Une première victoire contre le rapport Estrela : «Un de nous» vise maintenant les élections européennes !

Cela faisait des mois que la résolution Estrela sur les droits sexuels et génésiques n’en finissait pas d’animer le Parlement européen. Mais mardi 10 décembre, journée internationale des Droits de l’Homme, la résolution Estrela est annulée grâce à l’adoption d’une résolution alternative. Une redoutable tactique parlementaire qui a portée ses fruits. Il s’agit bien évidemment d’une grande victoire pour “Un de nous”. Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, qui a été un acteur majeur d’”Un de nous”, revient sur une année riche en mobilisation et la suite à donner à cette victoire.

Jean-Marie Le Méné, vous fêtez aujourd’hui la victoire contre le rapport Estrela. Quel parcours depuis plus d’un an…
En effet, c’est une véritable victoire que nous fêtons aujourd’hui avec l’annulation de la résolution Estrela. C’était important de remporter cette bataille politique car la résolution de cette député portugaise voulait très clairement minimiser l’impact d’”Un de nous”. Depuis un an, l’initiative citoyenne européenne “Un de nous” n’a cessé d’aller au-delà, et bien au-delà du minimum de signatures requises. Il a d’abord fallu déposer un texte auprès de la Commission qui lui a donné son agrément. Il fallait ensuite réunir un million de signatures pour que l’Initiative citoyenne européenne devienne un texte qui a valeur de proposition législative. Avec ses deux millions de signatures (dont 107 000 en France), l’objectif est largement atteint. Le texte demandant l’arrêt du financement des programmes détruisant les embryons humains va être présenté devant la Commission et le Parlement européen après les élections européennes. Des élections qui vont être très suivies par les défenseurs de la vie, surtout après l’adoption de la résolution alternative portée par le groupe démocrate-chrétien à la place de celle de Madame Estrela !

Que signifie cette victoire exactement ?
Cette victoire est un signe fort pour la suite d’”Un de nous”. La bataille qui vient d’être conduite est une étape en vue des élections européennes de mai 2014. Le rapport Estrela a été mis en échec. La résolution alternative qui a remporté la majorité des votes confirme que ces questions ne relèvent pas de la compétence de l’Union européenne mais de celle des États membres.
Cette mise en échec est un encouragement à la mobilisation des citoyens pour défendre l’embryon humain et une démonstration que l’actualité du Parlement européen est suivie par les citoyens, futurs électeurs, qui n’hésitent, et n’hésiteront pas à interpeller leurs représentants en temps voulu !

Vous pensez aux élections européennes ?
En effet, dans le cadre des élections européennes, “Un de nous” France va mettre en place un dispositif permettant aux citoyens de connaître le point de vue de chaque candidat sur les demandes d’”Un de nous”. Il est indispensable de pouvoir voter correctement et d’appuyer ses convictions à travers des résultats politiques concrets. Les candidats seront interrogés sur la nécessité de désengager l’Europe du soutien (notamment financier) des programmes portant atteinte à l’embryon humain. “Un de nous” poursuit la bataille avec les élections européennes.

Autres articles

11 Commentaires

  • Pas dupe , 12 Déc 2013 à 8:55 @ 8 h 55 min

    Premièrement il ne faut jamais crier victoire car l’ennemi est plein de ressources ! (idées et finances). Si j’ai bien compris, la député qui a présenté le projet aurait laissé un twitt disant : “nous avons perdu une bataille, mais pas la guerre” ! Dans cette victoire l’UDI s’est abstenue encore une fois Cavada et l’autre à voir sur le site le Salon Beige !
    Deuxièmement, les menteurs nous les subissons tous les jours, caste franc-maçonne qui s’est vantée d’être à l’origine de toutes les lois, ils n’hésitent pas à berner pour se placer et s’enrichir sur notre dos, tout en détruisant !
    Ils ont laissé des sangsues s’installer à la tête de l’Europe, non élues, mais qui se font des salaires conséquents avec avantages liés à leurs fonctions, bien évidemment ! N’hésitant même pas à augmenter leurs salaires quand ils demandent que la France baisse ceux des Français !!!

    C’est une victoire, certes, mais il faut veiller.
    La seule alternative est de leur faire signer à ces futurs députés un engagement et d’avoir des personnes sûres qui se présentent ! Seront-ils là ? J’ai entendu dire que Copé plaçait ses hommes de main !!!
    Une info de ce matin selon laquelle Sarkozy voudrait créer son parti pour mieux revenir parce que l’UMP serait “morte” !!! Après avoir tué le mouvement gaullien en y installant les francs-maçons, dont Copé, que l’on connait tous, maintenant, il nous joue Sarkozy le grand retour et j’ai lu quelque part que s’il revenait il n’y aurait pas de primaires à l’UMP !!!!!
    Dans la série, je vous cou…….e cherchez l’UMPS en décomposition !

  • Charles , 12 Déc 2013 à 9:12 @ 9 h 12 min

    Un peu HS,mais pas tout à fait:
    Les délires europetistes s’effondrent les uns après les autres.
    Un des principaux économistes britanniques vient de retourner sa veste
    sur l’euro dont il était l’un des principaux défenseurs.
    Il reconnait maintenant que la situation est intenable.
    Un de plus…

    http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/10512678/Dismantle-the-euro-says-Nobel-winning-economist-who-once-backed-currency-union.html

  • Olizefly , 12 Déc 2013 à 9:36 @ 9 h 36 min

    “En effet, dans le cadre des élections européennes, « Un de nous » France va mettre en place un dispositif permettant aux citoyens de connaître le point de vue de chaque candidat sur les demandes d’ »Un de nous ». ”
    Pour cela il va d’abord falloir dire toute la vérité aux Français sur les demandes de “Un de Nous”. Pourquoi les organisations françaises qui soutiennent cette initiative cachent-elles que l’initiative “Un de Nous” a aussi pour but d’interdire à l’Union européenne de financer les avortements dans les pays en développement ? Il s’agit donc de protéger la vie humaine non seulement au stade de l’embryon mais aussi à un stade beaucoup plus avancé, ce qui est encore plus important ! Bien entendu, si on le dit tout haut, cela restreint beaucoup le cercle des candidats français qui satisferont les critères de “Un de Nous”.

  • Perseus , 12 Déc 2013 à 9:46 @ 9 h 46 min

    AUSSI important. Pas PLUS important…

  • Alae , 12 Déc 2013 à 11:04 @ 11 h 04 min

    Cela ne restreindra rien du tout. Vous seriez surpris du nombre de gens qui, sans être des intégristes religieux, comprennent qu’ôter la vie à un embryon, c’est ôter la vie tout court. Même s’ils n’osent pas le dire dans ce contexte social, ils n’en pensent pas moins.

  • Ratchayaporn , 12 Déc 2013 à 12:16 @ 12 h 16 min

    et un autre anglais qui s’est permis de dire que si les deputes europeens continuaient avec leurs pretentions financieres et surtout avec leurs lois inadaptees et mortiferes qu’ils nous imposaient, il se pourrait bien que nous les pendions haut et court……………Cela devrait les faire reflechir, mais, a mon avis, ils sont trop arrogants et surs d’eux memes et de leur fonction, ils n’en ont ou pas conscience ou aucun regret………………

  • Ratchayaporn , 12 Déc 2013 à 12:19 @ 12 h 19 min

    Meme tactique que le camp d’en face, pourquoi les uns agissent ainsi par interet partisan et bien, pourquoi soulever le lievre tout de suite ????

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen