Éric Zemmour : « Si Eva Joly continue de baisser dans les sondages, elle trouvera bientôt du gaz de schiste »

Z comme Zemmour. Mercredi à Strasbourg, pour son meeting, Eva Joly a pu compter sur le soutien de Daniel Cohn-Bendit qui n’avait pourtant pas caché ses doutes sur la candidature de l’ancienne juge d’instruction et qui avait amené Europe écologie – Les Verts à plus de 16% en 2009. Commentaire d’Éric Zemmour, jeudi matin sur RTL : “Il a dû jubiler, Dany. Il n’aime rien de moins que d’être ainsi sollicité, supplié, appelé en sauveur suprême. Sa vanité n’est jamais rassasiée. Sa satisfaction d’avoir eu raison contre tous non plus. Il avait dit que c’était une mauvaise idée de partir à la présidentielle sous les couleurs vertes, qu’il fallait se contenter d’un bon accord pour les législatives. Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé ont cru qu’ils pourraient jouer sur les deux tableaux : le beurre des législatives et l’argent du beurre de la présidentielle et les lunettes roses de la crémière. Ils risquent de tout perdre : c’est la maladresse des habiles. Eva Joly a en effet réussi l’exploit de faire une campagne plus médiocre que celle de Dominique Voynet en 2007, un tour de force…” L’excellente chronique du chroniqueur réac’ est à visionner ci-dessous :

Autres articles

Memoires Jean-Marie Le Pen