Léthargie parlementeuse

Tribune libre d’Aristide Leucate*

Ce mardi 12 février, l’Assemblée nationale aura adopté le projet de loi relatif au « mariage » dit « pour tous », sans même que les députés de la soi-disant opposition UMP-UDI n’y aient fait obstacle d’une quelconque manière que ce soit. La plupart des députés se sont dérobés devant leur responsabilité, soit en ayant déserté le débat, soit par leur abstention le jour du vote de la loi. Que penser d’Hervé Mariton qui, lors d’un un entretien au magazine homosexualiste du lobby LGBT Têtu (mais qu’allait-il faire sur ce char ?) a déclaré que « le débat homo a sa place. Je dis que pour ces familles homoparentales, l’union civile est plus adaptée (…) » et de rajouter, angélique ou stupide (ou les deux à la fois) : « On a beaucoup parlé de mes pulls. Cela m’a amusé. Si quelqu’un veut m’offrir un pull arc-en-ciel, je promets de le porter en séance ! (…) ». Christine Boutin peut bien s’étrangler, qui acceptera encore demain de rentrer dans des jeux d’alliance boutiquiers avec les syndics de faillite précités, quand elle s’exaspère (nonobstant avec raison) de ce que « l’union civile est une contorsion de la droite par crainte d’être taxée d’homophobie. (…) Il faut avoir le courage de ses opinions : soit on est pour, soit on est contre, il n’y a pas de milieu dans cette affaire. (…) Céder sur ce terrain, c’est accepter inéluctablement aujourd’hui ou demain le “mariage pour tous ». Certes, quelques représentants de la Nation, tels Jean-Frédéric Poisson (député des Yvelines), Philippe Gosselin (député de La Manche) ou Marc Le Fur (député des Côtes-d’Armor) n’ont pas hésité à braver le politiquement correct en ramant à contre-courant et en proclamant haut et fort leurs désaccords quant à ce monstrueux projet de loi. Et les autres ? Jean-François Copé, François Fillon et leurs épigones, lavettes parlementaires du même tabac ne se sont pas bousculés pour provoquer des incidents d’audience. Quant aux Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre Lellouche et autres Édouard Philippe (député UMP de la Seine-Maritime et maire du Havre), ils s’abstiendront lâchement, tandis que voteront hardiment pour, des invertis faisant fièrement profession de l’être (après un « coming out » de bon aloi) comme Franck Riester (député de Seine-et-Marne) ou des soutiens d’iceux comme Benoist Apparu (député de la Marne), rejoints par des centristes mous (pléonasme) tels Jean-Louis Borloo (président de l’UDI), Jean-Christophe Lagarde (député de Seine-Saint-Denis) ou l’ancien ministre Yves Jégo (député de Seine-et-Marne). Les quelques 226 députés de l’opposition (sans compter les non inscrits comme Marion Le Pen, Jacques Bompard ou Gilbert Collard) n’ont manifestement pas pris la mesure des enjeux et conséquences d’un tel projet. Concours d’éloquence parlementaire pour quelques uns, les débats furent cacophoniques, à entendre les piailleries de basse-cour de tous les autres qui s’essayaient vainement de se bâtir une renommée de rhéteur. À regarder ces pitres qui émargent, tout de même, mensuellement à 7 100,15 € brut (en sus de l’« indemnité représentative de frais de mandat » dont le montant, revalorisé comme les traitements de la fonction publique, s’élevait au 1er janvier 2013 à 5 770 € brut), on se dit que leur agitation sur les 5 000 amendements qu’ils ont déposés, relève de l’imposture, si on la compare au quasi-million de manifestants issus du pays réel qui on battu le sol parisien, le 13 janvier dernier. « Qui n’a pas été député ne saurait se faire une idée du vide humain ». Ces mots de Léon Daudet, autre parlementaire d’une autre trempe que nos actuels quêteurs de suffrages, et qui connaissaient intimement les mœurs de la chambre basse, sonnent encore comme une implacable vérité. Ce député de l’Action française s’était éreinté à vouloir comprendre et redresser les torts de ce parlement qui, selon l’expression de Victor Hugo, « parle et ment ». Notre pauvre Léon voyait donc dans cette basse chambre, un « baroque dépotoir de lâchetés, d’incapacités et d’idées fausses ».

*Aristide Leucate est Docteur en droit, journaliste et essayiste.

>>> Dénaturation du mariage et droit à l’enfant : le détail des votes <<<

Autres articles

18 Commentaires

  • Yaki , 14 février 2013 @ 21 h 03 min

    une “bonne ” dictature !!
    Mais ça n’existe pas une “bonne ” dictature, puisque dans une dictature, une personne ou un groupe, détient tous les pouvoirs en interdisant toute forme de contrôle et toute manifestation d’opposition.
    Ca veut dire plus de liberté, notamment d’expression. Tous les dictateurs disent œuvrer pour le bien commun, alors qu ‘ils n’agissent que dans leur propre intérêt : Mussolini, Franco, Staline, Pinochet, Pol pot, Bokassa

  • PAD , 15 février 2013 @ 19 h 59 min

    Pinochet, Franco et Mussolini (au départ jusqu’en 1936 et jusqu’ à son alliance stupide avec le taré Hitler) étaient de bons dictateurs qui œuvraient pour le bien commun. Et je vais même vous choquer mais je suis convaincu que Hafez Assad en Syrie et son fils Bachar et aussi le Colonel Khadafi étaient de très grands hommes qui ont réussis, avec la force certes, mais il n’y a que dans que dans les pays occidentaux droits de l’hommistes – qui sacralisent les tueurs chez eux et massacrent des centaines de milliers d’innocents en Irak (3 millions de morts depuis 91 sur un pays qui en compte 24 millions) , en Libye (plusieurs centaines de milliers) et en Syrie (plusieurs milliers) en soutenants les terroristes islamistes les plus rétrogrades, qui étaient jusqu’ alors contenus par ces régimes de fer laïques, socialistes et progressistes- ou la force est méprisée.

    Sous la Libye de Khadafi, le chômage était proche de zéro, 60% des étudiants étaient des femmes, la polygamie était prohibée, et elles avaient le droit de divorce et la possibilité d’une bourse d’état pour assurer leur indépendance afin qu’elles ne soient pas forcées à se remarier, tout le monde manger à sa faim ; pour avoir vécu en Tunisie du méchant Ben Ali – qui lui était un mauvais dictateur car trop mou et corrompu ( ça ne nous rappelle rien) , je n’ai jamais vu de clochard et pratiquement aucune délinquance, à la différence de Paris, capitale « des Droits de l’Homme » De plus, il y avait zéro dette publique en Libye (si, si), et les rendements pétroliers permettaient au dictateur de s’enrichir certes, mais aussi de financer massivement une modernisation économique avançant à grand pas.

    Khadafi , Assad, Saddam Hussein (qui lui était un peu plus rugueux je vous l’accorde mais si on met en lumière exactement la situation de l’Irak à cet époque, on remarque qu’il n’était pas du tout aussi ignoble qu’on le prétend) ont été volontairement diabolisés aux yeux des bof que nous sommes afin que nos dirigeant fassent des guerres pour pouvoir pomper du pétrole à bas prix afin de nourrir notre société matérialiste pourrie. Comme le rappelle nos services de renseignements extérieures ( DGSE) Saddam n’avait pas d’arme de destruction massive, la Syrie n’ est pas un Etat voyou et Khadafi n’est pas responsable des attentats terroristes contre les avions de lignes…

    Maintenant revenons à Mussolini et au taré Hitler : ils ont été élus démocratiquement par une écrasante majorité parlementaire de GAUCHE ; il y avait en Allemagne un parti libéral type UMP (qui a tout fait pour barrer la route au taré Hitler) et un parti d’extrême droite qui était monarchiste et bismarckien qui a fait un score minable, les deux grands gagnants de l’époque en Allemagne étaient le parti communiste, et le parti national –SOCIALISTE.

    Puis allons voir du côté des démocraties du monde libre !!! Le Grand Churchill, fou de Mussolini qui lui envoyé des lettres d’admirations ( si, si) et dont son parti politique a permis l’émergence de l’Allemagne nazie, en lui vendant des milliers de tonnes d’armes afin de contrer la puissance française ( si, si), qui croyait « en la suprématie de la race blanche », (à l’instar d’Hitler, de Jules Ferry, et Léon Blum vénérés par Hollande qui expliquaient qu’il fallait coloniser les races inférieures africaines pour leur apporter la lumière de la civilisation républicaine…), ne voulait pas entendre parler de l’indépendance de l’Inde soumise à un Royaume britannique, chrétien et démocratique, écrasant toute velléité de liberté à grands coups de massacres de masses, comme celles des Cipayes, a lui-même tout fait pour que la Grande Bretagne déclare –la première- la guerre à l’Allemagne qui devenait trop puissante et potentiellement pouvait supplanter l’Empire Britannique en tant que première puissance mondiale, récupérant légitimement ce faux couloir de Dantzig (débilitée crée par les vainqueurs de 1919 consistant à donner la Prusse remplies d’Allemands à des Polonais qui n’y habitaient pas), qui a ordonné, entre autre monstruosités, la mort à quelques 4 millions d’Allemands après l’armistice de 45, en seulement 4 mois, (même Hitler avec ces camps n’a pu aller aussi vite).

    Et venons-en à aujourd’hui à la très grande démocratie américaine, parangon de toutes les vertus de ce monde. Depuis 45 exclus, les US sont responsables directement de plus de 30 millions de morts, dont deux millions de gazés au Vietnam (même Pol Pot n’a pas réussi à faire mieux), fais une guerre tous les 4 ans, et a permis l’émergence d’islamistes partout dans le monde arabe. Qui fait l’Ange fais la bête dis Pascal et l’inverse aussi sans doute : Poutine qui ne se veut pas un enfant de cœur et paradoxalement biens plus respectueux des minorités et des peuples que ne le sont les yankees.

    Le ton acerbe n’est pas contre vous mais contre le politiquent correcte ambiant et dictatorial qui me devient de plus en plus oppressant et dont nous sommes tous plus ou moins victimes.

    Bien à vous,

    PAD

    Sources :

    L’immense œuvre de Khadafi :

    http://www.cf2r.org/fr/rapports-de-recherche/libye-un-avenir-incertain.php

    Sur les occidentaux qui soutiennent des monstres en Syrie

    http://alain.chouet.free.fr/import/Syrie1206.pdf

    Sur la vertu churchillienne :

    http://www.lespectacledumonde.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=255:portrait564&catid=48:portrait&Itemid=72

    Sur sa responsabilité sur la mort de millions d’allemands :

    http://www.polemia.com/les-expulses-de-r-m-douglas/

  • PAD , 15 février 2013 @ 19 h 59 min

    à Yaki:

    Pinochet, Franco et Mussolini (au départ jusqu’en 1936 et jusqu’ à son alliance stupide avec le taré Hitler) étaient de bons dictateurs qui œuvraient pour le bien commun. Et je vais même vous choquer mais je suis convaincu que Hafez Assad en Syrie et son fils Bachar et aussi le Colonel Khadafi étaient de très grands hommes qui ont réussis, avec la force certes, mais il n’y a que dans que dans les pays occidentaux droits de l’hommistes – qui sacralisent les tueurs chez eux et massacrent des centaines de milliers d’innocents en Irak (3 millions de morts depuis 91 sur un pays qui en compte 24 millions) , en Libye (plusieurs centaines de milliers) et en Syrie (plusieurs milliers) en soutenants les terroristes islamistes les plus rétrogrades, qui étaient jusqu’ alors contenus par ces régimes de fer laïques, socialistes et progressistes- ou la force est méprisée.
    Sous la Libye de Khadafi, le chômage était proche de zéro, 60% des étudiants étaient des femmes, la polygamie était prohibée, et elles avaient le droit de divorce et la possibilité d’une bourse d’état pour assurer leur indépendance afin qu’elles ne soient pas forcées à se remarier, tout le monde manger à sa faim ; pour avoir vécu en Tunisie du méchant Ben Ali – qui lui était un mauvais dictateur car trop mou et corrompu ( ça ne nous rappelle rien) , je n’ai jamais vu de clochard et pratiquement aucune délinquance, à la différence de Paris, capitale « des Droits de l’Homme » De plus, il y avait zéro dette publique en Libye (si, si), et les rendements pétroliers permettaient au dictateur de s’enrichir certes, mais aussi de financer massivement une modernisation économique avançant à grand pas.
    Khadafi , Assad, Saddam Hussein (qui lui était un peu plus rugueux je vous l’accorde mais si on met en lumière exactement la situation de l’Irak à cet époque, on remarque qu’il n’était pas du tout aussi ignoble qu’on le prétend) ont été volontairement diabolisés aux yeux des bof que nous sommes afin que nos dirigeant fassent des guerres pour pouvoir pomper du pétrole à bas prix afin de nourrir notre société matérialiste pourrie. Comme le rappelle nos services de renseignements extérieures ( DGSE) Saddam n’avait pas d’arme de destruction massive, la Syrie n’ est pas un Etat voyou et Khadafi n’est pas responsable des attentats terroristes contre les avions de lignes…
    Maintenant revenons à Mussolini et au taré Hitler : ils ont été élus démocratiquement par une écrasante majorité parlementaire de GAUCHE ; il y avait en Allemagne un parti libéral type UMP (qui a tout fait pour barrer la route au taré Hitler) et un parti d’extrême droite qui était monarchiste et bismarckien qui a fait un score minable, les deux grands gagnants de l’époque en Allemagne étaient le parti communiste, et le parti national –SOCIALISTE.
    Puis allons voir du côté des démocraties du monde libre !!! Le Grand Churchill, fou de Mussolini qui lui envoyé des lettres d’admirations ( si, si) et dont son parti politique a permis l’émergence de l’Allemagne nazie, en lui vendant des milliers de tonnes d’armes afin de contrer la puissance française ( si, si), qui croyait « en la suprématie de la race blanche », (à l’instar d’Hitler, de Jules Ferry, et Léon Blum vénérés par Hollandequi expliquaient qu’il fallait coloniser les races inférieures africaines pour leur apporter la lumière de la civilisation républicaine…), ne voulait pas entendre parler de l’indépendance de l’Inde soumise à un Royaume britannique, chrétien et démocratique, écrasant toute velléité de liberté à grands coups de massacres de masses, comme celles des Cipayes, a lui-même tout fait pour que la Grande Bretagne déclare –la première- la guerre à l’Allemagne qui devenait trop puissante et potentiellement pouvait supplanter l’Empire Britannique en tant que première puissance mondiale, récupérant légitimement ce faux couloir de Dantzig (débilitée crée par les vainqueurs de 1919 consistant à donner la Prusse remplies d’Allemands à des Polonais qui n’y habitaient pas), qui a ordonné, entre autre monstruosités, la mort à quelques 4 millions d’Allemands après l’armistice de 45, en seulement 4 mois, (même Hitler avec ces camps n’a pu aller aussi vite).
    Et venons-en à aujourd’hui à la très grande démocratie américaine, parangon de toutes les vertus de ce monde. Depuis 45 exclus, les US sont responsables directement de plus de 30 millions de morts, dont deux millions de gazés au Vietnam (même Pol Pot n’a pas réussi à faire mieux), fais une guerre tous les 4 ans, et a permis l’émergence d’islamistes partout dans le monde arabe. Qui fait l’Ange fais la bête dis Pascal et l’inverse aussi sans doute : Poutine qui ne se veut pas un enfant de cœur et paradoxalement biens plus respectueux des minorités et des peuples que ne le sont les yankees.
    Le ton acerbe n’est pas contre vous mais contre le politiquent correcte ambiant et dictatorial qui me devient de plus en plus oppressant et dont nous sommes tous plus ou moins victimes.
    Bien à vous,
    PAD
    Sources :
    L’immense œuvre de Khadafi :
    http://www.cf2r.org/fr/rapports-de-recherche/libye-un-avenir-incertain.php
    Sur les occidentaux qui soutiennent des monstres en Syrie
    http://alain.chouet.free.fr/import/Syrie1206.pdf
    Sur la vertu churchillienne :
    http://www.lespectacledumonde.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=255:portrait564&catid=48:portrait&Itemid=72
    Sur sa responsabilité sur la mort de millions d’allemands :
    http://www.polemia.com/les-expulses-de-r-m-douglas/

  • PAD , 15 février 2013 @ 20 h 00 min

    1) Pinochet, Franco et Mussolini (au départ jusqu’en 1936 et jusqu’ à son alliance stupide avec le taré Hitler) étaient de bons dictateurs qui œuvraient pour le bien commun. Et je vais même vous choquer mais je suis convaincu que Hafez Assad en Syrie et son fils Bachar et aussi le Colonel Khadafi étaient de très grands hommes qui ont réussis, avec la force certes, mais il n’y a que dans que dans les pays occidentaux droits de l’hommistes – qui sacralisent les tueurs chez eux et massacrent des centaines de milliers d’innocents en Irak (3 millions de morts depuis 91 sur un pays qui en compte 24 millions) , en Libye (plusieurs centaines de milliers) et en Syrie (plusieurs milliers) en soutenants les terroristes islamistes les plus rétrogrades, qui étaient jusqu’ alors contenus par ces régimes de fer laïques, socialistes et progressistes- ou la force est méprisée.
    Sous la Libye de Khadafi, le chômage était proche de zéro, 60% des étudiants étaient des femmes, la polygamie était prohibée, et elles avaient le droit de divorce et la possibilité d’une bourse d’état pour assurer leur indépendance afin qu’elles ne soient pas forcées à se remarier, tout le monde manger à sa faim ; pour avoir vécu en Tunisie du méchant Ben Ali – qui lui était un mauvais dictateur car trop mou et corrompu ( ça ne nous rappelle rien) , je n’ai jamais vu de clochard et pratiquement aucune délinquance, à la différence de Paris, capitale « des Droits de l’Homme » De plus, il y avait zéro dette publique en Libye (si, si), et les rendements pétroliers permettaient au dictateur de s’enrichir certes, mais aussi de financer massivement une modernisation économique avançant à grand pas.
    Khadafi , Assad, Saddam Hussein (qui lui était un peu plus rugueux je vous l’accorde mais si on met en lumière exactement la situation de l’Irak à cet époque, on remarque qu’il n’était pas du tout aussi ignoble qu’on le prétend) ont été volontairement diabolisés aux yeux des bof que nous sommes afin que nos dirigeant fassent des guerres pour pouvoir pomper du pétrole à bas prix afin de nourrir notre société matérialiste pourrie. Comme le rappelle nos services de renseignements extérieures ( DGSE) Saddam n’avait pas d’arme de destruction massive, la Syrie n’ est pas un Etat voyou et Khadafi n’est pas responsable des attentats terroristes contre les avions de lignes…
    Maintenant revenons à Mussolini et au taré Hitler : ils ont été élus démocratiquement par une écrasante majorité parlementaire de GAUCHE ; il y avait en Allemagne un parti libéral type UMP (qui a tout fait pour barrer la route au taré Hitler) et un parti d’extrême droite qui était monarchiste et bismarckien qui a fait un score minable, les deux grands gagnants de l’époque en Allemagne étaient le parti communiste, et le parti national –SOCIALISTE.
    Puis allons voir du côté des démocraties du monde libre !!! Le Grand Churchill, fou de Mussolini qui lui envoyé des lettres d’admirations ( si, si) et dont son parti politique a permis l’émergence de l’Allemagne nazie, en lui vendant des milliers de tonnes d’armes afin de contrer la puissance française ( si, si), qui croyait « en la suprématie de la race blanche », (à l’instar d’Hitler, de Jules Ferry, et Léon Blum vénérés par Hollandequi expliquaient qu’il fallait coloniser les races inférieures africaines pour leur apporter la lumière de la civilisation républicaine…), ne voulait pas entendre parler de l’indépendance de l’Inde soumise à un Royaume britannique, chrétien et démocratique, écrasant toute velléité de liberté à grands coups de massacres de masses, comme celles des Cipayes, a lui-même tout fait pour que la Grande Bretagne déclare –la première- la guerre à l’Allemagne qui devenait trop puissante et potentiellement pouvait supplanter l’Empire Britannique en tant que première puissance mondiale, récupérant légitimement ce faux couloir de Dantzig (débilitée crée par les vainqueurs de 1919 consistant à donner la Prusse remplies d’Allemands à des Polonais qui n’y habitaient pas), qui a ordonné, entre autre monstruosités, la mort à quelques 4 millions d’Allemands après l’armistice de 45, en seulement 4 mois, (même Hitler avec ces camps n’a pu aller aussi vite).
    Et venons-en à aujourd’hui à la très grande démocratie américaine, parangon de toutes les vertus de ce monde. Depuis 45 exclus, les US sont responsables directement de plus de 30 millions de morts, dont deux millions de gazés au Vietnam (même Pol Pot n’a pas réussi à faire mieux), fais une guerre tous les 4 ans, et a permis l’émergence d’islamistes partout dans le monde arabe. Qui fait l’Ange fais la bête dis Pascal et l’inverse aussi sans doute : Poutine qui ne se veut pas un enfant de cœur et paradoxalement biens plus respectueux des minorités et des peuples que ne le sont les yankees.
    Le ton acerbe n’est pas contre vous mais contre le politiquent correcte ambiant et dictatorial qui me devient de plus en plus oppressant et dont nous sommes tous plus ou moins victimes.
    Bien à vous,
    PAD
    Sources :
    L’immense œuvre de Khadafi :
    http://www.cf2r.org/fr/rapports-de-recherche/libye-un-avenir-incertain.php
    Sur les occidentaux qui soutiennent des monstres en Syrie
    http://alain.chouet.free.fr/import/Syrie1206.pdf
    Sur la vertu churchillienne :
    http://www.lespectacledumonde.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=255:portrait564&catid=48:portrait&Itemid=72
    Sur sa responsabilité sur la mort de millions d’allemands :
    http://www.polemia.com/les-expulses-de-r-m-douglas/

  • PAD , 15 février 2013 @ 20 h 01 min

    1) Pinochet, Franco et Mussolini (au départ jusqu’en 1936 et jusqu’ à son alliance stupide avec le taré Hitler) étaient de bons dictateurs qui œuvraient pour le bien commun. Et je vais même vous choquer mais je suis convaincu que Hafez Assad en Syrie et son fils Bachar et aussi le Colonel Khadafi étaient de très grands hommes qui ont réussis, avec la force certes, mais il n’y a que dans que dans les pays occidentaux droits de l’hommistes – qui sacralisent les tueurs chez eux et massacrent des centaines de milliers d’innocents en Irak (3 millions de morts depuis 91 sur un pays qui en compte 24 millions) , en Libye (plusieurs centaines de milliers) et en Syrie (plusieurs milliers) en soutenants les terroristes islamistes les plus rétrogrades, qui étaient jusqu’ alors contenus par ces régimes de fer laïques, socialistes et progressistes- ou la force est méprisée.

    Sous la Libye de Khadafi, le chômage était proche de zéro, 60% des étudiants étaient des femmes, la polygamie était prohibée, et elles avaient le droit de divorce et la possibilité d’une bourse d’état pour assurer leur indépendance afin qu’elles ne soient pas forcées à se remarier, tout le monde manger à sa faim ; pour avoir vécu en Tunisie du méchant Ben Ali – qui lui était un mauvais dictateur car trop mou et corrompu ( ça ne nous rappelle rien) , je n’ai jamais vu de clochard et pratiquement aucune délinquance, à la différence de Paris, capitale « des Droits de l’Homme » De plus, il y avait zéro dette publique en Libye (si, si), et les rendements pétroliers permettaient au dictateur de s’enrichir certes, mais aussi de financer massivement une modernisation économique avançant à grand pas.

    Khadafi , Assad, Saddam Hussein (qui lui était un peu plus rugueux je vous l’accorde mais si on met en lumière exactement la situation de l’Irak à cet époque, on remarque qu’il n’était pas du tout aussi ignoble qu’on le prétend) ont été volontairement diabolisés aux yeux des bof que nous sommes afin que nos dirigeant fassent des guerres pour pouvoir pomper du pétrole à bas prix afin de nourrir notre société matérialiste pourrie. Comme le rappelle nos services de renseignements extérieures ( DGSE) Saddam n’avait pas d’arme de destruction massive, la Syrie n’ est pas un Etat voyou et Khadafi n’est pas responsable des attentats terroristes contre les avions de lignes…

  • PAD , 15 février 2013 @ 20 h 02 min

    2)
    Maintenant revenons à Mussolini et au taré Hitler : ils ont été élus démocratiquement par une écrasante majorité parlementaire de GAUCHE ; il y avait en Allemagne un parti libéral type UMP (qui a tout fait pour barrer la route au taré Hitler) et un parti d’extrême droite qui était monarchiste et bismarckien qui a fait un score minable, les deux grands gagnants de l’époque en Allemagne étaient le parti communiste, et le parti national –SOCIALISTE.

    Puis allons voir du côté des démocraties du monde libre !!! Le Grand Churchill, fou de Mussolini qui lui envoyé des lettres d’admirations ( si, si) et dont son parti politique a permis l’émergence de l’Allemagne nazie, en lui vendant des milliers de tonnes d’armes afin de contrer la puissance française ( si, si), qui croyait « en la suprématie de la race blanche », (à l’instar d’Hitler, de Jules Ferry, et Léon Blum vénérés par Hollandequi expliquaient qu’il fallait coloniser les races inférieures africaines pour leur apporter la lumière de la civilisation républicaine…), ne voulait pas entendre parler de l’indépendance de l’Inde soumise à un Royaume britannique, chrétien et démocratique, écrasant toute velléité de liberté à grands coups de massacres de masses, comme celles des Cipayes, a lui-même tout fait pour que la Grande Bretagne déclare –la première- la guerre à l’Allemagne qui devenait trop puissante et potentiellement pouvait supplanter l’Empire Britannique en tant que première puissance mondiale, récupérant légitimement ce faux couloir de Dantzig (débilitée crée par les vainqueurs de 1919 consistant à donner la Prusse remplies d’Allemands à des Polonais qui n’y habitaient pas), qui a ordonné, entre autre monstruosités, la mort à quelques 4 millions d’Allemands après l’armistice de 45, en seulement 4 mois, (même Hitler avec ces camps n’a pu aller aussi vite).

  • PAD , 15 février 2013 @ 20 h 03 min

    3)

    Et venons-en à aujourd’hui à la très grande démocratie américaine, parangon de toutes les vertus de ce monde. Depuis 45 exclus, les US sont responsables directement de plus de 30 millions de morts, dont deux millions de gazés au Vietnam (même Pol Pot n’a pas réussi à faire mieux), fais une guerre tous les 4 ans, et a permis l’émergence d’islamistes partout dans le monde arabe. Qui fait l’Ange fais la bête dis Pascal et l’inverse aussi sans doute : Poutine qui ne se veut pas un enfant de cœur et paradoxalement biens plus respectueux des minorités et des peuples que ne le sont les yankees.
    Le ton acerbe n’est pas contre vous mais contre le politiquent correcte ambiant et dictatorial qui me devient de plus en plus oppressant et dont nous sommes tous plus ou moins victimes.
    Bien à vous,
    PAD
    Sources :
    L’immense œuvre de Khadafi :
    http://www.cf2r.org/fr/rapports-de-recherche/libye-un-avenir-incertain.php
    Sur les occidentaux qui soutiennent des monstres en Syrie
    http://alain.chouet.free.fr/import/Syrie1206.pdf
    Sur la vertu churchillienne :
    http://www.lespectacledumonde.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=255:portrait564&catid=48:portrait&Itemid=72
    Sur sa responsabilité sur la mort de millions d’allemands :
    http://www.polemia.com/les-expulses-de-r-m-douglas/

Les commentaires sont fermés.