« Mariage » gay : Nesme s’en prend à Libération. Exclusif : les 82 premiers signataires de l’entente parlementaire

Nouvelles de France a rencontré vendredi après-midi Jean-Marc Nesme, député-maire UMP de Paray-le-Monial, suite à la une de Libération du jour, “Mariage gay : Nicolas Sarkozy tenté par le oui” ?

Jean-Marc Nesme, comment réagissez-vous à ce gros titre ?

Cette une fait partie des exagérations et des provocations de Libération.

Ne s’agit-il pas, comme l’affirme Pascal Riché, le rédacteur en chef de Rue89, d’un ballon d’essai de l’Élysée ?

A mon avis, non. L’Élysée sait que j’ai réactivé « l’Entente parlementaire pour la défense du droit fondamental de l’enfant d’être accueilli et de s’épanouir dans une famille composée d’un père et d’une mère » et qu’un tel projet entraînerait des réactions du côté du Parlement. Autant je ne crois pas au ballon d’essai de l’Élysée, autant je constate que Libération cherche à semer le trouble à droite… Leur objectif est de mettre en porte-à-faux Nicolas Sarkozy… Et puis, vous savez, l’Élysée téléguidant Libération, ce serait un scoop ! Comme d’habitude, ce quotidien joue la carte de la provocation en utilisant quelques individualités, en interprétant et en faisant des amalgames.

Pourtant, depuis plusieurs mois, les rumeurs vont bon train sur une prise de position du président de la République en faveur du “mariage” homosexuel…

Si jamais Nicolas Sarkozy inscrivait dans son projet présidentiel le “mariage” homosexuel et l’adoption, il perdrait des centaines de milliers de voix, c’est évident. Ce serait une erreur politique majeure, en plus d’être une erreur sociétale.

Vous êtes donc certain que Nicolas Sarkozy ne cédera pas sur ce point ?

Je l’espère. S’il cédait, je quitterais l’UMP.

Vous seriez le seul dans ce cas ?

Non. D’autres élus me suivraient. Il est trop tôt pour y penser, mais si Nicolas Sarkozy défendait le “mariage” homosexuel, je réunirais tout le monde et nous prendrions une décision collective.

En exclusivité, Nouvelles de France publie les noms des 82 parlementaires qui ont déjà signé « l’Entente parlementaire pour la défense du droit fondamental de l’enfant d’être accueilli et de s’épanouir dans une famille composée d’un père et d’une mère ». Le député Nesme promet une seconde liste pour la semaine prochaine, car il “[n’a] pas eu le temps de voir tout le monde”. Votre député n’en fait pas partie ? C’est le moment ou jamais de le contacter pour lui demander d’y associer son nom !

Lire aussi :
> « Mariage » homosexuel : l’avertissement de Nesme à Copé et Sarkozy

Articles liés

21Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Oratoire Notre-Dame de Fatima , 14 janvier 2012 @ 23 h 35 min

    « S’il cédait, je quitterais l’UMP. »

    Paroles, paroles…

  • Eric Martin , 15 janvier 2012 @ 1 h 10 min

    Qu’en savez-vous ? Vous êtes la conscience de M. Nesme ? 😉

  • SAURAT jean-paul , 15 janvier 2012 @ 11 h 19 min

    Je vois que mon deputé Tessier ne figure pas dans cette liste je ne voterai donc plus pour lui

  • Eric Martin , 15 janvier 2012 @ 11 h 49 min

    Jean-Marc Nesme n’a pas eu le temps de contacter tout le monde. Pourquoi ne pas plutôt écrire à votre élu pour lui demander de rejoindre l’entente ?

  • Jean , 15 janvier 2012 @ 14 h 34 min

    J’espère que Boutin signera !

  • JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD , 15 janvier 2012 @ 19 h 03 min

    Et si l’on lançait une pétition pour soutenir ces 82 parlementaires courageux!
    Merci!
    JFL

  • Eric Martin , 16 janvier 2012 @ 9 h 10 min

    Christine Boutin n’est plus élue du Parlement.

Les commentaires sont clôturés.