Des nouvelles de Christian Vanneste

Contrairement à ce qu’affirme Minute du 14 mars, Christian Vanneste n’a pas prévu de participer à la prochaine réunion du SIEL (le parti de “[son] ami” Paul-Marie Coûteaux, allié au Front national) le 26 mars à la Maison de la Chimie, à Paris, en compagnie de Marine Le Pen. Le député, « toujours UMP”, confiait mercredi à Nouvelles de France avoir “juste perdu l’investiture pour les élections législatives” du parti présidentiel finalement attribuée à… “[son] fils spirituel”, Gérald Darmanin. “Une page est tournée” donc, même si l’élu du Nord “n’exclut rien” tandis que son poulain explique à La Voix du Nord que “dans la vie il ne faut pas mordre la main de celui qui vous a nourri”. Christian Vanneste lit actuellement L’Incohérence française de Christian Saint-Étienne et a donné un entretien à notre confrère Causeur dans lequel, il dénonce “le vide idéologique de la droite” : “en France, la droite se contente d’être la pâle copie de la gauche avec 20 ans de retard”, nous explique-t-il. “On a un président de la République qui se glorifie de lire des philosophes de gauche”, continue le député qui “préfère Aron à Sartre”. Christian Vanneste “s’interroge sur les allées et venues de Nicolas Sarkozy entre la droite et la gauche” et le met en garde, en cas d’élection, contre une nouvelle ouverture à gauche (manifestement envisagée), qui serait “une catastrophe”.

Articles liés