Le cas Virginie Martin

Je l’ai découvert par hasard dans un débat organisé jeudi 10 avril par I>Télé sur l’élection d’Alain Finkielkraut à l’Académie française. La demoiselle est blonde et ressemble à la tueuse bisexuelle Jessica Martin dans la série XIII, vous savez, celle qui fait la couverture du tome 15, Lâchez les chiens ! Quand Alain Finkielkraut enseigne à Polytechnique, Virginie Martin sévit à l’IEP de Paris. L’inverse ne serait pas possible. D’ailleurs, Virginie Martin est invitée à la télé pour parler d’Alain Finkielkraut, le contraire n’étant même pas envisageable. Cela n’empêche pas la “politologue”, “prof-chercheuse en science politique” qui se présente comme “présidente du think tank Différent” (1 635 followers sur Twitter, son cœur de cible sociologique…) d’avoir une très haute idée de sa personne (“les intellectuels comme nous…”, “je suis en train d’écrire un essai qui serait presque un anti-Finkielkraut”).

La Coupole est pleine, la coupe aussi. Mais venons-en aux faits : Virginie Martin est en fait une vulgaire féministe comme on en croise un peu partout à l’université “française”, une militante politique anti-Front national ainsi qu’une prosélyte de la “diversité” au sens idéologique du terme et de la théorie du genre (cela n’empêche pas le site de son micro-think tank de proposer les cases “Monsieur”, “Madame” et “Mademoiselle”, le webmestre doit être une taupe fasciste…). C’est une Caroline Fourest bas de gamme qui débite d’aussi grosses bêtises que la fondatrice de Prochoix. Par exemple quand elle affirme très sérieusement que, dans son dernier livre, Finkielkraut “cite Soral toutes les deux minutes” (!) et “critique Élisabeth Badinter toutes les trois lignes”. “Je ne simplifie pas du tout du tout”, ajoute-t-elle avant de déplorer que le philosophe s’en prenne aux “acquis sociétaux”… Fate, suffisante, pédante, sectaire (Virginie Martin ne supporte pas le débat et la contradiction, elle aboie plus fort que le voisin et tente de monopoliser la conversation) au point d’exaspérer les autres invités dont la socialiste Juliette Méadel, notamment quand elle compare à demi-mot le nouvel immortel au Front national, la militante est tellement coupée des réalités qu’elle explique (sincèrement) que la bien-pensance, c’est Alain Finkielkraut et Cie. Une caricature grotesque des idéologues qui tentent de plus en plus désespérément et maladroitement de nous rééduquer :

Autres articles

29 Commentaires

  • ranguin , 13 Avr 2014 à 9:02 @ 9 h 02 min

    Quel pédantisme Madame ! Vos intellectualisme est étroit malgré vos mots “d’élargissement”. Finkielkraut aime la France, vous non.
    Cessez de vous gargariser avec des mots que vous ne comprenez pas. Vous fatiguez l’auditoire.
    Vous critiquez ouvertement Finkielkraut mais vous ne suportez pas qu’il puisse critiquer qui que ce soit.
    Vous êtes, en fait, ce que vous reprochez au FN.

  • ranguin , 13 Avr 2014 à 9:02 @ 9 h 02 min

    Pardon “supportez”

  • michaeli , 13 Avr 2014 à 9:54 @ 9 h 54 min

    Virginie Martin n’est qu’une marionnette qui de par ses propriétés physiques et ontologiques s’offre comme instrument privilégié de ses marionnettistes.

    Mais l’ efficacité de cette marionnette n’est pas démontrée et cette forme de marionnette n’est pas particulièrement dangereuse ou dérangeante.

    À quels pouvoirs de nuisance l’ associe-t-on ?. Elles aide à promouvoir l’inverse de ses idées.

  • pas dupe , 13 Avr 2014 à 11:01 @ 11 h 01 min

    Votre analyse-critique est parfaite. Voilà un prototype “parisien” qui s’écoute, très fière de sa personne ! Tout ce qu’une grande partie des Français détestent !
    Cette personne est non seulement une p….. se mais elle est comme vous le rappelez fort bien à la tête du think tank Different que le fils Hollande fréquente en tant qu’expert et collaborateur dans la branche : “Etudes politiques et géopolitiques” !
    Ce qui explique certainement les nombreuses apparitions de la dame dans les émissions de la propagandeTV, notamment du franc-maçon Calvi “C’est dans l’Air”!

    Il faut noter par ailleurs que cette femme qui est l’exemple type du délire gender était :

    08 Mars 2014 – Conférence sur la laïcité et l’islam
    Virginie Martin était présente aux côtés de Leila Alalouf, qui a développé le sujet du féminisme dans l’islam, mais aussi de Fouad Alaoui, Raphaël Liogier et Jean Bauberot.

    07 Mars 2014 – Virginie Martin au Conseil de l’Europe
    La présidente du think tank était invitée à l’occasion d’une conférence sur l’égalité hommes-femmes au travail.

    06 Mars 2014 – Conférence sur le droit des femmes
    Virginie Martin était à la Mairie de Paris pour participer à une conférence sur le droit des femmes, et ainsi aborder des questions telles que la sexualité, l’IVG, la contraception, les représentations…

    Octobre 2013 – Entretien avec Virginie Martin
    Redécouvrez l’interview de la présidente du think tank pour Le Cercle de la Licra : qu’est ce que le Think Tank Different, ses objectifs, ses valeurs, ses méthodes ; pourquoi “different” ; points de vue et débats…

    Voilà une femme qui se prend pour Judith Butler !!! Sauf que l’américaine a vraiment le physique d’un homme !!! Ca fait genre !!!!!!!!
    http://thinktankdifferent.com/fr/

  • jakadi , 13 Avr 2014 à 12:28 @ 12 h 28 min

    Pur produit de la société post soixante huitarde, s’écoutant parler, totalement déconnectée des problèmes de la France de 2014, véritable caricature de la société bobo, le fait qu’elle “enseigne” à sciences po en dit long sur l’enseignement qui est dispensé dans cette institution et sur le recrutement des “enseignants”. Le malheur pour nous, c’est bien qu’étant inaudible par l’immense majorité des citoyens français, elle et pas mal d’autres “experts” encombrent les chaines d’information et contribuent à cette désinformation permanente savamment orchestrée au plus haut niveau.

  • Charles , 13 Avr 2014 à 12:45 @ 12 h 45 min

    Pour ne pas perdre trop de temps avec les “clownesses”,
    ci joint 14mn d’entretien sur TVL avec alexandre dellevallé
    sur la haine de soi véhiculée par nos maitres.
    Fulgurant
    Il préconise le réarmement mental comme préalable de la Résistance.
    Un bémol personnel cependant:
    Nous, Français,devenons revenir a la liturgie authentique
    et rétablir le lien avec les temps d’avant V2 en actualisant ,mais sans ruptures.
    Bémol sur sa conclusion du “partage” de sa patrie qui est si belle.
    Nous ne pouvons pas tout partagaer chez nous qui soit aux dépends de nos descendants.
    Tout le monde ne peut pas venir s’installer en France (voir au point 12mn)

    https://www.youtube.com/watch?v=PQtSmOsy9TU

  • anonyme , 13 Avr 2014 à 16:32 @ 16 h 32 min

    Sans vouloir verser dans le soralisme de comptoir, je trouve tout de même symptomatique que la représentante du PS ne retienne de Finkielkraut que son travail sur la mémoire de la Shoah, comme si cela suffisait à justifier son élection à l’académie française…

Les commentaires sont fermés.