Les élections de 2017 seront-elles annulées ?

Tout un peuple français anxieux, patiente dans l’espoir que 2017 le délivrera du cauchemar.

Son pays envahi, sa culture méprisée, insultée, sa religion (ou ce qu’il en reste) réduite à la portion congrue, son génome même voué aux gémonies, il demeure sans réaction.

Les Polonais, les Hongrois, les Slovaques, les Tchèques, et bientôt les Autrichiens et les Danois, descendent dans la rue pour dire NON à la plus grande forfaiture depuis les grandes invasions, mais les Français se taisent.

Pourquoi ?

Parce que les sondages font croire à un peuple exténué et anesthésié, que l’histoire c’est le calme et la raison quand elle fut toujours la force biologique et la tragédie réunies.

Alors ce peuple attend 2017, pour changer de cap dans la légalité.

La légalité a-t-elle autorisé des centaines de milliers d’entrées illégales par an en France depuis 25 ans ?

La légalité protège-t-elle les Français dans leur propriété de l’installation de squatters et des cambrioleurs qu’il leur est interdit de violenter même si leurs vies, à eux Français, sont en jeu ?

Qu’est-ce que la « légalité » ? Ce qu’une collectivité homogène a établi pour vivre en paix et que chacun respecte et que l’état fait respecter.

Quand l’état démissionne, que devient cette « légalité » ? La plus grande arme de destruction par sidération qui soit.

Alors, comme les Français respectent cette « légalité », ils pensent que tout changera en 2017. Et en effet cela semble possible.

Et donc, si vous les en croyez, les socialistes, qui n’ont jamais été aussi durs et violents que depuis 2012, et qui le demeurent en dépit de la perspective de perdre le pouvoir en 2017, seraient assez fous pour poursuivre leur politique mortifère ?

Et bien non. Ils sont parfaitement lucides et sûrs de le conserver ce pouvoir. Les exemples de tensions entre eux et le reste de la population se multiplient sans qu’ils ne cessent leurs provocations. Il opposent, au mépris de la démocratie, un absolu refus de discussion à tout opposant, même élu, s’il se dresse contre leur politique.

J’affirme que tout ceci est prévu.

Se souvient-on que Nadjat Vallaud-Belkhacem proposa il y a peu de rendre l’arabe obligatoire ?

Et que s’est-il passé ensuite ? Le début de la plus grande vague migratoire de tous les temps, venue des parties musulmanes d’Afrique et du Moyen-Orient, et encouragée par les gouvernements de l’Europe de l’Ouest. Or cette immigration est en grande partie arabophone.

Coïncidence ?

Et que se passera-t-il d’ici 2017 ? L’augmentation des confrontations entre les Français patriotes et la frange immigrationiste de la population. Cette opposition arrivera vite au stade de la violence, permettant la mise en œuvre par le parlement des mesures prévues par la Constitution : l’état d’urgence et le gouvernement par le président de la république grâce à l’article 16.

Dés lors les élections seront suspendues et les mesures d’internement des opposants, rendues « légales », seront appliquées sans délai.

A partir de là, il n’y aura plus qu’à donner le droit de vote aux étrangers pour que la « légalité » revienne sous une autre forme qui sera hostile aux Français européens résiduels.

Attendre c’est se pendre. La légalité n’est plus la légitimité, et « élections, piège à cons ».

Articles liés

54Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • le 22 à Asnières , 14 septembre 2015 @ 14 h 35 min

    Totalement d’accord, cela fait de beaux jours que je SAIS qu’il y aura la loi martiale, et avant 2017, donc pas d’élections…c’est terrible…
    Mais nous organiserons un pèlerinage à la Sainte Vierge et nous l’implorerons de sauver la France, et Elle la sauvera : le Ciel “a plus d’un tour dans son sac”, il faut se le rappeler… Soyons bien sûr prêts au pire…tout en ayant bien à l’esprit qu’on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise, surtout de la part de Dieu qui veille continuellement sur nous.
    Ça n’empêche pas de se retrousser les manches dès maintenant : la remontée et l’après, c’est dès maintenant.

  • Catholique & Français , 14 septembre 2015 @ 16 h 01 min

    Et quand vous aurez renversé ce “pouvoir totalitaire”, comme vous dites, vous ferez quoi ? Vous devriez savoir que l’absence de pouvoir, l’anarchie, est bien pire qu’un pouvoir, même comme celui de Hollande. Comme ces français inconséquents et à courte vue de 2012 qui étaient “prêts à tout” pour ne plus voir Sarkozy, même prêts à faire élire Hollande : ils ont eu… Sarkozy… en pire ! La démocratie, comme disait Maurras : un régime absurde et puéril !

  • Daisy , 14 septembre 2015 @ 16 h 16 min

    Alors, au lieu de pleurer que proposez-vous ??? Comme tout bon français de base vous râlez et n’apportez aucune solution ! Hollande vous l’avez et grace à des gens comme vous sera reélu en 2017… Le courage n’est

  • Francois Desvignes , 14 septembre 2015 @ 16 h 30 min

    S’ils font un coup d’Etat article 16, les 20 000 000 d’immigrés se révolteront car la conséquence immédiate de l’article 16 ce n’est pas seulement la suspension des libertés publiques mais la suspension de l’Etat provodence

    S’ils respectent le jeu normal des Institutions, ils se feront virer : en 2017, le front républicain n’a aucune chance de fonctionner et donc le FN peut passer…ce qui aura pour conséquence de déclencher des émeutes dans la france allogène….et donc l’article 16.

    Alors l’article 16 ?

    Avec l’arc républicain
    Ou avec MLP ?

    On s’en fout : dans les deux cas ce sera la guerre civile.

  • Guillaume , 14 septembre 2015 @ 16 h 47 min

    “Se souvient-on que Nadjat Vallaud-Belkhacem proposa il y a peu de rendre l’arabe obligatoire ?”

    Non on s’en souvient pas puisque c’était un gros fake de la fachosphere.

  • Marcus , 14 septembre 2015 @ 17 h 22 min

    Toute personne censée sait que la guerre civile est inévitable, la seule question est quand ?
    La réponse est simple : dès qu’il n’y aura plus d’argent pour entretenir les fonctionnaires, les clandestins, les migrants, les associations bidons et tous les parasites qui vivent aux crochets des français qui travaillent.
    Alors les parasites descendront dans les rues pour prendre de force ce qu’ils n’ont jamais été capables de produire. Et avant qu’une force arrête cette folie, il y aura beaucoup de monde sur le carreau.

  • lucotin , 14 septembre 2015 @ 17 h 24 min

    Je crains en effet que Mimolette and co garde le vote des étrangers comme arme fatale pour rester au pouvoir
    Mais en principe il faudrait une majorité des 2 assemblées qui est loin d’être acquise !
    A moins que l’état d’urgence permette de contourner cette difficulté ?
    Qu’en pensez-vous ?

Les commentaires sont clôturés.