Je vais tenter de quitter la matrice, voici comment

Parce que, comme Jacques Attali, je suis convaincu que « le vrai luxe de demain, ce sera d’être isolable, de pouvoir s’isoler, et la vraie liberté, ce ne sera pas d’être relié aux autres, mais d’avoir le droit de ne pas être branché », j’ai décidé, avec l’accord de ma femme, de me retirer progressivement de la matrice. J’ai conscience que cela va prendre du temps, beaucoup de temps. Voici une liste (très incomplète) de choix que j’ai déjà faits ou espère avoir le courage d’effectuer dans les prochains mois ou années :

1° Avoir un portable ancien (30 euros à l’achat, en prendre plusieurs exemplaires) sans accès à Internet pour ne plus être harcelé par les courriels qui arrivent toute la journée. Cela tombe bien, mon bon vieux portable met une semaine à se décharger quand mon iPhone se vidait en 48h. L’autre bonne nouvelle, c’est que je n’ai plus à m’engager 12 mois ou 24 mois.

2° Revenir aux fils. Les cancers du cerveau se faisant de plus en plus courants autour de moi, je compte revenir aux fils et supprimer le wifi à la maison. De même, je dors à plus de trois mètres de mon cellulaire. L’avantage ? Quand il fait office de réveil le matin, je suis forcé de me lever pour l’éteindre.

3° Remplacer la farine de blé par la farine d’épeautre dans mon alimentation. Cette dernière est jugée moins allergisante que le blé, bien que contenant également du gluten. L’avantage de l’épeautre est qu’il a été « oublié » par les producteurs céréaliers industriels et qu’il a donc subi moins de modifications et de manipulations que le blé. Il est un peu plus calorifique que le blé et, s’il contient autant de vitamines, il est plus riche en minéraux. Enfin, il est davantage protégé de la pollution atmosphérique. Pour en savoir davantage sur cette céréale étudiée par Sainte Hildegarde de Bingen au XIIe siècle, cliquez ici. Pour se procurer des produits réalisés à base d’épeautre, cliquez ici.

4° Devenir propriétaire à la campagne donc privilégier les activités professionnelles à distance. Disposer d’un terrain permettant de prétendre un jour à une quasi-autonomie alimentaire et énergétique, apprendre à gérer intelligemment ses ressources. C’est cela, à mon avis, la véritable responsabilité.

5° Privilégier les toutes petites localités pour pouvoir potentiellement devenir maire et réduire les taxes foncière et d’habitation. Autre avantage : les petites communes n’ont pas à respecter la loi SRU qui contraint les plus grandes à disposer de 25% de logements sociaux.

6° Cesser d’être client des grandes entreprises qui copinent avec les États et soutiennent des lobbies en tout genre avec notre argent. Acheter local ou produire moi-même.

7° M’arranger pour être le moins possible client de l’État. Les lois en vigueur m’interdisent d’être plus explicite. Mais dans le domaine, mon imagination se révèle débordante. Pas vous ?

8° Préférer le troc à l’achat, pour plus de relation humaine, 0 TVA et plus de discrétion.

9° Apprendre à réparer et à récupérer pour moins consommer donc moins engraisser l’État et allouer mes ressources vers d’autres postes de dépense.

10° Préférer l’argent liquide pour les achats du quotidien. Utiliser le moins possible la carte bancaire.

11° Retirer mon argent de mes comptes bancaires. Je n’ai tout simplement pas envie que l’État sache à qui je souhaite le donner un jour, qu’il m’impose des proportions (dans le cas où, par exemple, je serais favorable au droit d’aînesse) ou qu’il en prélève un pourcentage. Lors de la transmission ou, comme cela semble se dessiner, pour se renflouer (voir ici et ). Deux risques toutefois : l’inflation et le vol. Pour échapper aux catastrophes monétaires, privilégier l’or et l’argent.

12° M’équiper discrètement et m’entraîner pour recevoir comme il le mérite le cambrioleur. Embaucher un homme de confiance comme gardien lors des absences. Sa rémunération : le logis et le couvert. S’il y a des lecteurs que cela intéresse…

13° Faire rechemiser la cheminée de la bâtisse afin, notamment en hiver, de passer des bons moments en famille au coin du feu, d’y lire des contes d’autrefois ou d’ailleurs, d’y écouter nos invités, d’échanger sur les grandes questions, etc. Jeter sa télévision à la poubelle.

14° Cultiver un potager, planter des arbres fruitiers. Travailler en famille dans le jardin. Impliquer les enfants dans des projets familiaux (construction d’une grange, d’un oratoire, d’un stand de tir, etc.).

15° Les préparer à affronter le monde et l’avenir. Les enseignements prioritaires : la chasse, la pêche, la culture d’un potager, la lutte, le dessin, la musique, l’histoire, la géographie, les langues, la mécanique, la programmation et le hacking pour les garçons, la couture, la cuisine, la lutte, le dessin, la musique, l’histoire, la géographie, les langues, la danse pour les filles. Mettre sur le même plan le manuel et l’intellectuel.

16° Leur transmettre la fierté d’être ce qu’ils sont et le goût de l’exotisme, des cultures étrangères, la curiosité, mais aussi le respect des ancêtres.

17° Leur transmettre la vraie foi et l’envie d’aimer sans condition ainsi que d’aider son prochain, mais aussi la détestation du péché. Pratiquer avec eux. Prier en famille.

18° Les former et les informer sur les mensonges de l’oligarchie et des médias. Développer leur esprit critique et leur capacité à être discrets pour ne pas être repérés s’ils ne le souhaitent pas.

Etc.

Et vous, chers lecteurs, avez-vous des idées pour vous extraire de la matrice ? Partagez-les avec nous infra, dites-nous ce que vous pensez de ces propositions et ajoutez toutes celles auxquelles j’aurais évidemment dû penser !

Autres articles

109 Commentaires

  • LC71 , 13 Oct 2013 à 11:47 @ 11 h 47 min

    18. Je vais me laisser pousser la barbe et les cheveux.
    19. Je voterai Vert à toutes les élections.
    etc.

  • Jean Dutrueil , 13 Oct 2013 à 12:36 @ 12 h 36 min

    Extraordinaire! Bravo pour cet article génial. Pour ma part j’ai déjà commencé à pratiquer quelques points de cette très bonne liste qui m’a ouvert les yeux sur d’autres points très intéressants.

    Par contre je tiens à dire qu’il est fortement probable que nous soyons tous obligés de sortir de la matrice un jour pour la simple et bonne raison qu’elle risque de périr par elle-même (si cela n’a déjà commencé!).

    En effet la matrice ne fonctionne que sur l’exploitation massive des ressources énergétiques particulièrement celle du pétrole qui commence peu à peu à manquer comme l’expliquent l’armée US, l’armée Allemande, Goldman Sachs et HSBC (qui financent les projets pétroliers des 5 plus grosses usines pétrolières du monde) et surtout la myriades de directeurs de géologies de TOTAL qui expliquent que d’année en année les barils de pétroles s’amenuisent et que les nouvelles découvertes très médiatisées ne couvrent que 30% de la consommation mondiale..

    Si ces ressources venaient à manquer, nous serons tous expédiés à un mode de vie d’avant la révolution industrielle, plus proche de la nature, donc plus spirituel et identitaire. Néanmoins si cette transition énergétique n’est pas préparée nous risquons de vivre le plus grand trouble de toute l’histoire de l’humanité car un monde sans pétrole ne peut nourrir au maximum qu’un milliard d’êtres humains et non 7 ou 9…Et une France sans pétrole entre 10 et 20 millions!

    Donc au delà de ce que dit Eric Martin, devront apparaître des communautés entières péri-urbaines et rurales autosuffisantes protégées par des milices ayant ce mode de vie afin notamment de se protéger du monde des villes ( bobo + société “arc-en-ciel” issue du surplus démographique du tiers monde) qui disparaîtra dans l’anarchie.

    Bref il est fortement probable que nous fassions exactement comme au haut moyen-âge où les sociétés féodales apparurent pour contrer l’anarchie de l’effondrement de l’Empire romain urbain qui implosa démographiquement en perdant la main mise sur les réservoir de blé d’Égypte et du Levant…L’Histoire est un éternel recommencement!

  • Yaki , 13 Oct 2013 à 12:37 @ 12 h 37 min

    Un libéral qui devient écolo ? Je ne pensais pas cela possible… Ah, non, en fait, il devient “survivaliste”, le comble de la paranoïa !

  • B. Cajoule , 13 Oct 2013 à 13:36 @ 13 h 36 min

    Je pense que notre ami est plutôt un vrai libéral… qui se libère…

    Je suis personnellement dans la situation de celui qui a en partie réalisé cette “libération” et je m’en porte très bien.

  • La Mésange , 13 Oct 2013 à 14:48 @ 14 h 48 min

    Faux, Olizefly ! la réalité n’est justement pas ce que vous voyez autour de vous si vous habitez en ville ! La réalité c’est tout le reste, la Création, et c’est ainsi que les gens ont vécu pendant des millénaires.
    C’est vous au contraire, si vous acceptez de vivoter dans ce monde artificiellement fabriqué depuis 2 bons siècles, avec des “besoins” créés de toute pièce et plus aucune connection avec ce qu’on appelait jadis “le bon sens paysan”, c’est vous qui êtes dans le déni de la réalité !

  • La Mésange , 13 Oct 2013 à 14:52 @ 14 h 52 min

    Là je suis d’accord à 100%, c’est pour cela que pour ma part, étant une femme et n’ayant pas vocation à combattre l’ennemi, je considère que le salut est dans la fuite : quitter les pays “riches”, s’installer dans une contrée où l’Etat ne viendra pas vous chercher pour vous tuer ou vous réduire en esclavage. Ca doit exister quelque part, je cherche, je me renseigne depuis plus de 2 ans maintenant…ça mûrit.

  • Bernard , 13 Oct 2013 à 14:55 @ 14 h 55 min

    OUI, pas aisé à trouver ! Tenez nous informé de votre choix mais n’oubliez pas de
    prendre en compte AGE / SANTE / RETRAITE qui parfois nous retiennent ici !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen