Je vais tenter de quitter la matrice, voici comment

Parce que, comme Jacques Attali, je suis convaincu que « le vrai luxe de demain, ce sera d’être isolable, de pouvoir s’isoler, et la vraie liberté, ce ne sera pas d’être relié aux autres, mais d’avoir le droit de ne pas être branché », j’ai décidé, avec l’accord de ma femme, de me retirer progressivement de la matrice. J’ai conscience que cela va prendre du temps, beaucoup de temps. Voici une liste (très incomplète) de choix que j’ai déjà faits ou espère avoir le courage d’effectuer dans les prochains mois ou années :

1° Avoir un portable ancien (30 euros à l’achat, en prendre plusieurs exemplaires) sans accès à Internet pour ne plus être harcelé par les courriels qui arrivent toute la journée. Cela tombe bien, mon bon vieux portable met une semaine à se décharger quand mon iPhone se vidait en 48h. L’autre bonne nouvelle, c’est que je n’ai plus à m’engager 12 mois ou 24 mois.

2° Revenir aux fils. Les cancers du cerveau se faisant de plus en plus courants autour de moi, je compte revenir aux fils et supprimer le wifi à la maison. De même, je dors à plus de trois mètres de mon cellulaire. L’avantage ? Quand il fait office de réveil le matin, je suis forcé de me lever pour l’éteindre.

3° Remplacer la farine de blé par la farine d’épeautre dans mon alimentation. Cette dernière est jugée moins allergisante que le blé, bien que contenant également du gluten. L’avantage de l’épeautre est qu’il a été « oublié » par les producteurs céréaliers industriels et qu’il a donc subi moins de modifications et de manipulations que le blé. Il est un peu plus calorifique que le blé et, s’il contient autant de vitamines, il est plus riche en minéraux. Enfin, il est davantage protégé de la pollution atmosphérique. Pour en savoir davantage sur cette céréale étudiée par Sainte Hildegarde de Bingen au XIIe siècle, cliquez ici. Pour se procurer des produits réalisés à base d’épeautre, cliquez ici.

4° Devenir propriétaire à la campagne donc privilégier les activités professionnelles à distance. Disposer d’un terrain permettant de prétendre un jour à une quasi-autonomie alimentaire et énergétique, apprendre à gérer intelligemment ses ressources. C’est cela, à mon avis, la véritable responsabilité.

5° Privilégier les toutes petites localités pour pouvoir potentiellement devenir maire et réduire les taxes foncière et d’habitation. Autre avantage : les petites communes n’ont pas à respecter la loi SRU qui contraint les plus grandes à disposer de 25% de logements sociaux.

6° Cesser d’être client des grandes entreprises qui copinent avec les États et soutiennent des lobbies en tout genre avec notre argent. Acheter local ou produire moi-même.

7° M’arranger pour être le moins possible client de l’État. Les lois en vigueur m’interdisent d’être plus explicite. Mais dans le domaine, mon imagination se révèle débordante. Pas vous ?

8° Préférer le troc à l’achat, pour plus de relation humaine, 0 TVA et plus de discrétion.

9° Apprendre à réparer et à récupérer pour moins consommer donc moins engraisser l’État et allouer mes ressources vers d’autres postes de dépense.

10° Préférer l’argent liquide pour les achats du quotidien. Utiliser le moins possible la carte bancaire.

11° Retirer mon argent de mes comptes bancaires. Je n’ai tout simplement pas envie que l’État sache à qui je souhaite le donner un jour, qu’il m’impose des proportions (dans le cas où, par exemple, je serais favorable au droit d’aînesse) ou qu’il en prélève un pourcentage. Lors de la transmission ou, comme cela semble se dessiner, pour se renflouer (voir ici et ). Deux risques toutefois : l’inflation et le vol. Pour échapper aux catastrophes monétaires, privilégier l’or et l’argent.

12° M’équiper discrètement et m’entraîner pour recevoir comme il le mérite le cambrioleur. Embaucher un homme de confiance comme gardien lors des absences. Sa rémunération : le logis et le couvert. S’il y a des lecteurs que cela intéresse…

13° Faire rechemiser la cheminée de la bâtisse afin, notamment en hiver, de passer des bons moments en famille au coin du feu, d’y lire des contes d’autrefois ou d’ailleurs, d’y écouter nos invités, d’échanger sur les grandes questions, etc. Jeter sa télévision à la poubelle.

14° Cultiver un potager, planter des arbres fruitiers. Travailler en famille dans le jardin. Impliquer les enfants dans des projets familiaux (construction d’une grange, d’un oratoire, d’un stand de tir, etc.).

15° Les préparer à affronter le monde et l’avenir. Les enseignements prioritaires : la chasse, la pêche, la culture d’un potager, la lutte, le dessin, la musique, l’histoire, la géographie, les langues, la mécanique, la programmation et le hacking pour les garçons, la couture, la cuisine, la lutte, le dessin, la musique, l’histoire, la géographie, les langues, la danse pour les filles. Mettre sur le même plan le manuel et l’intellectuel.

16° Leur transmettre la fierté d’être ce qu’ils sont et le goût de l’exotisme, des cultures étrangères, la curiosité, mais aussi le respect des ancêtres.

17° Leur transmettre la vraie foi et l’envie d’aimer sans condition ainsi que d’aider son prochain, mais aussi la détestation du péché. Pratiquer avec eux. Prier en famille.

18° Les former et les informer sur les mensonges de l’oligarchie et des médias. Développer leur esprit critique et leur capacité à être discrets pour ne pas être repérés s’ils ne le souhaitent pas.

Etc.

Et vous, chers lecteurs, avez-vous des idées pour vous extraire de la matrice ? Partagez-les avec nous infra, dites-nous ce que vous pensez de ces propositions et ajoutez toutes celles auxquelles j’aurais évidemment dû penser !

Autres articles

109 Commentaires

  • V_Parlier , 13 Oct 2013 à 16:39 @ 16 h 39 min

    Il est en effet possible que si le mouvement devient trop significatif, l’Etat ne tolèrera pas que toute une partie de la population (dont il n’avait que faire tant qu’elle attendait ou subissait le chômage et la dépendance) lui échappe ainsi totalement. Une réaction féodale est à prévoir. Souvenons nous que les paysans d’URSS sont ceux parmi le peuple qui ont payé le plus cher leurs tentatives d’indépendance. Donc même si je soutiens la plupart des idées (excepté le concept du “travail à distance” qui est une illusion d’indépendance inaccessible à 99% des gens), cette échappatoire ne suffira pas à nous assurer la paix. Même si par notre restriction de train de vie nous demeurons moins “attractifs” pour les prédateurs et parasites possibles.

  • xrayzoulou , 13 Oct 2013 à 18:11 @ 18 h 11 min

    L’article d’Eric Martin et génial. De toutes manières avec les ravages de la vermine qui nous gouverne, on en arrivera là. De plus si nous nous désengageons de la manière qu’il nous propose, et quand ils n’auront plus d’argent eux-mêmes, il feront payer ceux qui nous pompent le fric sans rien foutre (voir les CAF, pleines de ces chacals !) puis plus de CMU, RSA, RSI….
    on peut très bien vivre en autarcie. On trouvera des substituts au pétrole si on en a besoin : comment faisaient nos anciens ?
    Puis l’écologie pour répondre à Yaki : l’écologie n’est pas un parti, c’est un état d’esprit et le respect de la nature et de nos prochains.
    Si ce gouvernent n’est pas destitué, je pense que je ne resterai pas en France. j’ai déjà eu, de part mon travail, vécu à l’étranger, puis n’étant même pas née en France, je n’aurai pas de nostalgie (la seule peine de laisser la tombe de mes parents ici, mais je viendrai quand même une fois de temps en temps en France pour la famille).

  • pas dupe , 13 Oct 2013 à 19:12 @ 19 h 12 min

    Ce que vous énoncez fut en fait la manière de vivre du Français jusqu’à ce que les 68ards viennent leur chanter que leurs parents étaient des nases, qu’ils s’étaient dévoués pour leur(s) enfant(s), gaspillant ainsi leur vie. Que la femme, une fois mariée, s’était dévouée à sa famille ne vivant pas sa vie… En bref, qu’ils ne savaient pas vivre !
    C’est ainsi que vint s’instaurer le divorce, la rupture des familles, l’isolement des vieux, les femmes qui élèvent seules leurs enfants…. Le bonheur quoi ! A leur sauce !

    A lire, des plus intéressants !

    Contrôle des consciences par l’alimentation
    Interview de Dr. Radical sur les OGMs

    Auteur: C.R.O.M.

    L’Organisme est Génétiquement Modifié par une extrême violence sur la nature. Le but du jeu : faire rentrer de l’ADN étranger dans une cellule. Pour le blé, le maïs ou le riz, ils utilisent la technique suivante : la biolistique. On appelle également cette technique « canon à gènes ». Elle consiste à bombarder les cellules (par exemple, de la tomate) de projectiles constitués de billes d’or ou de tungstène recouvertes des molécules de l’ADN étranger (ADN insecticide, par exemple). La nature voulant se protéger naturellement, la plupart des cellules tentent de se défaire de ces billes, tout comme nous luttons parfois contre les maladies. Environ 1 cellule sur 1000 finit par accepter cet ADN étranger et peut ainsi au final générer une plante transgénique. L’homme utilise des technologies violentes pour forcer des cellules à accepter des gènes d’autres espèces. Les OGM sont le degré final dans l’échelle de la manipulation, après le bourrage de crâne culturel. En voulant nous imposer des aliments dénaturés, l’élite planétaire concrétise son emprise sur l’humanité jusqu’au stade terminal. Cessons de croire qu’il s’agit d’intérêts économiques car ceux-ci ne sont qu’un appât pour stimuler la recherche sur les OGM. Il s’agit d’une guerre totale contre l’être humain pour le réduire à l’état de robot. Avec notre ami et conseiller Mister RADIKAL, partageons une vision aussi décapante qu’optimiste.

    http://www.crom.be/fr/documents/controle-des-consciences-par-lalimentation

  • pas dupe , 13 Oct 2013 à 19:22 @ 19 h 22 min

    Sociétés secrètes et Révolutions Sociétés secrètes et Révolutions A. Ralph Epperson
    Qui a organisé la Révolution Française?

    A lire également, notamment le paragraphe 6 : La Révolution Française pour ceux qui manquent de temps !
    http://crom.be/fr/documents/societes-secretes-et-revolution-francaise

  • Léo , 13 Oct 2013 à 19:37 @ 19 h 37 min

    “Leur transmettre la vraie foi et l’envie d’aimer sans condition ainsi que d’aider son prochain, mais aussi la détestation du péché. Pratiquer avec eux. Prier en famille”

    Malheureusement la vraie foi, si c’est celle du Christ est bien éloignée de l’image d’un repli sur soi et d’une fixation sur des traditions mêmes chrétiennes et séculaires.

    Rappelons que le message de Jésus s’adresse à tous les peuples et pas seulement à une communauté de fidèles repliée sur elle-même.

    Je ne prétends nullement que c’est simple, mais je crois qu’Il nous appelle à regarder en avant et à chercher comment rendre ce monde meilleur à son image plutôt qu’à le fuir.

  • géodith , 13 Oct 2013 à 19:40 @ 19 h 40 min

    Pas dupe mas completement cretin …
    Et l’ADN il est pas forcé dans les hybrides ?
    et si seulement 1 cellule sur 1000 “accepte” cet ADN, c’est parce qu'”on” verifie où atterrit le gene transferé, qu’il ne vienne pas activer un oncogene par exemple.
    Au fait vous êtes pour ou contre l’insuline humaine injectable ?
    Ensuite, les OGM vont être completement incontournables si tous ces bébés issus d’IVG avortés arrivent et pullulent sur Terre (pauvre planete).
    concernant votre article, Eric, je suis en gros d’accord avec vous le probleme c’est la vieillesse, vous allez être à charge de vos enfants ?

  • La Mésange , 13 Oct 2013 à 19:52 @ 19 h 52 min

    sic “Par contre je tiens à dire qu’il est fortement probable que nous soyons tous obligés de sortir de la matrice un jour pour la simple et bonne raison qu’elle risque de périr par elle-même (si cela n’a déjà commencé!).”

    Exactement ! c’est bien pour cela qu’il faut en sortir AVANT (homme averti/préparé en valant deux !)

Les commentaires sont fermés.