90 !
    La comédie Sarkozy nous coûta juste 600 milliards et comme il a bien travaillé il a touché un plus du Qatar de 500 millions ! Et n’ayant pas fini de l’assister, les Français lui paient un appartement de 11 pièces à Paris, des voyages par avion et tout ce qui va avec… alors qu’il dispose d’un appartement particulier aussi à Paris mais à quelques lieux de là !

    Et comme il l’avait annoncé, son nouvel ordre mondial s’installe !

  • pas dupe , 12 Nov 2013 à 14:50 @ 14 h 50 min

    Monsieur Martin, une question : “C’est qui le Saint Martin ?” Obama ?

  • Bernard , 12 Nov 2013 à 15:20 @ 15 h 20 min

    ET savez vous …
    Comment les merdias nous baisent : Thibault, la nouvelle Femen !
    http://joelecorbeau.com/2013/11/12/comment-les-merdias-nous-baisent-thibault-la-nouvelle-femen/

Les commentaires sont fermés.