Manifs pour Tous : à l’avenir, quelle stratégie adopter ?

Le printemps 2013 aura été marque par plusieurs mois de mobilisation intensive pour la défense de notre modèle de civilisation a travers le mariage hétérosexuel monogame. Afin que ce mouvement puisse perdurer et arriver a ses fins, il est nécessaire de bien analyser le rapport de force actuellement a l’œuvre, afin d’en déduire la stratégie la plus efficace a adopter.

Notre adversaire : le pouvoir et ses satellites

Au cours des derniers mois, pour étouffer la contestation a la loi Taubira, le gouvernement aura pu s’appuyer sur les moyens de l’appareil d’État : appareil policier, par définition aux ordres du ministre de l’intérieur Manuel Valls, et appareil judiciaire, par définition aux ordres du ministre de la justice Christiane Taubira via le parquet. Le gouvernement a aussi pu compter sur le soutien de ses satellites que sont les corps intermédiaires, dont les membres sont a 90% opposés a nos idées : magistrature (via le Syndicat de la Magistrature et son célèbre “mur des cons”), médias (via le Syndicat National des Journalistes), enseignement (via la plupart des syndicats qui y officient et des associations qui y militent).

Nos soutiens : l’univers catholique

Le mouvement de contestation de ces derniers mois a été essentiellement porté par le monde catholique et ses réseaux, dont une analyse sociologique permet de cerner les forces et les faiblesses afin d’optimiser leur emploi militant. Au nombre de ses points faibles, le catholique type a souvent une faible capacité au rapport de force, en raison de son conditionnement a la contrition et au repentir, ainsi qu’une aptitude réduite a l’analyse politique, en raison de sa tendance (honorable) a raisonner en terme de vérité et non en terme de puissance (caractère “impolitique” déjà soulevé par des penseurs tels Julien Freund). Au nombre de ses points forts, le catholique type est persévérant (en raison de son attachement a la vérité), et souvent doué en organisation (surtout si passé par le milieu scout). En résumé : autant la sociologie LMPT n’est pas adaptée a des actions type blocage de rue avec incendie de pneus et affrontement physique avec les forces de l’ordre, autant elle est parfaitement adaptée aux actions de longue durée a forte charge symbolique dont les “Veilleurs debout” constituent l’une des meilleures illustration. Face a un adversaire rompu au combat culturel et disposant du pouvoir de coercition, mais trop sur de lui et trop prompt a s’en servir, notre objectif doit être de l’amener a suremployer ce pouvoir de coercition par des actions symboliques de harcèlement, afin de l’amener a révéler sa nature violente et injuste.

Le modèle des cercles concentriques

On peut représenter les personnes a convaincre comme appartenant a quatre cercles concentriques, chaque action partant du premier cercle et ayant pour but de rayonner autant que possible vers les cercles extérieurs sans se couper des premiers.

  • Le premier cercle est composé des militants membres des mouvements activistes qui gravitent autour de La Manif Pour Tous, a l’exclusion de celle ci : Camping Pour Tous, Hommen, Veilleurs, Printemps Français, Antigones,… Ces personnes sont convaincues par définition.
  • Le second cercle est composé des opposants a la loi Taubira au sens large, et représentés par la Manif Pour Tous et ses responsables.Ces personnes sont également convaincues sur le fond, mais soumises a des contraintes légales et potentiellement critiques sur la forme.
  • Le troisième cercle est composé des opposants structurels a François Hollande et a son camp politique : il compte structurellement 50% des français et est représenté par l’UMP et ses responsables. Ces personnes sont pour l’essentiel favorable a notre cause (d’après les sondages), mais avec de nombreuses exceptions, et ne la considèrent pas comme une cause prioritaire justifiant un engagement ferme en sa faveur.
  • Le dernier cercle est composé de la société française dans son ensemble , représentée par les corps intermédiaires jouant un rôle d’influence sur l’opinion : médias, justice, éducation. Ceux ci nous sont, au mieux indifférents, au pire et dans leur grande majorité, hostiles.

L’emprisonnement de Nicolas Bernard Buss constitue un cas d’école de rayonnement optimal au sein des cercles : les trois premiers ont été totalement conquis a notre cause, et de nombreuses défection en notre faveur ont été enregistrées sur le quatrième.

La stratégie a adopter : le “combat asymétrique non-violent”

Théorisée par le politologue américain Gene Sharp dans son ouvrage “De la dictature à la démocratie” et mise en œuvre notamment par le syndicat chrétien Solidarnosc en Pologne soviétique, cette stratégie vise a désolidariser la population du pouvoir en place, en particulier en détruisant la puissance symbolique du couple sanctions/récompenses sur lequel il fonde sa légitimité. L’inversion au cours des derniers mois de la symbolique de la Garde a vue auprès des militants pointée notamment par la blogueuse Gabrielle Cluzel, passant de l’image déshonorante du délinquant a celle honorable du martyr, et d’autre part la dénonciation du modèle de société consumériste et hédoniste et de sa promesse de bien être matériel par une part croissante de la population, montre l’étendue des opportunités qui nous sont ouvertes dans ce domaine.

Conclusion : un combat spirituel

Au stade actuel du mouvement amorcé il y a quelques mois, nous devons avoir conscience que le combat que nous menons est essentiellement de nature spirituelle, plus que politique. Notre objectif, condensé dans l’acronyme “ONLR”, n’est pas tant de revenir sur une loi que sur l’esprit qui a inspiré cette loi. L’engagement corps et âme du monde catholique au cours des derniers mois, revendiqué par le politologue Patrick Buisson sous le terme de “populisme chrétien”, s’explique par le fait qu’il ait permit aux catholiques de retrouver la fierté d’être ce qu’ils sont, et anticipe la responsabilité qui sera la leur dans les années a venir.

Autres articles

97 Commentaires

  • PG , 15 Juil 2013 à 15:00 @ 15 h 00 min

    J’aime beaucoup la censure imbécile (l’ ”imbecilitas” latine) de ce Monsieur de Morcourt…..
    50 % des Français ”opposants structurels à François HOLLANDE” et représentés uniquement par l’UMP. Autrement dit les 20-25 % de Français qui votent du FN n’existent pas, alors que c’est le seul parti qui est à la fois descendu dans la rue à Paris et en province, ET QUI MAINTIENT son refus de la loi votée. Et dont la progression de quasiment 10 points dans toutes les élections partielles est l’événement politique majeur le mieux mesurable depuis l’élection de Français Hollande.
    Avec de telless analyses, l’auteur de cet article se donne à lui-même une auto justification de son diagnostic (en grande partie inexact, encore), je le cite : “’une aptitude réduite a l’analyse politique, en raison de sa tendance (honorable) a raisonner en terme de vérité et non en terme de puissance (caractère « impolitique » déjà soulevé par des penseurs tels Julien Freund).” CQFD
    Car en effet sans les 25 % des classes moyennes et populaires qui votent FN, le rapport de force se limitant aux 25-30 % de l’UMP (en étant large et généreux) n’aboutira à rien : et là encore l’absence de véritable opposition parlementaire de l’UMP à la loi TAUBIRA (pantalonnade GAUDIN du vote bloqué par groupes au Sénat et amendement MARITON voté par la gauche sur demande de Mmme TAUBIRA et sauvant le texte de loi à l’A. N.) démontre qu’un catholicisme qui se limite aux classes moyennes supérieures ne peut prétendre sortir de son ghetto sociologique.

  • Fred , 15 Juil 2013 à 15:34 @ 15 h 34 min

    Je suis d’accord avec Luc : il n’y a pas que des catholiques contre cette loi. Beaucoup de gens sont encore prêt à se mobiliser si le mouvement LMPT le demande. Mais il est important de ne pas donner dans le communautarisme. Il faut rassembler toutes les forces : Catho et autres et désobéir au pouvoir en place quand ils nous interdisent, par exemple, d’aller sur les Champs, en comptant sur la masse et non sur la violence. Il faut qu’ils comprennent que nous ne sommes pas des violents, mais qu’on ne nous forcera pas non plus à faire ce que nous ne voulons pas. Bien élevé oui, mais pas non plus des “gogos”.

  • gregoire , 15 Juil 2013 à 15:36 @ 15 h 36 min

    Tout a fait d accord avec le commentaire precedent.Pourquoi ostraciser le FN?Sont ce des gens infrequentables et qu on ne peut inviter au chateau?L image qu en a la personne qui a pondu : quelle stratégie etc”
    doit etre fort pejorative. Il est vrai que l UMP est un modele de feference à la LOI Naturelle ..Beaucoup de cadres dans la Franc Maçonnerie , et quand ils vont à la messe , un pied à la Paroisse et un autre au Rotary , si neutre sur le plan philosophique . Avec une vision pareille la Messe est dite si l on peut dire…Bonne chance

  • Bernard de Aldecoa , 15 Juil 2013 à 15:53 @ 15 h 53 min

    Je m’inscris TOTALEMENT dans le point de vue de Luc. Et j’irai même plus loin. L’analyse produite place au cœur de la contestation des mouvements pro-life et Civitas qui ne représentent guère qu’eux mêmes. La critique de la contraception ou de l’avortement, l’attribution à Vatican II ou aux franc-maçons de la loi Taubira réduisent considérablement la portée du message que nous voulons porter et vulnérabilisent nos argumentations qui s’en écartent du sujet principal.

    Il s’ensuit une grande faiblesse au niveau des argumentations purement laïques contre la loi Taubira, et une confusion avec une opposition à la Loi Veil (alors que Simone Veil agita le drapeau de la LMPT). J’ai à me battre sans cesse avec ceux de mon propre camp pour leur expliquer que les Français ne croient plus à Satan, même incarné par les Femen, et que Simone Veil est la personnalité politique la plus populaire depuis la disparition de l’abbé Pierre.

    La force du mouvement qu’incarna Frigide Barjot fut précisément de s’en tenir au sujet principal, la filiation et le refus de la « procréation légale homosexuelle ». assistée par PMA ou GPA. Frigide Barjot « tomba » sur la question de l’union civile sans adoption possible qui était pourtant une bonne réponse à ceux qui nous demandaient non seulement ce que nous refusions, mais ce que nous proposions aux homosexuels non LGBT.

    Je constate avec tristesse que les Hommen, dont j’admire le courage et la créativité, vont perdre leur temps devant le Grand Orient et non devant l’Académie des Sciences ( pro PMA-GPA). Ou encore qu’ils traitent d’imposteur un Hervé Mariton parce qu’il considère comme lâche de faire faire par un adjoint ce que l’on trouve infamant de faire soi-même. Je constate avec angoisse que l’on glisse à toute occasion une « défense du plus faible » qui n’a rien à voir avec le mariage entre même sexe, et qui s’étendrait de la conception à la mort (lutte contre la contraception, l’avortement, l’euthanasie).

    Frigide Barjot voulait « ajouter » l’union civile au programme anti-Taubira basique. Voilà qu’on ajoute en douce la lutte contre la contraception, l’avortement, l’euthanasie, la franc maçonnerie, la gueuse etc… en dispersant les argumentations et les fronts. On prétend qu’on ne lâche rien, mais on se satisfait des déclarations des maires qui délèguent le mariage entre même sexe.

    L’erreur provient du fait qu’au lieu de réfléchir sur les conséquences néfastes de la Loi Taubira, et de l’homopolitique (gender), chacun propose sa cause de la Loi Taubira (laquelle remonte à 1789 ou même à Charles Martel !) et prétend qu’il faut agir sur la cause pour supprimer l’effet. Mais comme personne n’est d’accord sur la cause (relativisme, les Lumières, les Juifs, les maçons,…) le mouvement s’essouffle comme tous les mouvements d’extrême-droite qui l’ont précédé.

    L’analyse à laquelle je procède est radicalement différente.

    Contre la théorie des 256 genres, je réponds qu’il n’y a que deux sortes d’activités au lit, la masturbation et la baise. Que dirait-on si des hétéros réclamaient l’adoption d’enfants au motif que cela les dégoute de faire l’amour et qu’ils préfèrent se masturber mutuellement ? Et il faudrait admettre cet argument pour les homos ! Pas un seul de mes contradicteurs n’a trouvé de réponse autre que bafouiller sur son identité. Ils ont le droit d’être dégoutés de la baise, qu’ils n’en dégoutent pas les autres et ne viennent pas se plaindre de ne pas avoir d’enfants. De cette verdeur de langage, un catholique est incapable. Il faut pourtant qu’il l’apprenne. Frigide Barjot en était capable, elle.

    En second lieu, je retourne sans hésiter l’accusation de nazisme.

    HITLER HOLLANDE et la révolution pour toujours.

    2017 : Hitler Hollande aide en sous-main le FN à passer …
    puis affirme « J’y suis, j’y reste, le fascisme ne passera pas ! »
    Le nazisme n’était pas mort ! Faire porter à des négresses des bébés blonds aux yeux bleus au lieu d’accoucher de noirs, était un rêve de pédé raciste qu’Hitler Hollande allait réaliser !

    IL FAUT FORMER UN GROUPE ANTI-HH PARTAGEANT LA MÊME ANALYSE DU FUTUR, donc ayant lu :

    http://fr.scribd.com/doc/149150697/Le-Coup-d-Etat-arc-en-ciel-et-l-effet-magique-de-la-riposte

    C’est un MEIN KAMPF DES HETEROSEXUELS.

    Je les entends alors piauler que je suis fou, accusation savoureuse de la part de ceux qui étaient classés malades mentaux il n’y a pas si longtemps.

    Je ne mâche pas mes mots, et déclare que je ne suis pas homophobe, mais pédophobe, refusant la pédocratie. Or ils sont habitués à un discours chrétien, enclin à plaindre le pêcheur, et à l’inciter au repentir. A un discours de martyr, au fond. Mais je n’ai pas la vocation du martyr.

    Il y a enfin l’immense question de l’Islam. Beaucoup des nôtres sont des patriotes menant le combat de Charles Martel et non celui de François 1er, qui s’allia au Sultan. Ils refusent une alliance hétérosexuelle entre monogames et polygames. Ils raisonnent en terme de conversion et non d’alliance. Or l’heure doit être à l’unité contre un péril planétaire : le Nouvel Ordre Procréatif, fondé sur la DISSOCIATION de l’acte procréatif que permet la GPA, DISSOCIATION qui menace TOUTES les civilisations de la Terre fondées sur la famille.

  • Francois Desvignes , 15 Juil 2013 à 16:02 @ 16 h 02 min

    La France est engagée dans un processus révolutionnaire depuis le gazage des poussettes et en fait depuis bien longtemps, je pense depuis la semaine des 35 heures et le Traité de Lisbonne mais c’est une autre question.

    Comme tout processus révolutionnaire il ira crescendo, le pouvoir en place répondant par une répression redoublée à la contestation.C’est ce que nous constatons depuis des mois sans exception, aucune.

    Le mouvement parce qu’il est révolutionnaire, au fil d ela répression, va se radicaliser (se droitiser) , sa droitisation nourissant sa répression, la répression nourissant sa radicalisation.

    Ainsi, F.B. trop molle et trop consensuelle avec le pouvoir a été écartée. Mais demain, BB fera figure d’oeuf mollet de la contestation à moins qu’elle ne radicalise elle-même son discours et surtout ses actes.La base débordera toujours ses chefs jugés trop raisonnables.

    Il est impossible de savoir aujourd’hui qui sera Danton, qui Robespierre et qui Buenaparte.

    Mais la peur et l’intransigeance consécutive du pouvoir feront éclore “nos sauveurs” ceux qui nous feront passer de la contestation à une loi à la contestation du régime , de la contestation du régime à l’insurrection, de l’insurrection à la révolution..

    Tous ces sauveurs se feront connaitre au son de la poudre et c’est à son odeur que nous saurons que le mouvement vient , de sa phase préinsurrectionnelle à l’insurrection proprement dite, de l’insurrection à la révolution.

    Tout le monde sait , sauf ceux que cela arrange d’ignorer, que cette guerre ne sera pas celle d’un face à face, qu’elle sera urbaine, qu’elle sera probablement “courte et violente”:

    – Le face à face est un leurre ; cette guerre est triangulaire comme la composition de la société française est tricéphale : le pays légal contre le pays reel, le pays reel contre le pays allogène, le pays allogène contre le pays légal. Et dans l’autre sens cela marche aussi : le pays reel contre le pays légal, le pays légal contre le pays allogène,etc.. Et en défintive une guerre de tous contre tous à trois.

    – La guerre sera urbaine. Une guerilla des patés d’immeubles et de rues.Tout le monde a bien compris ce qu’un bus en flammes pouvait faire planer d’angoisse et provoquer de crainte panique un 14 juillet. Tout le monde ! Donc, l’année prochaine, nos troupes défileront dans le noir de la suie des incendies de dix bus. Il est donc évident que les centres urbains sont les plus fragiles car les plus difficilement défendables par des troupes régulières et les plus faciles à désorganiser et piller sous le coup d’éléments révolutionnaires un tant soit peu armés et motivés : c’est un enfant de 15 ans, avec un pétard, qui a incendié le bus.

    – Courte et violente : la république ne peut pas soutenir durablement une guerre sur son territoire. Moralement, elle ne peut tirer sur ses ennemis allogènes et indigènes.Ellle a nourri les premiers et ne peut avouer détester les seconds. Techniquement, beaucoup de ses soutiens, ses “ouvriers de guerre” sont du pays reel, et rejoindront leur famille naturelle pour déserter leur employeur idéologique.A moins qu’ils ne soient du pays allogène rejoignant encore plus surement “leur famille naturelle”. Financièrement, après trois mois de guerre, sans plus auucne rentrée ni aucun prêt, elle sera en faillite : aussi pauvre que ses ennemis.Le nombre et la violence feront la différence, pas l’argent, inexistant.

    En quelques mois ou deux ans tout au plus , c’en sera fini.

    Tout ce que nous avons connu et qui faisait nos mentalités et nos quotidiens du XX siècle sera révolu.

    Ce pourquoi, tous nous saluerons l’intelligence de l’article, tout en sachant la stratégie qui y est esquissée totalement dépassée, quasi hors sujet.

    NOUS SOMMES EN GUERRE

    Et certains feraient bien de se le rappeler s’ils veulent rester en vie.

  • gregoire , 15 Juil 2013 à 16:28 @ 16 h 28 min

    Vous croyez que la Republique ne peut pas tirer?
    Son histoire est pleine d exemples ou elle a tiré…
    Enfin, LA FRANCE BOUGE , ELLE VOIT ROUGE ! et c est bien

  • Valerio , 15 Juil 2013 à 16:31 @ 16 h 31 min

    Dans vos soutiens n’oubliez pas les protestants évangéliques ! Nous voyons aussi que ce combat est spirituel, nous sommes avec vous dans les manifs, sur le net, avec les Veilleurs … Amitiés .

Les commentaires sont fermés.