États-Unis : La tentation sécessionniste

Des citoyens de la Louisiane, du Texas, du Montana, du Dakota du Nord, de l’Indiana, du Mississippi, du Kentucky, de la Caroline du Nord, de l’Alabama, de la Floride, de la Géorgie, du New Jersey, du Colorado, de l’Oregon, de New York, etc. demandent sur le site “We The People” mis en place par l’administration Obama qu’elle accorde à leur État un retrait pacifique des États-Unis d’Amérique. 40 États sont concernés par ce mouvement inédit qui commence à prendre de l’ampleur : ce mercredi à 18h, plus de 97 000 Texans demandaient la sécession (soit près de 4 fois le nombre minimum pour un examen de la part de la Maison blanche), comme 33 000 Louisianais29 000 Floridiens ou 26 600 Tennesséen ! En Caroline du Sud, l’indépendance est réclamée par 20 000 personnes sur une pétition et plus de 13 000 citoyens sur une autre… Pour l’instant, la Maison blanche n’a pas réagi.

Parce que Tocqueville n’avait pas pensé à protéger la majorité des minorités. Une majorité de Blancs conservateurs sociaux et fiscaux (qui ont construit l’Amérique telle qu’elle a existé jusqu’ici) électoralement dominée par une alliance des minorités progressistes et/ou assistées, un État-providence qui ne cesse de progresser et dont est devenu dépendant un pourcentage trop important de la population, notamment urbaine et des côtes, pour espérer son recul, autant de raisons pour les conservateurs des États du Sud et les libertariens de ceux du centre, les seuls où la démarche est réaliste, de quitter l’Union avant d’être contaminés à leur tour par l’étatisme, le fiscalisme pour les deux, ainsi que le progressisme et l’immigration pour les premiers.

On se croirait dans Looking Backward: 2012-2162 A View from a Future Libertarian Republic de Beth Cody, un roman de politique fiction qui propose au lecteur inquiet de 2012 un saut dans le futur, en 2162. Les États-Unis tels que nous les connaissons n’existent plus : tandis que les États à l’est de l’Iowa et au nord de la Virginie demeurent dans l’escarcelle de Washington, D.C., le Texas est une république indépendante aux impôts faibles et dévolus au financement de son armée, les ex-États confédérés se sont recomposés et sont devenus une république conservatrice. La Californie ainsi que la République de Cascadie (les États actuels de Washington et de l’Oregon) sont devenus des États-providence à l’européenne. Enfin, les États du Midwest sont désormais une république libertarienne minarchiste (les Free States), de même que la république du New Hampshire…

Et si l’utopie était en train de commencer à devenir réalité ?

Autres articles

11 Commentaires

  • tintin , 14 Nov 2012 à 19:26 @ 19 h 26 min

    Des états démocrates veulent aussi faire sécession, il faut donc considérer les choses différemment :

    Les Yankees du Nord-Est des USA et le projet Républicain de Lincoln triomphèrent lors de la guerre de sécession.

    Le projet des sudistes était un projet confédéral (qu’on peut comparer à un projet Suisse, de démocratie directe et anti-laic par ailleurs), le projet de Lincoln était un projet Républicain (jacobinisme, religion de l’Homme nouveau et démocratie représentative etc.).

    Par ailleurs le Nord voulait voler les richesses du Sud, au prétexte de délivrer les esclaves du Sud, alors même que dans le Nord il y avait aussi des esclaves blancs, puisque l’esclavagisme était partout légal quelque soi la couleur de peau et alors même que 10% des armées Sudistes contre les Nordistes étaient composées de noirs !

    Donc pendant 150 ans la République triomphante de Washington est parvenue à endoctriner tous les contés et états démocrates jusqu’à aujourd’hui.

    Nous sommes donc dans une situation où les peuples endoctrinés des états démocrates, à l’idée de l’assistanat, des drogues, de la prostitution, de l’homosexualité, du multiculturalisme etc. à cause du républicanisme inévitablement dévoyé que Lincoln a mis en place, haissent littéralement les peuples libéraux conservateurs qui furent ainsi moins endoctrinés du fait de la structure fédérale… malgré tout.

    Donc, ces deux peuples peuvent faire chacun sécession, car cette fois les Nordistes ne veulent plus piller les richesses, du Sud, ils veulent se séparer du Sud, comme les Sudistes veulent se séparer des Nordistes.

    Voici un article absolument fabuleux, publié par un internaute anonyme, qui démontre bien l’état d’esprit des nordistes et le résultat de 150 ans de propagande républicaine dans les états républicains :

    http://forum.slowtwitch.com/forum/Slowtwitch_Forums_C1/Lavender_Room_F4/Dear_Red_States_P4276173

    Une fois la sécession actée, nous ne doutons pas de l’échec du “progressisme” des Nordistes de toutes ces métropoles dévoyées et nous ne doutons pas que les Sudistes appartiennent aux Hommes de demain.

    Le drapeau des confédérés, celui des Sudistes, celui des confédérés suisses contre les républicains napoléoniens :

    http://www.google.com/search?q=confederate+flag&hl=en&lr=lang_fr&safe=off&tbo=u&tbs=lr:lang_1fr&tbm=isch&source=univ&sa=X&ei=4N6jUOIb6rDQBZ3ogIgF&ved=0CEYQsAQ&biw=1920&bih=1064

  • tintin , 14 Nov 2012 à 19:30 @ 19 h 30 min

    Ps :

    Lorsque j’évoque la propagande républicaine dans les états républicain, je n’évoque pas la mal nommé parti républicain, mais justement le contraire, les états démocrates.

    républicain est à comprendre au sens de favorable à un régime républicain de type révolutionnaire français, en opposition à un régime confédéral de type suisse.

  • Marie Genko , 15 Nov 2012 à 9:33 @ 9 h 33 min

    Et bien voilà une utopie qui ne me semble pas concrétisable…

    Autant que je puisse en juger, “la tentation sécessioniste” est une de ces bulles de savon qui font perdre leur temps et leur salive à beaucoup de personnes….

  • tintin , 15 Nov 2012 à 16:01 @ 16 h 01 min

    Voici le site internet de la maison blanche :

    https://petitions.whitehouse.gov/petition/peacefully-grant-state-texas-withdraw-united-states-america-and-create-its-own-new-government/BmdWCP8B

    Plus de 100 000 signatures pour la sécession du Texas… en Droit la présidence a l’obligation d’examiner la requête à partir de 25 000 signatures.

    Dans tout le pays à peine 2 semaines après l’élection Obama on arrive à presque 300 demandes pétitionnaires légales de sécession dans tout le pays.

    Le Texas est le 3ème état le plus riche des USA et n’a jamais vraiment fait partie des USA.

    Toute la banlieue de Dallas a déjà fait sécession.

  • xanpur , 16 Nov 2012 à 21:34 @ 21 h 34 min

    Les US compte + de 300 millions d’habitants.
    100.000 personnes ne représentent pas grand chose
    Vous avez peut-être une vision un peu étroite des US

  • tintin , 17 Nov 2012 à 4:17 @ 4 h 17 min

    @Xanpur :

    Nous sommes à 1 million de signatures maintenant pour les pétitions… dans 50 états.

    Dans les médias Ron Paul vient de comparer les USA a l’URSS et il vient d’expliquer qu’un état avait le droit légitime de quitter les USA comme les pays de l’Est de l’Europe ou Berlin Est avaient le droit de quitter l’URSS.

    Regardez dans cette vidéo, il le dit mot pour mot :

    http://www.infowars.com/ron-paul-the-founders-believed-in-secession/

    A titre de comparaison, en France, se serait exactement comme si Marine le Pen ou Toute la gauche proclamait sa sécession !

    Je ne m’étendrais pas plus, car je doute que beaucoup d’internautes lisent ces commentaires, mais une étude sérieuse des USA, démontre qu’une modification de frontières y est prévisible et attendue depuis au moins 150.

    Depuis la guerre de sécession il y a un contentieux, une couleuvre qui n’est passée.

    Dans le Sud ce n’est pas drapeau des USA qui flotte encore, mais le drapeau sudiste.

    La censure est passée par là… mais la mémoire des peuples demeure.

    Les USA ne sont pas un pays et Washington est illégal et de plus en plus fasciste.

    Alors les USA vont se reconstruire sur le modèle des réserves indiennes.

    Ce n’est qu’une question de temps, nous attendons depuis 150 ans, nous ne sommes pas à quelques années ou quelques signatures près…

    Idem en France, la coup d’état parisien qu’on nomme “révolution française” nous a volé nos pays, nos libertés, notre démocratie… cela fait 200 ans que nous attendons, mais déjà en Vendée, en Alsace ou en Savoie, le drapeau de la république est retiré au profit du coeur vendéen ou de la croix des alpes…

    Le temps de l’histoire n’est pas celui des politiques.

    Lorsque en 2016 les USA éliront un président encore plus médiocre que Obama et que le pays sera encore plus en guerre civile et en tiers mondisation à cause des politiques menées, alors les territoires seront mûrs pour les sécession.

    Nous avons 4 ans devant nous.

    Ce n’est pas le gouvernement mondial, mais les sécessions qui vont gagner, pour bâtir un Occident Suisse.

  • Bitch , 17 Nov 2012 à 18:32 @ 18 h 32 min

    Tintin, tu dis n’importe quoi.
    J’habite au Texas, a Dallas, et la bas ceux qui veule faire sécession sont considérés comme des illuminés tapés du bocal.
    Il y a 25 millions d’habitants au Texas, alors que 100 000 ploucs de la campagne veule faire sécession cela importe peu Washington
    Renseigne toi, et va visiter les Etats Unis avant de dire des conneries aussi énormes

Les commentaires sont fermés.