François-Xavier Peron (Civitas) chez Frédéric Taddeï

François-Xavier Peron, porte-parole de l’Institut Civitas, était invité mardi par Frédéric Taddeï dans “Ce soir ou jamais” pour expliquer la mobilisation des chrétiens “indignés” contre la pièce christianophobe Gólgota picnic jouée au Théâtre du Rond-Point (Paris) :

Autres articles

20 Commentaires

  • Isabelle Morguill , 15 décembre 2011 @ 11 h 37 min

    Ne manque pas de courage. Punaise, il en fallait !!

  • Jean Paul Aucher , 15 décembre 2011 @ 12 h 55 min

    Bravo François Xavier, vous portez fort bien votre beau prénom.

  • Frank , 15 décembre 2011 @ 18 h 22 min

    Pourquoi qualifier les catholiques qui défilent d’intégristes ou d’extrémistes… Je ne suis ni l’un ni l’autre est pourtant j’ai défilé pour défendre l’honneur du Christ. L’attaque étant publique il fallait une réaction publique pour montrer notre tristesse et notre offense face à ces attaques et à ces blasphèmes.

  • diego , 15 décembre 2011 @ 18 h 49 min

    Comme toujours émission truquée et à charge sur les médias du service publique… Le pauvre garçon, qui entre parenthèses a du courage, était entouré de gens hostile. Qui nous délivrera de ces médias politiquement corrects, qui nagent dans la pensée unique ? D’ autre part j’aimerai savoir si le sieur Rodrigo Garcia a eu les “cojones” de faire jouer cette pièce en Argentine son pays. Vivant en Colombie, les bobos français seraient affolés par les réactions que je peux imaginer ici. La pièce ne pourrait même pas être jouée. Ça leur rappellerait ” les heures les plus sombres de notre histoire” jajajajajaja!!!!!!!!!!!!!

  • Robert , 15 décembre 2011 @ 23 h 08 min

    J’admire son calme et son ton posé.
    Des sujets pièges lui étaient envoyés et il reste sur l’essentiel.
    Je ne partage pas les options de Civitas, mais il faut être honnête avec eux.
    De Closets, partisan de l’eugénisme et de l’euthanasie, se permet de donner des leçons de morale à l’Eglise.
    Il faut reconnaître que certaines accusations peuvent être en partie recevables, mais sont sorties du contexte et montées à charge, mais par contre rien n’est reconnu comme légitime pour défendre leurs valeurs aux catholiques.
    C’est un procès à charge, malgré l’honnêteté de Taddéi.

    Quand à l’ignorance et l’inculture, elle semble devenue la norme y compris chez les zélites.
    Je pense, mais mon avis leur fera sûrement une belle jambe, que Civitas devrait répondre clairement à chaque fois qu’on le leur ressert, concernant l’accusation de violence, jets d’oeuf et d’huile, et d’interruption du spectacle, le premier qu’ils le désapprouvent clairement et qu’il ne vient pas de leurs membres, sans avoir besoin de condamner pour autant leurs auteurs et le second qu’il n’en sont aucunement responsables.
    On se grandit toujours à assumer ses responsabilités.
    En deux phrases, ils écartent cette accusation de violence qui sous-tend tout le reste.
    Sinon, il s’en sort bien, seul contre tous.

  • Frank , 16 décembre 2011 @ 10 h 11 min

    François-Xavier Peron nage très bien à contre courant au milieu du fleuve de la pensée dominante. Dommage simplement qu’il y ai eu quelques débordements dans ces actions, montée sur scène, vacarme pour empêcher les représentations car cela discrédite le mouvement.

  • Bernard DUJARDIN , 16 décembre 2011 @ 22 h 41 min

    Closet (qui ne mérite pas son “de”), est minable de connerie.
    Enfin, comme dans toute émission télé qui veut tenter de descendre quelqu’un, on l’invite seur, face à des “juges” … Bref, les médias sont comme toujours infects.

Les commentaires sont fermés.