Christine Boutin : «Il ne s’agit pas d’un ralliement mais d’une alliance»

“Toutes les convictions que je porte, M. Hollande les combat. C’est donc un adversaire par rapport à mes idées. J’ai pu voir ce que proposait Nicolas Sarkozy par rapport aux valeurs. L’autorité, la liberté, le travail sont effectivement des valeurs importantes. Celle de la solidarité, il devra l’ajouter dans le cadre de son programme” expliquait lundi soir Christine Boutin sur BFM TV pour expliquer, non pas son “ralliement”, mais son “alliance” avec le chef de l’État (qui pourrait annoncer sa candidature mercredi soir). En effet, “pour [la Présidente du Parti chrétien-démocrate], la solidarité est importante” : “je défends la dignité de la personne depuis toujours, de la conception à la mort naturelle, avec la préoccupation du plus fragile”. Or, “le choix de société que nous propose M. Hollande est absolument aux antipodes de ce que je veux porter et que je porte depuis 30 ans”. “Famille”, “école”, “Histoire”, “racines judéo-chrétiennes”, les points d’accord avec Nicolas Sarkozy ne manqueraient donc pas selon Christine Boutin qui aurait négocié avec l’UMP la possibilité de présenter une centaine de candidats du Parti chrétien-démocrate aux élections législatives. “Je ne suis à la recherche d’aucun ministère” précise d’emblée la Présidente du Parti chrétien-démocrate dont “l’âge” est “celui de la transmission” : “J’ai des tas de jeunes qui sont à côté de moi, qui partagent mes convictions et je veux les aider à rentrer dans la vie politique”. Sur BFM TV, Christine Boutin expliquait également que depuis la déclaration de François Bayrou en faveur de l’homoparentalité, il n’était plus question pour elle d’envisager la moindre alliance avec le Président du MoDem. Quant à “la bombe atomique” dont elle parlait il y a quelques semaines, il s’agissait en fait d’un projet de “grève de la faim” !

Autres articles

10 Commentaires

  • TDK1 , 14 Fév 2012 à 10:18 @ 10 h 18 min

    “Age de la transmission”? Très bien, qu’elle laisse la place au lieu de faire le vide autour d’elle…
    Avec ce ralliement à Sarkosy, Boutin a choisi le “rêve de la fin” plutôt que la grève de la faim…

    N’empêche, se rallier à Sarkosy qui ne respecte pas les principes non dérogeables, c’est une trahison de plus…

    Du balai, place aux jeunes!

  • Komdab , 14 Fév 2012 à 12:00 @ 12 h 00 min

    Rien de nouveau sous le soleil, c’était tellement prévisible que je ne comprends même pas pourquoi certains cathos se sont fait avoir une nouvelle fois ! Finalement une place bien au chaud vaut plus que des convictions..

  • Eric Martin , 14 Fév 2012 à 12:14 @ 12 h 14 min

    Euh… De quelle place au chaud parlez-vous ? De celles qu’elle tente de négocier pour que 100 jeunes chrétiens entrent en politique et tentent de peser ?

  • Ben , 14 Fév 2012 à 12:48 @ 12 h 48 min

    Le tableau semble plus clair, les catholiques ne se perdront pas dans la caution catholique du sarkozisme. L’extrémiste Sarkozi ne réussira pas à refaire le même coup qu’en 2007. Ce président pose un vrai problème pour la France. Cependant, il est entouré de gens un peu moins pourris que Hollande, il faut le souligner et être honnête sur ce point.
    Mais le fond est commun, le projet mondialiste est commun et en cela, bien entendu, les deux amis qui se serrent la main au dîner du CRIF n’auront pas le soutien des patriotes sincères, des conservateurs.
    Madame Boutin est cohérente, elle retourne vers l’UMP, ce qui est étrange pour une femme qui n’aime pas l’extrémisme… Car en terme d’extrémisme, l’UMP est quand même assez violent (pas clair sur le mariage homo avec un bilan pourri sur la famille, européiste forcené, ultra-libéral, mondialiste à foison, aucun respect du peuple…)

  • Frédéric , 14 Fév 2012 à 12:50 @ 12 h 50 min

    Ne soyons pas naifs,

    L’ump est une auberge espagnole sans cohérence créée dans le seul but de nourrir les ambitions d’un homme. Quel point commun entre Christian VANNESTE et jean Luc ROMERO ou benjamin LANCAR ?

    Et à chaque fois, l’électorat droitier se fait avoir comme ce fut le cas en 2007. Après les discours sur jeanne d’Arc et la rupture avec mai 68, ce fut immédiatement après l’ouverture à gauche. Qui a révoqué Jacques Isnard et promu l’idéologie du genre dans les manuels scolaires sinon un ministre de Sarkozy mr CHATEL ? Qui a soutenu les spectacles blasphématoires sinon Mr MITTERRAND, ministre de la culture du gouvernement ?
    Et voilà que Monsieur SARKOZY dans son interview du FIGARO nous refait le coup “du coup de barre à droite”. Monsieur SARKOZY a été cinq ans ministre de l’intérieur puis président pendant 5 ans. Pourquoi ferait-il pas demain ce qu’il n’a pas fait en dix ans?
    Après nous avoir promis une bombe atomique, Meme BOUTIN se rallie en joueur le rôle de voiture balai pour ramasser les catholiques crédules.
    Quant aux prétendues 100 candidatures de jeunes chrétiens, je suis prêt à faire le pari qu’il n’y en aura pas dix aux prochaines élections législatives.

  • Eric Martin , 14 Fév 2012 à 13:06 @ 13 h 06 min

    Petite précision : Jean-Luc Romero est actuellement au PS.

    A mon avis, en fonction de leur sensibilité, des personnes de droite doivent peser au sein de la droite du Système tandis que d’autre doivent peser au sein des forces anti-Système.

  • Komdab , 14 Fév 2012 à 13:27 @ 13 h 27 min

    Ah quelle place ça nous ne savons pas encore ! Nous le saurons même probablement jamais car Sarko ne sera pas élu. Toujours est-il que ce ralliement était couru d’avance et hélas en contrepartie il n’y aura rien du tout.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France