Manif pour tous : Tugdual Derville VS Pascale Clark

Nouvelles de France a retranscrit la moitié de l’échange tendu, ce matin, entre Pascale Clark et Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, sur France Inter :

Tugdual Derville, bonjour.

Bonjour Pascale Clark.

Vous êtes délégué général de l’association anti-avortement Alliance Vita et co-organisateur de la Manif pour tous…

Un peu réducteur, hein, “anti-avortement”…

C’est pas vrai ?

On est une association qui travaille pour le respect de la dignité de toute personne, du début à la fin de sa vie, solidaire des plus fragiles…

Mais vous militez contre l’avortement, contre ce droit-là.

Non, nous travaillons avec des femmes…

Association créée par Christine Boutin en 1993, vrai ou faux ?

Oui. Il y a dix ans que Christine Boutin n’est plus notre présidente.

Mais elle l’a créée ?

Oui, elle l’a fondée…

Que les choses soient claires et qu’on sache qui parle… Le Gouvernement ne fera pas marche arrière sur le mariage pour tous. Est-ce que c’était hier une Manif pour tous pour rien ?

Vous affirmez quelque chose, vous êtes peut-être prophète, mais j’ai entendu Thomas Legrand exprimer les sondages d’opinion : 65% des Français, sondage Ifop d’octobre dernier, considèrent qu’il vaut mieux faire droit à un enfant d’être adopté par un père ou une mère plutôt que de faire droit à deux personnes du même sexe d’adopter des enfants.

D’où sort ce sondage ? Il y a quand même une majorité de Français qui sont pour le mariage pour tous…

Non, non, le mariage pour tous, c’est un slogan réducteur et facile qui ne veut pas dire grand chose parce que c’est pas pour tous, vous le savez bien…

Est-ce que c’était une Manif pour tous pour rien hier ?

Le mariage pour tous, c’est la filiation, c’est l’adoption dans le projet de loi, vous n’en disconviendrez pas, donc c’est la question de l’enfant, de la filiation, des repères que notre société va laisser aux générations futures.

Donc c’est contre l’adoption que vous avez marché hier ?

Bien sûr. Nous avons d’abord…

Donc vous êtes pour le mariage ?

Nous avons d’abord marché. Le mariage, en France, c’est la filiation et l’adoption, le mariage entre un homme et une femme qui reconnaît effectivement institutionnellement la famille. Donc, c’est un package, c’est un tout et même si, actuellement, le Gouvernement tente de nous vendre par appartement ce projet en reportant à plus tard la question évoquée de la procréation artificielle, entre guillemets, pour deux hommes et pour deux femmes. Il s’agit, effectivement, d’un tout et c’est sur ce tout que nous avons manifesté.

Tugdual Derville, aujourd’hui en France, plus d’un enfant sur deux naît hors mariage…

Bien sûr.

Ça ne vous trouble pas ?

Non, pas du tout…

C’est la réalité, ça…

Je le sais bien, j’accompagne dans nos services d’aide, des femmes en difficultés… Je dirais, d’ailleurs Pascal Clark…

Donc votre modèle est peut-être un peu dépassé…

que les grandes difficultés des familles que nous accompagnons, au fond, je les synthétise un tout petit peu en deux mots : c’est d’abord l’errance des pères, l’absence des pères, qui est une souffrance sociale très importante dans notre pays. Et c’est deuxièmement la solitude des mères. Et, justement, les enfants à qui il manque cette complémentarité…

Que faites-vous des femmes qui élèvent leurs enfants seuls ? Que faites-vous des couples qui ne veulent pas d’enfant ou qui ne peuvent pas en avoir ?

Eh bien, vous ne m’avez peut-être pas laissé terminer, mais nous constatons, je pense, et je ne suis pas le seul à le dire, que cette complémentarité père-mère en éducation est une des réalités qui manquent le plus aujourd’hui et la société, la politique sociale de la famille est là, justement, pour compenser ces difficultés. Il ne s’agit pas, vous le savez bien, de stigmatiser les enfants ou les familles qui vivent des situations difficiles – il y a des deuils, des séparations, des fractures – mais de ne pas provoquer délibérément ces situations. C’est toute la différence. Pour nous, ne pas stigmatiser les familles existantes ou les enfants qui existent est une chose, mais, délibérément, casser les repères de la filiation, ça en est une autre.

En quoi l’extension d’un droit pour d’autres que vous, vous retire-t-elle quelque chose ?

Je crois qu’il ne vous aura pas échappé que notre mobilisation est une mobilisation qui ne défend aucun intérêt personnel, justement. Et c’est la grande surprise, c’est pour ça que le Gouvernement et peut-être vous même et certains observateurs ont surpris qu’autant de Français, parce qu’essayez d’en mobiliser, sur un autre sujet, autant dans la rue… Parce qu’il y a quand même un million de personne qui sont descendues dans la rue hier et beaucoup d’autres qui sont du même avis. Est-ce que…

Le Figaro est à 670 000… Mais bon… Voilà.

Regardez, voilà, vous avez peut-être vu le Champ-de-Mars entièrement bondé…

On ne va pas perdre du temps sur les chiffres. Il y avait du monde, je vous l’accorde.

Articles liés

28Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Goupille , 14 janvier 2013 @ 15 h 04 min

    C’est l’esprit “France” Inter… Une écurie à récurer d’urgence.

  • Ludo , 14 janvier 2013 @ 15 h 13 min

    Ahurissant !

    Je ne connaissais pas cette Clark (étant davantage de la génération internet que de la génération radio), mais j’en reste sidéré !

    Elle est vraiment insupportable, cette Pascale Clark !

    Une telle agressivité, un tel sectarisme, un tel acharnement à empêcher de parler celui qu’on prétend interroger, c’est quand même difficilement atteignable, même en faisant beaucoup d’efforts !

    Et cette incapacité à comprendre ce qu’on lui dit ! (Elle coupe Derville pour lui poser une question à laquelle il est précisément en train de répondre…)

    Et cette arrogance !

    Le pire, c’est que ce bouledogue en jupons, chienne de garde de l’idéologie dominante, doit, si ça se trouve, s’imaginer être libre, tolérante et démocrate.

    Si, si !

    C’est difficile à admettre, mais je suis persuadé qu’elle se croit libre, tolérante et démocrate !…

  • Jean de Sancroize , 14 janvier 2013 @ 15 h 15 min

    Pouvez-vous donner SVP les noms de journalistes ou animateurs- interviewers qui sont contre le mariage homosexuel ? Je pense qu’il y en a pas beaucoup, car ils sont tous du même moule. Canal +, M6 sont en particulier le repaire des lobbies gay, trans. Ce ne sont pas de vrais journalistes, ce sont justes des perroquets transformés en humain.

  • Louis Milquet , 14 janvier 2013 @ 15 h 28 min

    Les chiffres n’intéressent plus les journalistes collabos bobos, mais quand la “police” ne donnaient que 100.000, Le Monde , Itelé, BFMTV n’ont pas hésité à en parler beaucoup.

  • vu de sirius , 14 janvier 2013 @ 15 h 45 min

    Je pense que la grande manif d’hier était, en quelque sorte, une “anti 68 pride”!
    nous auriens dû reprendre le slogans des citoyens de la RDA qui ont fait chuter, en 1989, le Mur de Berlin : “Wir Sind das Volk!”

  • Amie5978 , 14 janvier 2013 @ 16 h 08 min

    Un Hercule pour cette “écurie d’Eau-chiasse” : vous en connaissez ?
    Allez, les jeunes journaleux (des JMJ ou d’ailleurs dans le même style) : il y en a bien un qui a quelque chose dans le ventre (pour rester polie)

  • lefevre , 14 janvier 2013 @ 16 h 45 min

    Cette personne est vraiment mal élevée !!!!!!!!!!!!!!!!!

Les commentaires sont clôturés.