« Mise au point des 60 députés concernant Civitas » : 59 députés pas au courant ?

Dans un communiqué intitulé “Mise au point des 60 députés concernant Civitas”, ceux-ci “[précisent] qu’il n’y a aucun lien entre [leur] initiative et Civitas, association avec laquelle nous n’avons jamais été en contact et dont nous condamnons les agissements et les méthodes”. Ils “accusent ce groupe de récupération et de malhonnêteté”, commente sur Facebook l’abbé Pierre-Hervé Grosjean qui relaye la “mise au point” sur son “mur”. Sauf que… sur les quatre co-signataires du communiqué contactés par Nouvelles de France, aucun n’était au courant de son existence !

Signataires à l’insu de leur plein gré“Une initiative solo” commente, agacée, l’attachée parlementaire d’un député signataire qui qualifie le titre du communiqué d’“abus de langage”. Une grande gueule, membre du Collectif parlementaire de la Droite populaire, nous assure quant à lui “[n’être] pas au courant”. “Nous, au moins, on ne brûle pas les théâtres !” continue-t-il pour justifier sa signature du premier texte contre la christianophobie.

Courriel. Du côté du bureau de Jacques Remiller, on nous affirme qu’un courriel mentionnant la “mise au point” a été envoyé à ses confrères “entre 9 heures et 11 heures”. Jeudi vers 16h, au moins quatre députés ne l’avaient pas reçu. Quant à la “mise au point”, elle a été mise en ligne sur le site du député de l’Isère à 13h21…

Selon nos informations, des journalistes de Canal + auraient expliqué à Jacques Remiller qu’Alain Escada (secrétaire général de l’Institut Civitas, ndlr) se prévalait du soutien direct des députés alors que ceux-ci entendaient critiquer “la christianophobie en général”. D’où cette réaction, jeudi, également motivée par “les amalgames faits par les journalistes”.

Addendum 19h02 : “Le souhait de Civitas n’est pas d’obtenir que M. Remiller accepte de poser pour une photo-souvenir à côté des dirigeants de Civitas. L’essentiel pour nous est d’obtenir que nos revendications soient au moins partiellement relayées jusque dans les rangs de l’Assemblée nationale. C’est maintenant chose faite”, réagit Alain Escada dans une “mise au point” à la “mise au point”. “M. Remiller [serait-il] à son tour saisi par cette angoisse qui consiste, selon ses propres termes (dans « Christianophobie en orient… mais aussi en occident ! », ndlr), à être terrorisé par l’opinion médiatique qui le ferait passer pour un ‘fondamentaliste chrétien’ ?” s’interroge-t-il après avoir “[félicité] les soixante parlementaires” pour leur déclaration contre la christianophobie.

PdB et EM

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jean , 15 décembre 2011 @ 17 h 21 min

    Ce communiqué est triplement scandaleux :

    1) D’abord, il accuse CIVITAS d ‘ “instrumentalisation”, alors que ce mouvement a été le premier à lancer l’attaque contre les pièces antichrétiennes, et que ce sont les députés qui ont pris le train en marche. S’il faut accuser quelqu’un d’instrumentalisation et de récupération, ce sont bien ces députés !!

    2) Il dénonce les « méthodes » de Civitas, à savoir les pétitions et les manifestations pacifiques.
    Ces députés – qui prétendaient défendre les chrétiens – veulent-ils donc leur interdire le droit de pétitionner et de manifester ? C’est quand même un comble !

    3) Enfin, et subsidiairement, les 60 députés ont signé une horrible faute d’orthographe :
    « Il se passe des choses […] qu’on accepterait à juste titre pour aucune autre religion. »
    Il manque la négation !
    Il faut écrire : « Il se passe des choses […] qu’on N’accepterait à juste titre pour aucune autre religion. »
    Tous ces députés sont-ils donc, en plus, des ânes ???

    PS : Quant au fait que l’abbé Grosjean se dépêche de diffuser un communiqué si minable, c’est significatif sur ce pauvre abbé…

  • Robert , 15 décembre 2011 @ 18 h 37 min

    Et ça recommence!
    Le style, c’est l’homme, n’est-ce pas?
    Certains amis sont plus redoutables que les ennemis.
    Je parle-là de la réaction qui sera sûrement suivie d’autres à l’initiative de ces élus.
    Ont-ils le droit de réagir en se démarquant?
    Quand aux attaques personnelles, je laisse ça aux habitués.

  • François , 16 décembre 2011 @ 0 h 29 min

    Bien vu! Une fois encore, NDF prouve son utilité!

  • likou , 16 décembre 2011 @ 7 h 38 min

    Vous avez raison, Robert,
    ces attaques personnelles des députés (et de l’abbé Grosjean) contre Civitas, sont vraiment révélatrices : ces gens-là semblent incapables de se positionner sans attaquer leurs voisins. C’est vraiment triste (surtout de la part d’un prêtre).

Les commentaires sont clôturés.