Comment Anne Hidalgo arrose les associations à Paris (10 exemples hallucinants)

Comment Anne Hidalgo arrose les associations à Paris (10 exemples hallucinants)

Anne Hidalgo

Le Conseil de Paris se réunira du 12 au 15 décembre 2016 pour délibérer sur les projets de la Ville. La municipalité d’Anne Hidalgo va distribuer des centaines de milliers d’euros d’aides publiques aux associations. Dont 25 000 euros à une association qui installe des distributeurs automatiques de seringues et qui distribue des trousses d’inhalation pour les fumeurs de crack. Ou encore 10 000 euros pour une association pilotée par des élus communistes… Contribuables Associés dresse le FLOP 10 des pires subventions qui vont être votées.

Contribuables Associés (via son Observatoire des gaspillages), a analysé les 553 projets de délibération de l’ordre du jour du Conseil de Paris à venir les lundi 12, mardi 13, mercredi 14 et jeudi 15 décembre 2016.

Le Conseil de Paris – où une délibération sur deux sert à attribuer des subventions – se réunit 9 à 10 fois par an. Ce TOP 10 ne mentionne donc qu’un seul ordre du jour.

Le clientélisme n’est pas né, bien sûr, avec la gauche. Il existait déjà à Paris sous la droite des Jacques Chirac et Jean Tibéri. Le budget des aides aux associations était déjà conséquent : 133 millions d’euros en 2001, quand Bertrand Delanoë a pris les rênes de la Mairie…

Mais l’ex-maire socialiste a professionnalisé le système : de très nombreux fonctionnaires ont été recrutés pour gérer les dossiers de subventions. La hausse de celles-ci est devenue vertigineuse et elle continue de s’accentuer depuis 2014 avec le règne d’Anne Hidalgo.

En 2015, la Ville de Paris a versé à plusieurs milliers d’associations 310 millions d’euros de subventions de fonctionnement (une hausse de 8 millions d’euros par rapport à 2014), soit plus de 140 euros par habitant.

A l’heure où Anne Hidalgo se plaint de la baisse de la dotation de l’État à la Ville de Paris, à l’heure où elle joue avec les règles de la comptabilité locale pour faire croire qu’elle est une bonne gestionnaire, nous l’invitons à balayer devant sa porte, et en commençant par ceci :

Voici donc notre TOP des subventions les plus choquantes de la Ville de Paris.

Autres articles

2 Commentaires

  • serge , 13 Déc 2016 à 10:39 @ 10 h 39 min

    C’est ce qui s’appel du populisme !!! Ce sont toutes des associations à but non lucratif … pour ne pas dire lucrative sans but !!!

  • Charles , 13 Déc 2016 à 18:03 @ 18 h 03 min

    Fascinant- Sur AnnalPlus, Achour, ravi,écoute la bouche ouverte la super bobo Marina Foïs (46 balais) qui crache son fiel de femme trompée. et abandonnée avec 2 fils sur les bras.
    Elle n’a pas de problème d’argent compte tenu du cumul de tous ses films bobos (3 par an).

    Elle nous explique que la seule existence de Zemmour est une honte pour l’humanité.
    Il faut voir la tête de Achour qui en fait presque dans sa culotte de bonheur.

    Pour mémoire, en 2001 (à 31 ans) elle pique le réalisateur Eric Lartigeau (37 ans).
    Elle lui fait 2 fils pour, in fine,se le faire piquer en 2014 par une “greluche” de 19 ans.
    C’est à vous dégouter de faire du cinéma bobo.
    La gagnante est la très jeune Louane Perchiert, en plus née à Henin beaumont….
    L’horreur absolue.
    Bref, la Marina nourrit une magnifique haine contre la France, les Français, les frontières
    Il faut vraiment passer un peu de temps à l’écouter vider son fiel…

    http://www.ozap.com/actu/marina-fois-s-insurge-contre-la-presence-mediatique-d-eric-zemmour/514554

Les commentaires sont fermés.