Éric Zemmour : Le modéré Morsi a tombé le masque

Le Zemmour du vendredi. « Souvenez-vous, on les appelait les modérés. Certains osaient même parler d’islamo-démocrates, sur le modèle des “chrétiens-démocrates”. Nos chancelleries occidentales bénissaient il y a un an seulement les noces de l’islam et de la démocratie.

Tout irait bien dans le meilleur des mondes, loin de l’horrible conflit des civilisations. Notre ministre des Affaires étrangères de l’époque, Alain Juppé, traitait d’islamophobes ceux qui en doutaient, le Président américain Obama les soutenait en espérant isoler les modérés des radicaux. Tous les grands médias occidentaux et français faisaient chorus. Tous avaient seulement confondu modération avec pragmatisme et pragmatisme avec machiavélisme.

Les Frères musulmans égyptiens, comme leurs homologues de Tunis d’ailleurs, étaient modérés parce qu’ils n’appliquaient pas la charia en trois jours… mais en trois ans. Modérés parce qu’ils n’étaient pas terroristes. Modérés parce qu’ils ne remettaient pas en cause l’économie de marché qui, chez eux, signifie corruption et prébendes. Ils respectaient même la loi de la majorité, puisque la majorité votait pour eux. Mais la démocratie, c’est aussi la séparation des pouvoirs, la liberté de penser, de parler, d’agir, de pratiquer sa religion, même minoritaire… La dictature de la majorité reste une dictature.

En Égypte, le modéré Morsi a brutalement tombé le masque. Quelques mois après son élection, il a fait un putsch pour se débarrasser des juges et prendre les pleins pouvoirs. Cette action s’apparente, dans notre Histoire, au coup d’État de Napoléon III le 2 décembre 1851, trois ans après avoir été élu démocratiquement Président de la République. Au Caire, les chars sont lancés place Tahrir, comme les soldats du futur Empereur pourchassaient les adversaires du coup d’État.

Mais la comparaison doit s’arrêter là. En France, le Code civil réglait à l’époque les relations entre citoyens. Il n’était pas question pour Napoléon III d’abolir l’œuvre de son oncle vénéré. Pour Morsi et les islamistes, le Code civil, c’est le Coran, directement dicté par Dieu, indiscutable, pas négociable. L’objectif des Frères musulmans, nos fameux modérés, a toujours été d’instaurer une théocratie. S’ils y renonçaient, ou l’oubliaient, ou avançaient trop prudemment, les salafistes leur rappelleraient leurs devoirs.

Alors que les Frères subissent l’impopularité due à leur mauvaise gestion économique, à la fuite des touristes et des investisseurs, les salafistes ont le vent en poupe. Leur slogan pourrait être résumé simplement : “La charia, c’est maintenant”, par les urnes ou par la force. Ils n’ont pas de préférence, un peu des deux leur convient, au Caire ou à Tunis, demain à Damas. À l’époque du Prophète, il n’y avait pas d’État, pas de frontière, pas de nation, seulement le califat et le Coran. Ils sont l’espérance d’un petit peuple pauvre et illettré mais nombreux.

Les Frères musulmans dépendent désormais du soutien des salafistes pour résister à la pression d’une minorité libérale et occidentalisée. Au Caire, mais aussi à Tunis, ces divisions et affrontements sont des préludes à de possibles guerres civiles. Mais, rassurez-vous, des guerres civiles sans doute modérées.”

Autres articles

18 Commentaires

  • marie-france , 14 Déc 2012 à 10:59 @ 10 h 59 min

    bravo Zemmour!!si tous ces “journaleux”pouvez penser comme vous!!!!mais non ….c’est vrai que les musulmans pour ces abrutis et intellectuels sont “modérés” quand donc ils comprendrons tous que pour le musulman ce n’est que la loi de Dieu qui est la seule valable!!!!que les musulmans dit modérés se manifestent !!!!!!!c’est pas demain la veille!!!!!!! parce qu’il y en a pas!

  • marie-france , 14 Déc 2012 à 11:03 @ 11 h 03 min

    pour revenir à Morsi,j’avais visionné ce personnage applaudissant un responsable qui crachait sur Israel!!!ça voulait tout dire!!je plains nos chrétiens qui sont en Egypte !!

  • FIFRE Jean-Jacques , 14 Déc 2012 à 11:35 @ 11 h 35 min

    En toute sincérité et sans aucun mauvais esprit, je dis que je ne comprends pas la position dangeureusement naïve des gouvernants occidentaux à l’égard des pays où l’Islam est au pouvoir.
    Pourquoi dis-je cela ? Tous simplement parce que j’ai eu la curiosité de lire le CORAN, certes une traduction, mais une traduction digne de foi et crédible (celle publiée par le nouvel obs dans une collection prestige culturelle).
    J’ai trouvé dans ce texte l’explication à tout ce que je vois autour de nous en Iran, en Lybie, en Tunisie, en Afghanistan et dans tous les pays où règne la même inspiration idéologique : la brutalité, l’injustice, la soumission et l’absence de tolérence. Qui en sont les victimes ? les femmes, les agnostiques, les intellectuels enfin tous ceux qui par leur exigences naturelles font dévience à la ligne officielle. J’ai eu la confirmation que cette religion (et ce disant je ne pense pas être offenssant) a la volonté de conquérir l’humanité dans son ensemble (c’est d’ailleurs un des objectifs affirmé de l’Islam) par l’un des 5 djihad (depuis celui de la parole jusqu’à celui de l’épée) qui sont autant de moyen de “convaincre”.
    La passivité des occidentaux au regard de ces pratqiues qui chaque jour un peu plus s’immiscent dans nos pays ne cesse d’être toujours plus inquiétant.

  • Etienne , 14 Déc 2012 à 12:54 @ 12 h 54 min

    Une simple de loi comme celle de 1905 chez nous suffit. Séparation stricte des affaires religieuses de l’Etat et le tour est joué. Cela évite les intrusions religieuses qui pourrait menacer l’établissement de la liberté comme c’est le cas en Egypte actuellement. Cela permettra de confiner les problèmes religieux à la sphère sociale sans que cela surgisse sur l’Etat et ils pourront établir leur mode de démocratie plus tranquillement. Pas sur qu’ils m’entendent mais enfin ça vaut le coup d’être évoqué.

  • Goupille , 14 Déc 2012 à 13:13 @ 13 h 13 min

    Une fois n’est pas coutume…

    “France” (Hexagone, Ouma) – (In) “Culture” (s) a donné ce matin la parole à Henri de Montesquiou, Prix Albert Londre, de retour d’Egypte. Il raconte tout, de l’atmosphère populaire où règne la violence ; de Morsi, son passé, sa famille, son ascension ; des Frères Musulmans, de leur stratégie d’accession au pouvoir, de type trotzkiste, par infiltration de tous les rouages.

    A écouter, un petit quart d’heure pour se rincer les oreilles…

    http://www.franceculture.fr/emission-le-retour-de-retour-de-2012-12-14

  • Goupille , 14 Déc 2012 à 13:26 @ 13 h 26 min

    Bienheureux les innocents… C’est de la pensée magique, Etienne, et cela dénote chez vous une absence totale de connaissance de ce qu’est l’islam, le Coran, pire encore les Haddiths, et les sociétés musulmanes…

    Par pitié : ouvrez les yeux.
    Notre grille d’appréhension du monde et nos outils, hérités de notre passé religieux et philosophique, ne sont pas applicables à leurs sociétés, assises sur une religion qui n’est pas la nôtre, une tradition de gouvernement qui n’est pas la nôtre, toutes choses aggravées par une absence de réflexion philosophique depuis le XII° siècle…

    N’extrapolez pas : il y va de notre survie.

  • JSG , 14 Déc 2012 à 13:36 @ 13 h 36 min

    Se rincer les oreilles, mais pas le moral !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen