Après des déclarations chocs sur « la fameuse légende de la déportation des homosexuels » en France, Vanneste sur le point d’être exclu

Si selon certains sondages, les Français se déclarent majoritairement favorables au “mariage” homosexuel, “c’est le résultat bien évidemment du bourrage de crâne, du battage médiatique à sens unique que nous connaissons depuis des années”, explique le député UMP Christian Vanneste au site LibertePolitique.com.

“Comment expliquer ce phénomène ? Pour une raison qui est très simple : l’un des fondements principaux de l’homosexualité, c’est, comme l’a très bien montré Tony Anatrella, le narcissisme. (…) [L’homosexuel] refuse l’autre, c’est un refus de l’altérité. Et en général d’ailleurs, il a une petite préférence, par exemple si c’est un homme, pour le jeune homme qu’il a été entre 17 et 20 ans. Celui qui l’attire, ça va être sa propre image” continue-t-il.

“Logiquement, vous en avez beaucoup dans le domaine de la culture, vous en avez beaucoup dans le domaine des médias, c’est-à-dire dans tous les domaines de la communication. Or, qu’est-ce qui caractérise notre société ? C’est précisément que les médias sont au pouvoir. (…) Vous avez beaucoup de mal à rencontrer, aujourd’hui, quelqu’un qui appartient au monde des médias et qui ne soit pas favorable à l’homosexualité”.

Sur le site de l’Association pour la Fondation de service politique, un lobby chrétien, Christian Vanneste dénonce certaines “légendes” comme celle “de la déportation des homosexuels” en France. En Allemagne, le député UMP parle de “30 000 déportés”. “En dehors des trois départements annexés [par l’Allemagne nazie], il n’y a pas eu de déportation homosexuelle en France” continue-t-il.

“On peut même dire, si on veut être méchant, et M. Buisson l’a été lorsqu’il a parlé de le sexualité sous l’Occupation, on peut même rappeler que lorsqu’un certain nombre d’intellectuels français vont présenter leurs hommages à M. Goebbels, il y en a quand même la moitié qui sont homosexuelles. Et notamment, avec à leur tête, le ministre de Pétain, M. Abel Bonnard, dont tout le monde savait qu’il était homosexuel et que les résistants appelaient d’une façon qu’on peut trouver drôle ou pas selon les cas, la gestapette.” Et l’élu du Nord de conclure : “[Les homosexuels militants] ont un art consommé de déformer la réalité, de faire prendre des vessies pour des lanternes et donc, d’acquérir une opinion favorable”.

“Si on commence à accepter le ‘mariage’ homosexuel, pourquoi refuser par exemple la polygamie ? On se demande !” s’interroge aussi Christian Vanneste qui prône “le respect des personnes”.

Polémique. Catherine Michaud, secrétaire générale du groupuscule GayLib, un lobby gay qui tente de peser auprès de l’UMP mais qui ne soutiendra pas Nicolas Sarkozy en raison de ses récentes prises de position conservatrices, n’hésite pas à déclarer que « Vanneste nie la déportation des homosexuels en France, comme Jean-Marie Le Pen à nié l’existence des chambres à gaz ».

Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP, assure mercredi matin qu’« [il] ne se [dérobera] pas » et qu’il réclamera des sanctions lors du Bureau politique de mercredi prochain.

Sur Twitter, Nadine Morano déclare : « En tant que déléguée générale en charge des élections de l’UMP je suis favorable à lui retirer l’investiture de notre mouvement ».

« Il faut le virer de l’UMP », réclame le secrétaire d’Etat UMP au Logement Benoist Apparu tandis que, selon certaines sources de l’UMP, Christian Vanneste devrait être exclu du parti présidentiel et se voir retirer son investiture dans le Nord…

Addendum 11h40 : le bureau politique de l’UMP vient de décider d’engager une procédure d’exclusion de Christian Vanneste.

Agir. Pour que subsiste une authentique parole conservatrice au sein de l’UMP, Nouvelles de France appelle ses lecteurs à faire pression sur les instances de l’UMP en écrivant et en téléphonant au 01 40 76 60 00.

Autres articles

2 Commentaires

  • TDK1 , 16 Fév 2012 à 12:47 @ 12 h 47 min

    Henri Queuille n’a-t-il pas dit:

    « La politique n’est pas l’art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent. »

    Un principe bien d’actualité.

Les commentaires sont fermés.