Fiorentino : un « ultralibéral » pour la nationalisation des banques !

Il a beau se définir comme “ultralibéral”, le conseiller financier Marc Fiorentino, auteur de Sauvez votre argent ! (Robert Laffont) prône… la nationalisation partielle (à 30%) des banques “pendant trois ou quatre ans”. “Il faut obliger les banques à faire leur métier une bonne fois pour toute” déclare-t-il dans France-Soir de mardi, c’est-à-dire “prêter de l’argent aux entreprises et aux ménages”. Elles doivent “cesser de spéculer” car “on ne peut pas mettre la main à la poche tous les tous les deux ou trois ans”. Selon Fiorentino, “la sortie de crise passera par une renégociation globale des traités européens”. Il juge que “c’était une erreur de prêter à la Grèce” : “nous ne pouvons pas continuer à payer des impôts pour des pays qui n’en paient pas”.

Autres articles

2 Commentaires

  • SAINT MARTIN Louis , 14 Sep 2011 à 10:34 @ 10 h 34 min

    Enfin du bon sens !

  • Jérôme , 14 Sep 2011 à 12:46 @ 12 h 46 min

    Bof… La nationalisation des banques n’a jamais donné des résultats extraordinaires. Souvenez-vous du Crédit Lyonnais.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen