Attentat de Nice : Estrosi ne peut pas se défausser sur l’Etat

Attentat de Nice : Estrosi ne peut pas se défausser sur l’Etat

Attentat de Nice : Estrosi ne peut pas se défausser sur l'Etat

Il ne faut pas que condamner avec fermeté la barbarie et penser aux familles et proches des victimes, il faut aussi demander des explications suite à cet énième attentat qui a frappé la France en plein cœur le jour de sa fête nationale, qui a frappé la principale ville de la Côte d’Azur et des Alpes Maritimes où au moins 84 personnes au bilan provisoire ont été assassinées de sang froid par un terroriste au volant de son camion bélier, répandant la mort au hasard des rencontres durant 1,8 kilomètres sur les 7 de la Promenade des Anglais, une promenade désormais ensanglantée à tout jamais.

Des familles ont été prises pour cibles, des piétons ont été dégommés, des enfants ont été renversés, parmi les victimes, des corps encastrés sous le camion, une femme s’est carrément faite rouler dessus par le 19 tonnes de l’auteur islamiste de cet attentat, dont des complices potentiels peuvent être dans la nature à l’heure actuelle.

Cette demande d’explications à Bernard Cazeneuve : il aura donc fallu ce nouvel attentat pour maintenir l’Etat d’Urgence et renforcer les effectifs avec la réserve opérationnelle ?

À Christian Estrosi :

Comment, alors que les gens se trouvaient à pied sur la Promenade normalement bouclée, un camion de ce volume a pu autant s’approcher d’une zone de festivité (il a pu partir de l’hôpital Lenval) ? L’ancien Maire de Nice, qui n’a pas beaucoup laissé s’exprimer sur BFM le nouveau dont il n’est plus officiellement que le premier adjoint, s’est pourtant toujours vanté de son arsenal de surveillance et de sécurité.

Après un tel décompte macabre, ne doit-il pas s’excuser devant la France et les familles des victimes et démissionner de la municipalité niçoise pour son tweet de fanfaronade de la campagne des Régionales 2015 où il provoquait le principal ennemi de la France en disant le « fucker » et qui n’a fait que mettre un peu plus en danger sa ville et ses compatriotes ?

Igor KUREK, gaulliste

Autres articles

16 Commentaires

  • Latour Christiane , 15 Juil 2016 à 10:24 @ 10 h 24 min

    Il était content d’être élu grâce à ces “gens” … !!!

  • Marcus , 15 Juil 2016 à 10:30 @ 10 h 30 min

    Les vrais responsables sont toujours les mêmes :
    Laxisme, incompétence, irresponsabilité, lâcheté.
    En un mot : le gauchisme.

  • trahi , 15 Juil 2016 à 10:31 @ 10 h 31 min

    1939-1945 un état Francais qui se permet de livrer des citoyens Francais à l’ennemi. Aujourd’hui les dirigeants de l’état laissent l’ennemi ASSASSINER des citoyens Francais. Sur le sol de FRANCE chez eux par un ennemi bien connu que cet état SOUTIEN en laissant libres ces terroristes et en nous annonçant que d’autres vont arriver.
    COMPLICITE ou pas, les faits sont là et le DOUTE grandit.

  • trahi , 15 Juil 2016 à 10:36 @ 10 h 36 min

    COMPLICITE: au Bataclan, les militaires en fonction devant l’établissement n’avaient pas le DROIT de ce servir de leurs armes.Hier, cette rue condamnée d’habitude, était ouverte à la circulation!!!!!!!!!des questions se posent, mais oû sont les vraies réponses?

  • ayou74 , 15 Juil 2016 à 10:51 @ 10 h 51 min

    Il faut, et ce sur tout le territoir détruire toutes les casernes(mosquées)et interdire la construction de nouvelles; ce saurait déjà un bon commencement.

  • trahi , 15 Juil 2016 à 11:39 @ 11 h 39 min

    Nous sommes en guerre d’après les socialopes gouvernants. Et ben comment gagne t’on une guerre? En éliminant ses ennemis? A croire que les ennemis des dirigeants de la FRANCE ne sont pas ceux qui viennent nous assassiner, mais plutot les citoyens eux mêmes. L’état dirige contre la France avec l’aide des islamistes.

  • Gabillon , 15 Juil 2016 à 11:55 @ 11 h 55 min

    Nous sommes en guerre. On attaque les francais chez eux. Qu’attendons nous pour éliminer Daesh ?On préfère ergoter sur la dangerosité de Hassad

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France