Charlie Hebdo : un choix de Une égoïste

Analyse personnelle de la fameuse une de Charlie Hebdo : la couverture montre Mahomet la larme à l’œil. S’agit-il d’une ultime provocation, du droit à revendiquer le “droit au blasphème”, le prophète étant interdit de représentation du point de vue de l’islam ? Il me semble qu’il s’agit plus pour Luz, d’une volonté de dissocier, de marquer la différence comprise entre l’islam et un islamisme radical meurtrier.

C’est pourquoi il appuie son credo dessiné, avec la mention : “Tout est pardonné”.

Alors, y avait-t-il une urgence à dissocier les deux ? Certes, si l’on en croit les signes d’une montée de la méfiance à l’encontre des musulmans vivant sur notre sol.

“L’horreur vécue par des milliers de chrétiens et de musulmans, persécutés par les mêmes qui ont encouragé et applaudi l’attentat contre Charlie hebdo, appelait un geste minimum de solidarité.”

Toutefois, la situation est extraordinairement grave, l’horreur vécue par des milliers de chrétiens et de musulmans, persécutés par les mêmes qui ont encouragé et applaudi l’attentat contre Charlie hebdo, appelait un geste minimum de solidarité.

La réalité des persécutions, des exils, de l’esclavage, des condamnations iniques, des châtiments du même acabit, reste occultée. Le choix de la une est à mon sens, un choix égoïste, la solidarité s’arrête là où on le décide, là où il faut bien penser, au nom d’un vivre ensemble qui tient plus du “vivre entre soi”, un vivre-ensemble sous conditions.

Je ne suis pas déçue, je n’ai jamais rien attendu de ce journal, je ne m’y suis jamais auparavant intéressée, et ma solidarité avec eux est gratuite, je ne demande rien en échange, je ne m’attends même pas au respect de mes opinions et convictions qui m’ont fait prendre le deuil. Mais le point est posé. Retour au clivage. Circulez, il n’y a rien de plus à voir, ou à dénoncer.

Autres articles

33 Commentaires

  • penelope , 14 Jan 2015 à 11:10 @ 11 h 10 min

    les musulmans ne savent-ils même pas faire la différence entre un homme et Dieu;Mahomet était un homme ayant vécu sur terre et ayant été connu par ceux qui vivait à l’époque,il peut être peint,décrit,ce n’est pas comme Dieu que nul na vu et ne verra si ce n’est après sa mort.J’ai voulu savoir qui il était,j’ai cherché sa biographie et lu ainsi sa vie,je l’ai fais comme je l’aurais fais pour tout autre homme où femme connu.

  • Germaine , 14 Jan 2015 à 11:18 @ 11 h 18 min

    A propos de poils, retournez l’image et vous aurez votre charlie préféré…

  • trahi , 14 Jan 2015 à 13:17 @ 13 h 17 min

    DIEU seul pardonne, à ceux qui se sont repentis!!!

  • brandenburg , 14 Jan 2015 à 13:25 @ 13 h 25 min

    Cette couverture est ignoble comme d’habitude!Pourquoi s’étonner?Le grave n’a jamais été vraiment charlie hebd qui se mourrait,c’est d’avoir ressuscité un cadavre de façon irresponsable ce qui nous retourner 40 ans en arrière une fois de plus.Meme les terroristes se sont trompés en s’attaquant à ces vieux gateux au nom d’une al quaïda moribonde!

  • maginet , 14 Jan 2015 à 15:46 @ 15 h 46 min

    TOUT EST PARDONNE pour eux mais le peuple ne pardonne pas et ne pardonnera jamais. Comment ose -t-on intitulé la une d’un journal !!!

Les commentaires sont fermés.