Interdisons les couteaux !

Un coup de gueule d’Éric Martin*

Vendredi, un individu a attaqué au couteau 22 enfants d’une école primaire située dans la province du Henan, dans le centre de la Chine. En août dernier, un adolescent originaire de la province du Liaoning avait massacré au couteau 8 personnes et en avait blessé 5 autres. En avril 2010, deux autres attaques de ce genre avaient eu lieu à 24 heures d’intervalle faisant 34 blessés, tous des enfants…

Je n’ai pas entendu dans la foulée nos bonnes consciences remettre en cause le droit d’avoir des couteaux à la maison. Pourtant, depuis le drame vécu vendredi par une école primaire du Connecticut, il n’y en a que pour elles : il faut les voir critiquer le droit à la possession et au port d’armes outre-Atlantique tout en admettant, à regret, qu’il est intouchable parce que protégé constitutionnellement (la Cour suprême l’a rappelé en 1939 et en 2008. Contrairement à ce que sous-entendent les médias français, ce n’est pas Barack Obama qui pourra y changer quelque chose…) dans le but de permettre aux citoyens américains l’autodéfense contre des personnes ne respectant pas la loi OU, on l’oublie souvent, un État sans légitimité (spoliateur, qui s’assoit sur des principes de civilisation, etc.).

Car les armes à feu sont un excellent frein à l’étatisme, au fiscalisme et aux utopies (celle qu’un policier sera toujours là pour vous défendre le jour où vous serez agressé, celle que l’État est toujours légitime, etc.) dont les Européens et particulièrement les Français sont aujourd’hui prisonniers. Rappelons que le coupable n’est jamais l’arme à feu mais celui qui la tient et que cette société sans repère est encouragée dans le but de nous priver collectivement de nos libertés individuelles. Militons pour une société libre donc vertueuse ainsi que pour une société vertueuse donc libre, où la possession et le port d’arme ont toute leur place, contrairement à l’oligarchie.

PS : Je partage avec vous ce commentaire ironique d’un lecteur posté sur Facebook : “Question aux journalistes, Mohamed Merah avait-il demandé un permis de détention d’armes avant de massacrer des enfants et des militaires ?”

*Éric Martin est le rédacteur en chef des Nouvelles de France.

Autres articles

38 Commentaires

  • Francois Desvignes , 15 Déc 2012 à 12:14 @ 12 h 14 min

    100% d’accord.

    1/ Refuser au citoyen le droit de s’armer au pretexte de sa dangerosité supposée, c’est lui refuser le droit de se défendre contre une attaque illégitime, pourtant son Droit naturel.

    2/ Interdire au citoyen le droit de se défendre c’est reconnaitre à l’Etat, ipso facto et ipso jure,tous les droits et d’abord celui de nous persécuter.

    3/ Organiser tous les droits au profit de l’Etat de nous persécuter en refusant tous les droits au citoyen de se défendre, c’est autoriser à ceux qui auront conquis ou noyauter l’Etat, de devenir nos tyrans

    4/ Habiller ainsi nos tyrans des oripeaux de la légalité pour mieux nous persécuter revient à illustrer cette verité que nous vérifions tous les jours : Marianne nous a trahis, défigurés, ruinés, enchainés

    Le port d’armes est un droit salutaire en plus d’être naturel : il signifie à nos élus qu’en cas de manquement de leur part à leur serment de loyauté, la p^remière balle de notre barillet sera pour eux, la dernière pour ceux qui les ont enseignés, et toutes celles entre deux, pour tous leurs coauteurs alliés et complices.

  • Tarantik , 15 Déc 2012 à 12:22 @ 12 h 22 min

    Quant une des premières annonces d’un Sinistre de la Justice, boursouflé par son idéologie est de promettre la mansuétude aux délinquants, on ne doit pas s’étonner de la défiance des citoyens à son encontre.

    “J’irai jusqu’à détruire le monde puisque je ne puis en créer aucun” (Karl Marx – Poèmes)

    A bon entendeur, salut !

  • lapotre , 15 Déc 2012 à 12:24 @ 12 h 24 min

    Depuis longtemps les politiques veulent supprimer aux citoyens le droit de posséder une arme. Mais les crimes les plus grands sont commis par le FBI, la CIA et les politiques.
    A-t-on oublié le cas Waco oû le FBI a survolé la propriété privée d’une communauté et tiré sur des femmes et des enfants ne laissant qu’un ou deux rescapés. A-ton oublié les bombardements US sur des civils en Irak, en Libye et que dire des ONG soit-disant “humanitaires” qui arment les rebelles en Syrie.
    Bien sûr, quand des enfants sont les victimes d’un déséquilibré, c’est toujours insupportable et pour les parents c’est un chagrin sans égal.
    N’oublions pas qu’un état qui a peur des fusils des citoyens c’est la liberté mais quand un peuple a peur des fusils d’un Etat, c’est la tyrannie.

  • gaudet , 15 Déc 2012 à 14:17 @ 14 h 17 min

    Effectivement je m’inscris en totale contradiction avec l’idéologie médiatique dominante et la position de la classe politique française à l’égard de la question de la détention et du port des armes par des particuliers.

    Pendant que nos juges, nos gouvernants et nos journalistes, dénient aux simples citoyens le droit de posséder des armes, il faut rappeler 2 vérités essentielles inspirées par le simple bon sens

    1- il est impossible de placer un gendarme ou un policier derrière chaque personne potentiellement en danger de mort par agression, et la défense armée constitue , face à la violence, la seule possibilité pratique de survie! la série des meurtres et horribles assassinats contre des commerçants innocents et sans défense sur leur lieu de travail, démontre que les victimes auraient pu sauver leur vie , au moyen d’un arme à feu! car les dispositifs de dissuasion passifs du genre caméras de surveillance, ne sont pas suffisants pour décourager un malfaiteur déterminé!

    2- l’histoire lointaine et récente, démontre au combien un état, ou des personnes s’étant emparées par la force, la ruse, ou la tromperie, de la puissance publique peuvent devenir des dangers pour les particuliers , et il est donc nécessaire de s’en protéger non pas , à l’aide de bulletin de vote évidemment devenus inutiles, mais par la voie de la résistance matérielle, qui n’est possible que dans la mesure ou les citoyens sont effectivement armés, et c’est une des raisons d’être du contenu de la constitution américaine, prévoyant la nécessite de s’opposer violemment à l’instauration d’une tyrannie!

    En conséquence de quoi , il faut maintenir le droit de posséder des armes , droit que l’on peut soumettre à certaines conditions légales , comme le contrôle de la santé mentale de la personne ou son niveau d’honorabilité.

    Cependant nonobstant certaines garanties, le citoyen doit pouvoir accéder à la possession d’armes, et la meilleure illustration de la garantie d’indépendance du particulier face à l’état, est le fait que dans la totalité des pays totalitaire, les particuliers ne peuvent légalement aucunement accéder à la possession d’armes à feu

    Bien plus nous pouvons ici affirmer que la totalité des génocides que les états , dans l’histoire, ont opérés contre leur population , furent possibles en raison du fait que les victimes étaient totalement désarmées!

  • Ady85 , 15 Déc 2012 à 14:59 @ 14 h 59 min

    Très bon article. Cependant, vous dites qu’Obama ne pourra rien faire.

    Comment alors prendre en compte sa déclaration d’hier, expliquant qu’il fallait prendre des mesures “décisives” pour éviter que ce genre de choses ne se reproduisent (autrement dit des mesures contre le port d’armes) ?

    Peut-il vraiment faire quelque chose, ou il est totalement bloqué ?

  • Paul-Emic , 15 Déc 2012 à 15:45 @ 15 h 45 min

    100% d’accord avec Eric Martin, mais savez vous que le port de couteau est déjà interdit dans notre beau pays.

  • Paul-Emic , 15 Déc 2012 à 16:11 @ 16 h 11 min

    il peut toujours tenter le drop en espérant que ça passe.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen