Moustaches et peinturlures…

Un billet d’Isabel Orpy

On n’arrête pas le progrès (et les délires corollaires) !

Si vous vous êtres retrouvé(e) subitement environné(e) de moustachus, c’est parce que nous sommes en novembre.

Movembaria ?

Each year (soit chaque année), dans le cadre de la campagne No Shave November, afin de lever des fonds pour contribuer à la lutte contre des maux cancéreux et typiquement masculins, la fondation November incite les mâles de la planète à se laisser pousser la moustache…

(La corrélation entre un soutien financier à la recherche et devenir moustachu nous demeure hermétique. Explications bienvenues.)

Donc, depuis son lancement  en 2004, en Australie et Nouvelle-Zélande, No Shave November a fait beaucoup d’adeptes notamment, au Royaume-Uni, Israël, Afrique du Sud et États-Unis.

De ses dégâts collatéraux…

Pendant que ces messieurs affichent moustaches en tous genres, leurs madames (légales et autres) sont conviées à manifester leur solidarité  en moustachant leurs ongles !

Du ludisme au plus-que-parfait du subjonctif…

Dédiée à leurs patoches, YouTube CutePolish leur explique comment réaliser une manucu-peinturlure assortie à la moustache de leur camarade de jeux (ou celle de leur chat ?).

Et autres délires griffus…

Les allergiques aux poilus (et il y en a beaucoup !) peuvent se distraire les ongles avec  d’autres  motifs, animaliers, graphiques et gourmands dont une réjouissante manucure Princesse Cupcake.

Le web est plein de tutoriels  pour apprendre à perdre du temps avec ses ongles, tel water marbling, pendant que les mélomanes joueront du tutoriel piano ou du music nails…

Passionnant à visiter mais fortement déconseillées aux élégantes, le blog The Illustrated Nail réserve d’extraordinaires surprises aux fashionistas d’ongles décoïstés.

Si ces déguisements d’ongles peuvent séduire ou amuser… pour avoir étudier la question, il m’est avis qu’avant de se lancer dans une telle entreprise, deux ans aux Arts déco s’imposent !

Exceptés pour mardi gras, ces délires griffus sont bien moches et surtout, très dangereux pour les moustachus, les barbus ou les glabres.

Attention, après s’être donnée autant de mal pour hisser ses mains au rang d’Œuvre d’Art, il est à redouter qu’ainsi parée, la madame ne touche plus à rien…

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Goupille , 15 novembre 2012 @ 10 h 26 min

    Univers d’éternels adulescents, qui s’imaginent qu’un concert résoudra les problèmes mondiaux.
    Cette vérole mentale et apparue dans les années 80. Trente années de débilité profonde.

    L’Ouma se marre.

Les commentaires sont clôturés.