Cholestérol : Une arnaque qui coûte plus de deux milliards d’euros par an à la sécurité sociale

Scandale. Selon le Pr Philippe Even, le cholestérol est “un ennemi imaginaire”, ce qui en fait “la plus grande erreur médicale de tous les temps” en même temps que “la plus grande arnaque, escroquerie de l’industrie pharmaceutique”. Ainsi, si nos artères se bouchent, ce n’est pas la faute du cholestérol tandis que ce dernier “est indispensables pour nos fonctions essentielles” (cardiaque, cérébrale, musculaire, etc.), “une molécule vitale” donc. Aux États-Unis, 400 000 cas de diabètes ont été provoqués par les statines, ces médicaments remboursés par la Sécurité sociale (coût annuel : plus de 2 milliards d’euros). “C’est l’heure de leur belle mort” avec l’arrivée de génériques en juin 2013, explique toutefois l’auteur de La vérité sur le cholestérol (aux édition du Cherche-midi) sur BFM TV :

Autres articles

78 Commentaires

  • Paul-Emic , 15 Fév 2013 à 17:33 @ 17 h 33 min

    et qu’est-ce qui bouche les artères ?

  • Gisèle , 15 Fév 2013 à 18:16 @ 18 h 16 min

    Des économies qui vont coùter des centaines de vies !!!!
    Le grand ménage …….tous les malades seront éliminés . Il ne restera plus que les bien portants c’est à dire les malades qui s’ignorent !

  • Gisèle , 15 Fév 2013 à 18:18 @ 18 h 18 min

    La pilule et les avortements …..
    Une arnaque qui coûte des millions d’euros à la sécu et des millions de vies !!!!!!

  • Jean de Sancroize , 15 Fév 2013 à 18:33 @ 18 h 33 min

    Bah ouais, les gens sont naïfs et peu méfiants, on peut leur faire croire n’importe quoi et ils le croient, c est humain. Ils pensent bêtement que la Société leur veut du bien , mais en fait cette dernière ne vise que leur porte-monnaie.

  • Gisèle , 15 Fév 2013 à 20:17 @ 20 h 17 min

    Les plaques d’athérome sont imaginaires aussi alors !!!
    Lui !!! je sais par quoi ses artères sont bouchées !!! ( pub ! ) surtout les cérébrales !

  • yvo , 15 Fév 2013 à 21:07 @ 21 h 07 min

    Très bien vu! C’est exactement çà et c’est toujours ainsi, quelques soient le domaine de référence.
    Les politiques ne parlent que de coût et de rentabilité, pourquoi le reste serait-il diffèrent.
    La question qu’il faut toujours se poser est : a qui çà rapporte, donc à qui profite le crime.
    C’est tout.

  • Pierre-François Ghisoni , 16 Fév 2013 à 8:48 @ 8 h 48 min

    Le Pr Even donne des informations fondamentales :

    1/ le cholestérol est un carrefour de la synthèse normale et obligatoire des stéroïdes (cortisol, hormones sexuelles).
    2/ Le cholestérol est un constituant majeur des membranes de nos cellules.
    Informations fondamentales étudiées en première année de médecine !
    3/ les raisons pour lesquelles les artères deviennent rigides et “bouchées” font appel à de multiples théories (infectieuse, immunitaire etc.) et le dépôt de cholestérol est peut-être un mécanisme réactionnel à un défaut qui se développe en profondeur (en quelque sorte une construction de défense qui a ses propres inconvénients).
    4/ Il s’ensuit que les risques des médicaments dits “anti-cholestérol” doivent être évalués. Leur avantages aussi, c’est pourquoi on les prescrit, à juste titre, à des coronariens qui n’ont aucune augmentation de leur cholestérol.
    5/ Actuellement il ressort de tous les congrès de cardiologie que la difficulté du traitement des coronariens n’est pas de leur faire prendre des médicaments mais de leur faire exécuter une demi-heure d’exercice musculaire par jour, ce qui est une des conditions fondamentales de la bonne survie des coronariens, et cela est plus que prouvé. (nous parlons d’exercice musculaire adapté et non de “sport”). L’arrêt du tabac doit aussi être accompagné.

    Je n’irai pas plus loin en cardiologie pour revenir sur le terrain pratique :
    Il est plus facile de passer en “prescription automatique de statine” qu’en mode de prévention argumentée. (Nous touchons là au fétichisme de la prescription savante).
    Mais il serait (à mon avis qui doit être étudié) peut-être risqué d’arrêter brutalement un produit dont les effets ne se produisent qu’à très long terme.

    Quoi qu’il en soit, aussi étonnantes que soient les déclarations du Pr Even, elles doivent être écoutées et mesurées à l’aune de la vraie médecine, un peu trop oubliée, y compris de nombreux prescripteurs. Les réactions angoissées et apeurées, qui se comprennent, doivent être acceptées pour être expliquées et amendées.

    Sans cholestérol, pas de cellules qui se tiennent, pas d’hormones sexuelles, donc pas de vie. Il est grand temps de cesser la “guerre au cholestérol” pour passer à une observation raisonnée.

Les commentaires sont fermés.