La lumière sous le sweat

En France, les catholiques se retrouvent souvent prisonniers de l’ornière « séparation de l’Église et de l’État », et peinent à se défendre du caractère apolitique de leurs combats.

En effet, afin d’exprimer leurs convictions, sans que celles-ci ne soient qualifiées de « prosélytes », donc inaudibles, beaucoup d’entre eux investissent le terrain politique, dans l’espoir d’y porter les couleurs de la doctrine sociale de l’Église, de manière au moins subliminale, à force d’arguments extraits de cette doctrine, mais surtout bien lavés, blanchis, de manière à les rendre solubles selon les diktats de la neutralité laïque.

Ces catholiques ont souvent en horreur, tout ce qui peut ressembler à une bannière, encore plus à une croisade, et tremblent de tomber dans cet écueil de communication, qui consiste à laisser transparaître la lumière de leur Foi, derrière le boisseau de leurs revendications.

Pourtant, ils connaissent bien les codes sociaux qui, hélas, gangrènent les milieux catholiques : au début des mobilisations, les mots d’ordre étaient lancés : pas de signe ostentatoire, dans le sens pas de signe distinctif extérieur d’appartenance à un certain milieu social, pas de bannière, pas de « carré Hermès » etc. À la place, on s’est organisé pour nous fournir des « cache-signes distinctifs » : tee-shirt colorés, sweat avec logos, drapeaux etc. On s’est même enorgueillis des signes symboliques comme le bonnet phrygien par exemple, qui pourtant, nous rappelaient non sans amertume, les temps terribles où vivre notre Foi, conduisait à subir guillotine, et les pires barbaries.

Tout cela pour qu’aucun de ceux dont le métier est de commenter nos revendications, ne puissent faire d’amalgame avec notre appartenance à l’Église. On dit que c’est plus pratique, qu’on « passe » mieux, qu’on est « plus entendu ». Mais à quoi cela sert-il ? À quoi cela sert-il d’obtenir telle ou telle publication, telle tribune, dans des journaux qui sont à leur propre aveu, assujetti à ceux qui nous gouvernent ? À quoi cela sert-il de chercher à prendre le micro, quand on n’adresse même pas la parole à quiconque dans l’assemblée ? À quoi cela sert-il de dire : « on ne nous écoute pas », alors que notre silence est pesant pour tant de personnes croisées au quotidien ?

Alors soit, certains se sentent la vocation de s’adresser aux journalistes et à leurs lecteurs, dans le but de « faire passer » nos revendications, de manière à ce que nos convictions ne souffrent pas de l’omerta légalisée depuis 1905. De telles initiatives sont heureuses, et nécessaires, mais elles ne doivent être que les coutures externes du tissu de la mobilisation :

À l’intérieur, en profondeur, en largeur, en hauteur, le monde entier, les rayons de la lumière doivent s’émanciper de tous ces tissus qui les recouvrent.

Plus clairement, si les sweats-logos ont désormais remplacé les polos de rugby et si les tee-shirts s’exhibent sans complexe à la place du “liberty”, ce qui est à l’intérieur n’est pas changé. Et pire, il me semble qu’ils deviennent à leur tour, les fameux signes ostentatoires que les organisateurs de la Manif pour tous souhaitaient absolument faire disparaître au début… Pourquoi ? Parce que ce sont les mêmes porteurs. Que sous les sweats et les tee-shirts, il y a encore les mêmes personnes, attachées comme à leur viatique à leurs apparences et à leurs habitudes de classe et de milieu.

“Continuons à porter les sweats et autres moyens de communication externe, mais soyons d’abord des Veilleurs de l’intérieur, afin que la lumière ne reste pas sous le boisseau.”

Oui, les sweats et les tee-shirts, les boucles d’oreilles pour tous, sont en fait, de nouveaux hochets bon chic bon genre, une mode qui va cartonner cet été sur les plages, où les attroupements seront les mêmes, où les habitudes mondaines seront les mêmes, et où le repli se verra même enfin justifié : « vu tout ce qui se passe », « vue l’actualité », on sera encore plus content et rassuré d’être « entre soi ». À peine sera-t-il peut-être possible d’élargir son réseau, en se promenant sur le plage affublé d’un Sweat rose.

Alors, la « journée du Sweat », c’est une bonne initiative, mais pardonnez-moi de vous dire qu’elle est inutile. J’ai envie de vous dire : « Cathos, on vous reconnaît ! ». Mais d’ailleurs, on vous reconnaît, mais où êtes-vous d’ordinaire ? C’est étrange, le France entière vous a vu défiler, mais où êtes-vous tous les jours ? Parce que c’est tous les jours qu’on vous reconnaît. Pas besoin de sweats ou de tee-shirt. Mais maintenant que vous les portez tous, c’est encore pire, c’est comme si le repli était encore plus visible, donc ce qui a été installé par une indifférence inexcusable, des attitudes mondaines, toutes ces habitudes à surtout ne pas se mélanger, se trouve pérennisé et achève de sceller le clivage entre les Parvis de sorties de Messe et le monde.

La résistance juste et nécessaire n’est pas le repli frileux ou mondain, qui se croit ainsi justifié par les errances du monde et ses lois injustes, alors que cela n’est qu’un énième et hypocrite moyen de se terrer dans nos habitudes.

La résistance, c’est vivre au quotidien en dissidence, mais sans sacrifier le témoignage, au bénéfice de Celui qui nous conduit, et qui nous éclaire.

Les Veilleurs, qui se revendiquent apolitiques, et qui se gardent de tout prosélytisme, attirent malgré eux les cris de haine de ceux qui ne connaissent pas la Foi, de ceux qui n’ont jamais entendu parler du Christ dans leur quotidien. Tous ces cris, ces blasphèmes, sont tout autant de questions auxquelles nous nous gardons de répondre !

Ces groupes, d’ailleurs, ne se nomment-ils pas les « Réveilleurs » ? Alors, donnons-leur raison ! Réveillons notre Foi, n’ayons pas peur d’apporter l’Espérance que nous chantons justement ! « Réveillons-nous », tous les jours, et pas seulement un soir par semaine. Réveillons-nous pour tous, et partout.

Plus qu’aucun artifice ou colifichet ostentatoire, si nous rendons la Charité proverbiale, comme une caractéristique de la Chrétienté, et qu’on ne nous connaisse plus que par ce trait, ne serait-ce que celui-là, et non par nos modes internes, nous combattrons réellement, nous vaincrons réellement, à l’instar des jeunes de Varsovie, avec leurs Croix fleuries, qui tous les soirs, se retrouvaient dans les geôles du Parti.

Les lois sont passées, promulguées, distribuées, comme une manne qui laissera les bénéficiaires sur leur faim. Alors ceux qui sont à l’origine de ces transformations de civilisation, chercheront encore et encore à tuer tout ce qui ressemble à une âme. Car voilà le véritable enjeu qui devrait faire trembler tout chrétien, ne serait-ce que par respect fraternel envers ceux qui, dans le monde, perdent la vie à cause de leur Foi. Les opérations camouflages deviennent injustifiables, et inexcusables, vis-à-vis de ces martyrs.

Alors continuons à porter les sweats et autres moyens de communication externe, mais soyons d’abord des Veilleurs de l’intérieur, afin que la lumière ne reste pas sous le boisseau.

Autres articles

46 Commentaires

  • Charles , 13 Juin 2013 à 15:26 @ 15 h 26 min

    En parlant de FOI,je vous encourage a explorer le document codé
    du fond des temps chrétiens,a savoir le Linceul de Turin.

    En entrant dans le dossier,vous tiendrez en main le fil d’Ariane
    qui vous reliera avec les premiers Chrétiens,contemporains du Christ.

    Paradoxalement,ce sont les nouvelles technologies,y compris les technologies
    numériques ,qui permettent de “décoder” ce document unique au monde.

    Vous trouverez 36 sources d’information sur le ouaib,y compris
    des tentatives d’intoxication (fiche wikipedia en partie caviardée).

    En bref,nous disposons ,de nos jours,d’une dizaine d’analyses differentes
    pour valider ou invalider le linceul.Certaines étaient inaccessibles il y a 15 ans.

    La datation au C14 est une mesure parmi d’autres.
    Elle s’applique a 2 types de tissus:
    Le Lin pour 95% du Linceul et le Coton pour 5%.
    Dans le cas de ce document,le C14 ne peut donner que des tranches larges (100/200).
    Le Coton (moins de 5 %) est attesté entre 1300 & 1400 apres JC.
    Le Lin est (plus de 95 %)attesté entre 100 av JC et 100 apres JC.
    D’autres analyses permettent de réduire la tranche chronologique.

    Par exemple,les 2 pièces romaines placées sur les yeux du mort
    qui indiquent une date ne pouvant etre inférieure a 32 ou 33 après JC.
    Simplement parce que les dites pièces sont parfaitement identifiables
    comme ayant été produites en 32/33.
    Etc etc etc…Pollen,Rayons X,UV,infrarouge,

    Analyse numérique des densités qui restitue une image en 3 D
    grace a des logiciels très puissants.On découvre l’impression d’un corps humain complet.

    Tout,absolument tout a commencé par la résurrection.
    Il ne pouvait pas y avoir de paroles fortes sans un miracle fort.
    Inversement,pas de miracle fort sans paroles fortes.

    D’un point de vue historique,la vague Chrétienne s’est lancée dans le monde
    en commençant par la France à partir des témoignages des contemporains
    qui furent les témoins du Christ vivant revenu d’entre les morts,du jamais vu.

    Bien sur “heureux ceux qui croient sans avoir vu”.
    Mais ,les premiers de ceux qui prirent la route des témoins,eux avaient tout vu.
    Le Linceul de Turin comme la piété Mariale et la communion recueillie
    permettent de filtrer les progressistes relativistes humanistes qui “occupent” l’église.

    Dernier point,le Linceul fut récupéré dans des circonstances inconnues
    vers le 14eme siècle par les Français…avant de passer a Turin par ruse.
    Heureusement que nos ascendants firent preuve de FOI.
    lls n’avaient pas de C14 sous la main ,ni de rayons X etc

  • Jo , 13 Juin 2013 à 15:28 @ 15 h 28 min

    Attention, DANGER ! A faire circuler !

    ” Droit de vote des étrangers : la scandaleuse provocation de l’extrême-gauche au Sénat !

    La sénatrice Esther Benbassa et le député Sergio Coronado, les deux qui nous ont apposé le mariage gay, ont invité le 24 juin prochain au Palais du Luxembourg l’ensemble de leurs collègues sur un carton officiel du Sénat envoyé aux frais de la chambre à une cérémonie d’octroi du droit de vote aux étrangers non communautaires.

    Excellent communiqué de Marion Maréchal Le Pen. Je vous invite à signifier à vos députés et sénateurs, de toute urgence que vous attendez qu’ils refusent cette invitation.

    “Communiqué de Presse de Marion Maréchal – Le Pen

    La sénatrice Esther Benbassa et le député Sergio Coronado, tous deux d’extrême gauche, ont invité le 24 juin prochain au Palais du Luxembourg l’ensemble de leurs collègues sur un carton officiel du Sénat envoyé aux frais de la chambre à une cérémonie d’octroi du droit de vote aux étrangers non communautaires.

    Le ministre des relations avec le Parlement, loin de condamner cette insupportable provocation, s’est déclaré favorable à cette manifestation, qui n’est pas sans rappeler le mariage gay de Bègles célébré en son temps par Noel Mamère, en violation de la loi.

    Alors que le droit de vote des étrangers n’a pas été voté et que la population française s’oppose majoritairement à cette mesure, les extrémistes de gauche font fi de l’Etat de droit et du respect de la souveraineté populaire.

    Pire, ils utilisent les moyens et les locaux des palais de la République, faisant preuve d’un culot effarant à l’égard du peuple français. Marion Maréchal- le Pen condamne fermement la gauche qui, dans cette affaire, manque à l’ensemble de ses devoirs républicains.
    http://www.frontnational.com/2013/06/droit-de-vote-des-etrangers-la-scandaleuse-provocation-de-lextreme-gauche-au-senat/

  • Jo , 13 Juin 2013 à 15:30 @ 15 h 30 min

    Coquille :
    “La sénatrice Esther Benbassa et le député Sergio Coronado, les deux qui nous ont imposé le mariage gay…

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 13 Juin 2013 à 15:45 @ 15 h 45 min

    J’accepterais de bon coeur un leader , capable et devoue a son pays. Je l’accepterais, voire le plebiciterais pour CA. Qu’il soit EVENTUELLEMENT catholique ne me derange guere, tout autant qu’il n’y puise pas la son support ideologique ou son inspiration, pour sa politique et son action.
    Exemple ? General Charles De Gaulle.

    A l’inverse je reccuse le plaidoyer ci-dessus, dont la raison d’etre est la promotion et la reconnaissance du pouvoir catholique. ( meme pas du pouvoir chretien au sens large ).

    Je n’aurais aucune logique ni meme simple bon sens, a cautionner des comportements s’appuyant sur des Ecritures chretiennes, si je condamne les agissements au nom des Ecritures mahometanes. Ou similaires et autres a citer.

    La reference a ces religions nous ramenent inmanquablement a l’OBSCURANTISME, et le DESPOTISME, pour lesquels elles sont un instrument de Pouvoir Totalitaire, MEDIEVAL.
    Les uns et les autres ont PROUVE ce que j’exprime dans le temps et dans l’espace.

    “Le passe est une lanterne que l’on porte accrochee dans le dos, pour eclairer le chemin devant soi ” . Confucius.

    Je ne suis certes pas un partisan du “progres a tout prix ” loin s’en faut, surtout lorsqu’il s’agit en fait d’un edit *** strictement humain et imbecile. Un groupe de nigauds decident soudainement que le progres, c’est ca, sur un Texte de loi redige par eux meme, au mepris du fonctionnement correct des institutions, et contre l’avis EVIDENT de la plus grosse partie de la population qu’ils sont supposes REPRESENTER, et non asservir.

    Meme fonctionnement que la Charia, les “tables de la Loi”, les Evangiles, la Bible, la Tora et que sais-je.
    Vous avez une cervelle ? Prouvez le, au lieu d’etre les moutons d’un Livre. Je vous recommande l’exercide de la Philosophie et des Mathematiques pour devellopper votre jugement.

    L’Eglise catholique a mis QUATRE SIECLES pour rehabiliter Galile Galileo, pas moins…
    C’est ca que vous proposez ?

    *** reference a une loi dite “Tout ira (-bien-) “, et a l’Edit de Nantes…

  • Hélène Julien , 13 Juin 2013 à 15:52 @ 15 h 52 min

    Pouruqoi l’Eglise réhabiliterait-elle un voleur ? Un voleur puni par assignation à résidence, et quelle résidence 😉 !

  • Goupille , 13 Juin 2013 à 16:04 @ 16 h 04 min

    La Charité. Certes. Toute la société française, ce qui en reste de meilleur, est de le charité chrétienne laïcisée. Ce combat est acquis. Sa paternité à reconquérir.
    Et, avec la catastrophe sociale, politique, ethno-culturelle annoncée, il ne s’agira pas de se payer de mots.

    Mais, au-delà de ce rôle traditionnel de “Sœurs de Charité” que le monde nous concède bien volontiers, le temps est venu de la reconquête de notre spiritualité.
    A commencer par sa réimplantation dans les archevêchés d’où elle a fui. Où sont-ils, nos Princes de l’Eglise, qui devraient marcher en tête de nos défilés ?

    Sortez de vos inhibitions, Catholiques, si vous ne voulez pas que vos sœurs et vos filles finissent voilées.
    Car il en est, juste à coté de vous, qui n’ont aucun souci avec le prosélytisme… Quoi qu’en disent vos tièdes Princes de l’Eglise.

    Quitte à être insultés par les gauchos, que ce soit pour quelquechose.

  • Lib , 13 Juin 2013 à 16:24 @ 16 h 24 min

    article pas incohérent. mais certes il y a bcp de catholiques à LMPT mais il y a les autres aussi… et croyez moi, bcp de passerelles et de verrous entre communautés ont sauté grâce à ces “caches-signes” (ce qui est faux).

Les commentaires sont fermés.