Non, nous ne sommes pas des Gaulois !

En ces jours où des Français de plus en plus nombreux se lèvent pour retrouver leur liberté et leur dignité, il est temps de nous souvenir en vérité de nos racines.

« Les Gaulois sont nos ancêtres ». Avant 1850, une telle assertion eut paru totalement ridicule. Sur les bancs des écoles paroissiales, on apprenait que nos ancêtres – comme l’étymologie l’indiquait – étaient les Francs et que le père fondateur de la nation était leur premier roi chrétien : Clovis.

Napoléon III et les républicains anticléricaux à sa suite furent quelque peu gênés aux entournures de se coltiner ainsi un aïeul à leurs yeux « cul-bénit » ; ils se mirent donc en quête d’un ancêtre plus fréquentable et sortirent le pauvre Vercingétorix du cachot romain où il mourut garrotté. Les historiens du régime en firent l’unificateur de la nation, lui qui parvint en effet à fédérer contre César des tribus jusque-là désunies. Est-ce faute de mieux ou fut-ce par perfidie ? Le fait est qu’ils substituèrent ainsi au victorieux Clovis le vaincu Vercingétorix et que, dans l’imaginaire collectif, ils éclipsèrent les fiers et libres conquérants francs au bénéfice de Gaulois dépeints comme paillards, braillards, vantards et surtout colonisés.

“Nos ancêtres ne sont pas les Gaulois, ce sont les Francs. Persuadons-nous-en et nous pourrons commencer à relever la tête. Franc ne signifie-t-il pas ‘homme libre’ ?”

Faut-il s’étonner si les fruits de cette substitution progressive furent la débâcle de 1870, une Grande Guerre toute entière subie sur notre sol puis « l’étrange défaite » de 1940, qui – parenthèses gaullistes mises à part – déboucha sur une peu glorieuse soumission à l’égard du libérateur américain pour s’abîmer in fine dans la décrépitude morale post-soixante-huitarde qui fit du peuple de France l’esclave d’une oligarchie mondialisée vouée au culte de l’argent ? Force est, pour le moins, de constater que depuis que nous avons fait des Gaulois nos ancêtres, nous avons semé le désordre sur le territoire des autres – mais oui, la colonisation fut aussi l’œuvre de Napoléon III et des républicains anticléricaux – et nous avons subi la défaite sur le nôtre.

Alors certes, si l’on s’en tenait à la génétique, on trouverait davantage d’influence celtique que de gènes francs chez l’Hexagonal de souche. Mais en tant que nation – et cela vaut pour le Français de fraîche date, quel que soit son taux de mélanine pourvu que le cœur y soit – nos ancêtres ne sont pas les Gaulois, ce sont les Francs. Persuadons-nous-en et nous pourrons commencer à relever la tête. Franc ne signifie-t-il pas « homme libre » ?

Autres articles

39 Commentaires

  • alain , 13 Nov 2013 à 21:57 @ 21 h 57 min

    je ratiocinerais pas sur les pourcentages

    mais une chose est certaine mes ancêtres n’étaient ni négroides, ni arabes ni manouches ni …. moyen-orientaux

  • Trucker , 13 Nov 2013 à 21:58 @ 21 h 58 min

    Si Franc signifie “homme libre”……..il faut croire que le rajout du suffixe “çais” a privé cet “homme libre” du goût de la liberté.

    Quant aux gaulois dont on à pu dire qu’il n’avaient peur que d’une chose ; “que le ciel leur tombe sur la tête” il semblerai que leurs descendants, pour un grand nombre d’entre eux soient réellement tombé sur…….. au point quelle en a été vidée de toute raison.

    Je ne ferais pas de jeu de mot sur la manière dont les “élites” qui prétendent nous “gouverner” se payent la nôtre !

  • MarcS , 13 Nov 2013 à 22:05 @ 22 h 05 min

    Les francs étaient une tribu germanique et portaient en eux les gènes des germains à savoir l’ordre, la méthode, le goût du travail, le courage, la discipline, le culte de la justice, mais aussi la brutalité, un manque d’humour et la conviction que la fin justifie les moyens.
    Nos voisins allemands ont conservé une grande partie de ces gènes et à l’heure actuelle ils s’en portent fort bien….
    Quant aux français, ils ont hérité de beaucoup de gènes gaulois: brouillons, querelleurs, indisciplinés, paresseux, mais aussi fantaisistes, charmeurs à l’occasion, bons vivants.

    Tous comptes faits, je pense que le français lambda tient plus du gaulois que du franc

  • Charles , 13 Nov 2013 à 22:06 @ 22 h 06 min

    Les anglais qui sont souvent bien renseignés considèrent
    zeyro comme étant condamné a quitter Matignon.

    http://www.independent.co.uk/news/world/europe/franois-hollande-faces-growing-pressure-to-sack-pm-marc-ayrault-8937569.html

  • Paule C , 13 Nov 2013 à 22:27 @ 22 h 27 min

    Bien vu !

  • mariedefrance , 13 Nov 2013 à 22:46 @ 22 h 46 min

    Je m’en tiendrais à ce que nous raconte Jacques Bainville :

    “”””Au-delà de 2500 ans les origines de la France se perdent dans les conjectures et la nuit.
    une vaste période ténébreuse précède notre histoire.

    Déjà sur le sol de notre pays, des migrations et des conquêtes s’étaient succédé, jusqu’au moment où les Gaëls et Gaulois devinrent les maîtres, chassant les occupants qu’ils avaient trouvés ou se mêlant à eux.
    Ces occupants étaient des Ligures et les Ibères, bruns et de stature moyenne qui constituent encore le fond de la population française.

    La tradition des druides enseignait qu’une partie des Gaulois était indigène, l’autre venue du Nord et d’outre-Rhin.
    Ainsi la fusion des races a commencé dès les âges préhistoriques.
    Le peuple français est un composé.

    C’est mieux qu’une race.
    C’est une nation.*******************************************************************************************

    cf :Histoire de France de Jacques Bainville.

  • Gérard Couvert , 13 Nov 2013 à 22:47 @ 22 h 47 min

    Un peu de déconstruction du roman national, comme si il n’y avait pas assez avec les gauchistes !
    Les Francs étaient peu nombreux et largement romanisés, Clovis fut un général Romain !
    Notre langue est une langue latine et non germaine, par ailleurs les Gaulois n’étaient pas autochtones. Ce qui est sur c’est que jusqu’au milieu du XIXeme. le peuplement de la France et quasi-exclusivement indigène, et que l’idée d’une France terre de mélange est totalement fausse avant cette date. L’apport Italien étant ensuite le plus important.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France