La Foi prise au mot : économie et Évangile, avec Jacques Bichot et Philippe Simonnot

La crise économique que nous vivons et dont les médias rapportent les méfaits nous font un peu oublier son origine en nous focalisant sur ses conséquences : pauvreté, fracture sociale et inégalités. Et si cette crise trouvait son origine dans l’oubli du verset 24 de l’Évangile de Saint Matthieu au chapitre 6 : “Personne ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra le premier et aimera le second ; ou bien il s’attachera au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent” ? Qu’est-ce donc qu’un développement économique authentique ? Comment pourrait-il être respectueux de la dignité de tous les hommes ? Dans l’émission “La Foi prise au mot” diffusée par KTO dimanche 12 janvier 2014, Jacques Bichot, professeur émérite d’économie à l’université Lyon III et Philippe Simonnot, lui-même économiste et historien, viennent apporter leur éclairage sur ce thème.

Autres articles

6 Commentaires

  • Gisèle , 13 Jan 2014 à 12:05 @ 12 h 05 min

    Lire le livre du frère Emidio : la bourse ou la vie .

  • xrayzoulou , 13 Jan 2014 à 14:25 @ 14 h 25 min

    Dans l’Évangile, Dieu nous dit “on ne peut servir 2 maîtres : Dieu et l’argent”. C’est vrai, mais Il sait qu’on a besoin d’argent pour faire des travaux, faire des achats parfois onéreux. Il n’est pas contre l’argent, il dit que l’on doit dépasser l’appât du gain et que si on gagne de l’argent, on doit penser à ceux qui sont indigents. Il dit qu’on ne doit pas s’attacher à l’argent c’est un don de Dieu, remercions le et pensons à ceux qui n’en ont pas. D’ailleurs Il n’a jamais fait de différence entre riches et pauvres ; et dans les Béatitudes il a dit, entre autres “heureux les pauvres de cœur, le royaume des cieux est à eux”. Cela veut en dire long.

  • Marius , 13 Jan 2014 à 22:23 @ 22 h 23 min

    “Un libéral nommé Jésus”
    Livre de Charles Gave

    Lecture gratuite en ligne : http://www.librairal.org/wiki/Charles_Gave:Un_lib%C3%A9ral_nomm%C3%A9_J%C3%A9sus

  • Gisèle , 13 Jan 2014 à 23:04 @ 23 h 04 min

    Au fait … les 14 milliards destinés à la reconstruction à Haïti se sont évaporés !
    Entendu sur Ô ce soir .
    Par contre , pour les bâtiments publics et les grands hôtels …. ça roule !

  • Mortaura , 15 Jan 2014 à 20:58 @ 20 h 58 min

    L’argent dans la société c’est peut être un peu comme le sang dans le corps , non?

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen