Pourquoi Super-mou est-il si dur contre les enfants ?

Tribune libre de Pierre Guinot

Que François Hollande soit un grand mou, tout le monde le sait depuis longtemps. Même L’Express le lui jette encore à la figure cette semaine, en titrant sa une sur « Monsieur mou ».

Cette couverture de L’Express contient sans doute un message subliminal : Surtout, surtout, monsieur Hollande, n’allez pas céder aux Français au sujet du mariage gay. Tenez bon au moins sur ce dossier !

Et, justement, voilà qui est intriguant. Pourquoi Super-mou met-il une telle obstination à imposer une loi Taubira qui est rejetée par 55% des Français, et qui n’apportera rien, absolument rien, à la France en crise ?

Sur ce point, et lui seul, Super-mou se montre d’une dureté tyrannique. Pourquoi ?

Je vois trois explications possibles :

1) Comme tous les super-mous, Hollande a besoin d’être autoritaire sur certains détails, afin d’essayer de se prouver à lui-même qu’il a une volonté. Incapable de résoudre la crise économique ou de s’attaquer efficacement au chômage (il faudrait pour cela affronter les vrais privilégiés du régime, chose évidemment impossible à un super-mou, dont la devise est : Faible face aux grands, dur face aux petits), il doit à tout prix se trouver une cible bien douce, bien obéissante, qu’il pourra tyranniser à loisir, en se donnant, à bon compte, une image d’homme de gauche, luttant férocement contre les privilèges.

Or quoi de plus faible qu’un enfant ?

Pour essayer de masquer sa super-mollesse, Hollande a donc décidé de s’attaquer aux enfants. Pour montrer son énergie, il va les priver du droit d’avoir un père et une mère. Et là, se bouchant les oreilles face aux criailleries des bébés et de leurs défenseurs, il se montrera absolument inflexible.

Il s’affichera ainsi en homme de gauche, imposant fermement une avancée vers le Progrès, malgré les efforts de la réaction – un “progrès” qui ne profitera à personne, certes, mais qui pourra masquer pendant quelques semaines l’inexorable progression du chômage : c’est toujours ça de gagné !

Et puis surtout, surtout (délicieuse vengeance !), il prouvera à tous qu’il a du caractère, quoi qu’on en dise. Et que la tyrannie des mous peut être pire encore que celle des bilieux.

2) Autre explication possible : Hollande est tellement mou qu’il est incapable de résister aux militants LGBT qui le chapeautent.

Un élément en ce sens : la peur panique qui a saisi le milieu LGBT quand Hollande a reçu, pendant 10 minutes, les représentants de la Manif pour tous. Le président n’a été autorisé à recevoir Frigide Barjot qu’après avoir promis solennellement de ne tenir absolument aucun compte de ce qui lui serait dit. Comme si Hollande était tellement influençable, tellement versatile, qu’il fallait surveiller de très près ses moindres conversations, pour l’empêcher de se laisser convaincre par le premier beau-parleur venu. De fait, en tout cas, Hollande est quasi-enfermé dans son bunker de l’Élysée, protégé par des milliers de CRS dans ses moindres déplacements (fût-ce aux locaux de France-Télévision) et tenu soigneusement à distance des Français de base, qu’il ne doit entendre à aucun prix : Super-mou risquerait de se laisser influencer.

Certains vont jusqu’à dire que François Hollande n’aurait été autorisé à recevoir Frigide Barjot qu’avec des boules Quies dans les oreilles. L’information n’a pu être vérifiée.

3) Enfin, dernière explication possible : Super-mou est, sur ce point, absolument tenu.

Par qui ?

On parle beaucoup de Pierre Bergé, qui a financé sa campagne électorale, et qui aurait ainsi, en quelque sorte, acheté la présidence de la république, comme il a acheté Le Monde. C’est à cause de Bergé que le président, tenu en laisse, serait si “têtu” sur la dénaturation du mariage.

Mais il y peut-être plusieurs laisses !

Jean-Jacques Augier (nouveau propriétaire de Têtu et trésorier de campagne de Hollande) en tient certainement une. Et n’oublions pas les loges maçonniques ! La secte GOF (Grand Orient de France) est très présente dans le gouvernement Hollande, et tient à la dénaturation du mariage comme à la prunelle de ses yeux.
On peut facilement imaginer que Super-mou soit en même temps super-pourri (ça va facilement ensemble), et qu’il subisse un super-chantage au sujet du mariage gay. À la moindre reculade de sa part, des informations sur son compte (ou sur ses comptes !) commenceront, comme par hasard, à paraître dans Médiapart, dans Le Canard enchaîné ou dans Le Monde.

Le Monde (tenu par Bergé, on ne le dira jamais trop) semble d’ailleurs avoir effectué quelques tirs de sommation, de ce côté-là. Hollande a sans doute compris l’avertissement.

Évidemment, ces trois explications ne sont pas exclusives les unes des autres, et peuvent se conjuguer de diverses manières.

Et vous, ami lecteur, à votre avis, pourquoi Super-mollasson se montre-t-il si dur sur la dénaturation du mariage ?

1) Est-ce pour cacher sa super-mollesse, en se défoulant sur une cible facile à tyranniser (des enfants sans défense) ?
2) Est-ce parce que sa super-mollesse est incapable de résister aux pressions du lobby LGBT ?
3) Est-ce parce que Super-mou est en même temps super-pourri et soumis à un super-chantage ?

Ou bien est-ce pour une autre raison encore ?

Votre avis nous intéresse !

Du même auteur :
> J’ai testé pour vous l’honnêteté d’Éric Mettout

Autres articles

126 Commentaires

  • monhugo , 14 Avr 2013 à 14:38 @ 14 h 38 min

    La piste Bergé/GOF (on peut rapprocher, eu égard à l’idéologie commune) est la plus solide. Si “Super-mou” faisait mine de s’écarter de la doxa, le vieux machin lui rappellerait illico : “Qui t’a fait roi ?”, les “Frères” ayant eux la haute main “transversalement” sur la caricature de représentation nationale qu’est le Parlement français.

  • Biible , 14 Avr 2013 à 15:01 @ 15 h 01 min

    Il est mou, çàd qu’il manque de courage, donc sur ce sujet il n’ose pas assumer de dire NON aux différents lobbies (GOF, LGBT, etc…) à qui il a promis. Et comme il a subit des rebuffades sur à peu près tous les autres sujets, il ne peut pas donner l’impression de céder même sur celui là… et çà nous arrange pas. Je ne vois pas ce qui pourrait l’amener à sortir de sa mollesse, il laisse faire les événements. La seule sortie que je vois c’est le conseil constitutionel

  • droin , 14 Avr 2013 à 15:10 @ 15 h 10 min

    Et pourquoi pas les trois solutions conjuguées car elles ne sont pas incompatibles.
    Mais ma préférence va vers la numéro 3.
    Taubira est du Parti radical de gauche, succursale politique des frères maçons. Si elle est là, si elle est en charge de ce dossier ce n’est pas un hasard.
    Il y avait dans un “Nouvel Obs” récent un article sur les maçons. On y lisait que c’était eux qui étaient à l’origine de ce projet, et non comme on tente de le faire croire les homos.

    Le cœur du problème réside dans la volonté maçonnique d’imposer sa propre société. Pour ça, il lui fallait commencer par détruire celle qui existait.
    Première cible : la religion, plus exactement le catholicisme. Cible atteinte depuis un siècle.
    Deuxième cible : la Nation. Les frères sont des Européens convaincus. Tous. Les radicaux de gauche en tête. L’idée de nation les agace au plus haut point.
    Après la Nation, ils ont attaqué la valeur travail pour la remplacer par le culte du temps libre.
    Ne restait plus qu’un pilier : la famille : c’était la mission de Taubira. Mission terminée ou presque.
    Seulement maintenant que tous les repères, tous les piliers de notre société ont volé en éclats, on attend de voir ce que nos « frères » vont nous proposer à la place. Mais une chose est certaine, sans repères, il est difficile de savoir où l’on va. C’est peut-être ce que souhaitent ces maçons plus destructeurs que bâtisseurs.

  • Brisset Claude , 14 Avr 2013 à 15:11 @ 15 h 11 min

    L’objectif idéologique de la gauche, n’est il pas la transformation radicale de la société ? de créer un homme nouveau dans une société nouvelle ?

    Pourquoi ramener la société à sa simple dimension économique ?, le progrès prôné par la gauche ne devant être que la remise en cause d’un paradigme économique ?

    La société est bien une création humaine ! comment concevoir sa transformation radicale sans transformer l’homme en son essence même, à savoir sa filiation mais aussi ces attaches culturelles et identitaires.

    Pourquoi ne pas voir une continuation logique dans la dénonciation du débat sur l’identité nationale,en 2007, le refus même de concevoir qu’il puisse y avoir un débat sur le sujet ( quand bien même celui ci était à but électoraliste hein…on connait Sarkosy sur le sujet ) et la volonté de remettre en cause les fondements de la famille dite traditionnelle, tout comme le droit moral reconnu aux parents de transmettre leurs valeurs à leurs enfants, ce que monsieur Peillon appelle les déterminismes culturels auxquels il faudrait arracher les enfants dès leur plus jeune âge.

    Alors Francs-maçons ou autres, quelle importance. Pourquoi ne pas concevoir qu’il ne fait qu’appliquer ce à quoi il croit et que ces hésitations ne sont que d’ordre politique ; est-ce bien le moment ? le calendrier électoral ne risque -t-il pas de nous jouer un mauvais tour ? comment faire pour ne pas commettre d’impair qui pourrait nous faire perdre la prochaine élection ? etc…

    Ils ont tué l’idée de Dieu et ont peur de la mort, donc de tout ce qui peut être vecteur de violence, pouvant l’entrainer.
    Le différence est vécue comme étant l’un de ces vecteurs, donc il faut supprimer toutes différences, donc aller vers l’uniformisation des êtres au nom de l’égalité.
    Cette uniformisation doit commencer dès la naissance, puis dans l’éducation de l’enfant.
    Aller vers l’égalité réelle, celle qui gommera toute humanité.

    Pierre Drieu La Rochelle à écrit que les socialistes étaient des sous-vivants. je crois qu’ils veulent une humanité dont les êtres seront finalement moins que des animaux.

    Pourquoi ne pas y voir simplement l’application d’un programme idéologique ? ils ont tous les pouvoirs dit-on. N’est-ce pas le moment de faire avancer le projet ?

  • Alex , 14 Avr 2013 à 15:17 @ 15 h 17 min

    Aux 3 raisons ci-dessus on pourrait aussi ajouter, pourquoi pas, l’éventuelle emprise de la part d’une femme.
    Vous voyez laquelle ? La première concubine ne semble pas molle, elle.

  • ARRAULT , 14 Avr 2013 à 15:28 @ 15 h 28 min

    Il y a du vrai et du réel dans les trois hypothèses.
    Mais pour ma part, je souhaiterais savoir où est passé et passe le surplus de tout ce qu il a touché depuis des années et qu il touche depuis quil est président, compte tenu de la modestie de ses dépenses mensuelles avouées. Je ne suis pas loin de penser que Cahuzac et Augier ont bricolé quelque chose de pas très conforme à la moralité citoyenne et politique. Comptes en Suisse, à Singapour, aux Caïman,…..? Il ny a rien à voir chez moi, circulez ! Suis-je mauvaise langue ? Il est temps que la commission d enquête fasse son travail !

  • Marie , 14 Avr 2013 à 15:37 @ 15 h 37 min

    Vous oubliez ou vous ne connaissez pas la piste Thoams Hollande très impliqué dans un think thank sur la théorie du genre

Les commentaires sont fermés.