Le conseil d’un gendarme mobile pour gêner au maximum les forces de l’ordre : se menotter dans des tubes de PVC et utiliser sa voiture

Efficacité. Selon un gendarme mobile, lorsqu’ils tentent de bloquer un train transportant des déchets nucléaires, les écologistes utilisent des tubes de PVC dans lesquels ils glissent le bras et se menottent au milieu (1 tube de PVC, 2 bras une paire de menottes). Les forces de l’ordre ne peuvent alors pas couper les tubes car ils ne voient pas les bras et risqueraient de couper un membre. “C’est très efficace et très chiant à enlever”, commente-t-il, d’autant plus qu’un escadron de gendarmerie mobile ou une CRS ne se déplace jamais qu’avec 1 ou 2 pinces-monseigneur

Notre gendarme mobile nous conseille aussi de nous servir de nos voitures : “Comment réagira la Préfecture de police de Paris avec une centaine de véhicules stationnés sur la voie publique devant l’Assemblée ? Ils seront débordés car ils n’auront pas assez de véhicules pour tout mettre en fourrière et pas assez de place en fourrière…”

Autres articles

18 Commentaires

  • monhugo , 16 Avr 2013 à 12:39 @ 12 h 39 min

    Excellents conseils. La gaystapo s’affole. Il faut accentuer le “harcèlement démocratique”, comme disait le très gauchiste Jean-Luc Benhamias en 2000.

  • Jean Delaforest , 16 Avr 2013 à 12:42 @ 12 h 42 min

    Merci des conseils.

    Les officiers de gendarmerie doivent nous aider.

    Notamment, ils doivent venir aider les manifestants pour déjouer les manoeuvres des CRS. Il existe des méthodes pacifiques et sans risque.

  • monhugo , 16 Avr 2013 à 12:57 @ 12 h 57 min

    Censurée hier par la police médiatique du sieur Mettout (L’Express).
    Mon message : “Pour ne prendre que l’AN, on sait que le PS y dispose d’une confortable majorité absolue. Cependant, sachant que c’est au 1er tour d’une législative qu’on peut apprécier sous la loi électorale en vigueur actuellement le poids réel d’un parti (avant les alliances de circonstance et de tactique du 2ème tour, qui pourtant qualifie seul pour l’obtention du siège), il n’est sans doute pas inutile de préciser que le grand vainqueur final n’a obtenu que 16 % des suffrages des électeurs inscrits. Ce qui est quand même fort peu pour imposer un “changement de civilisation” (dixit Mme Taubira du texte dont elle a la responsabilité) au peuple entier”. ” Modérée” car “hors sujet” (sous article “Mariage Gay, les antis s’entêtent”).
    Autre message (sous même article, pour même traitement) :
    “Ce samedi 13 avril 2013 des syndicalistes (au nombre de 50 environ, PSA Aulnay) ont interrompu le Conseil national du PS qui se tenait dans le Centre des Congrès de la cité des Sciences à Paris. La situation était tellement tendue que Jean-Marc Ayrault a été immédiatement exfiltré. Ces messieurs ont été écoutés, qui pourtant n’avaient pas été invités et qui étaient d’une apparence moyennement paisible. Je ne me rappelle pas avoir lu qu’ils avaient été placés en garde à vue”. Encore “hors sujet”.
    Variante (au même endroit) : “ne pas utiliser notre site pour diffuser de fausses informations”.
    Message :
    “Le scrutin majoritaire en vigueur ne représente que très imparfaitement le peuple, comme le soulignait souvent une certaine Gauche. Quand elle n’était pas au pouvoir”.
    Mêmes “fausses informations” :
    “Connaissez-vous la place Edouard Herriot à Paris, dans le 7ème arrondissement ? Un petit indice : on y accède en métro par la station “Assemblée Nationale”. Sa proximité avec l’AN fait qu’elle très souvent le cadre de manifestations diverses, bruyantes la plupart du temps (avec l’espoir d’attirer l’attention de la représentation nationale). On y a vu ainsi “des syndicats, des ressortissants étrangers, des mal-logés, des associations très diverses”. On y a souvent vu des “tentes s’installer pour des périodes plus ou moins longues, pour des grèves de la faim, du maire de Sevran aux harkis”. Cette nuit, un peu avant 1 h du matin, 67 jeunes gens se sont installés pour faire du “Camping pour tous” sur la place Edouard Herriot. Enfin, ils ont essayé. Car ont surgi immédiatement des représentants de la force publique qui leur ont intimé l’ordre de se “disperser” tout en leur interdisant de “lever le camp”. Pour mettre fin à cette contradiction on a embarqué tout le monde pour un commissariat du 18ème. Garde à vue depuis. Un avocat en contact avec les gardés à vue dénonce déjà ” une atteinte grave aux droits de la défense dans le traitement des dossiers et l’information des avocats ” du fait du regroupement des jeunes dans le même commissariat, et d’un délai au moins 3 fois supérieur au délai légal d’une heure pour l’information des avocats. Les “terroristes” chantent “la Marseillaise”, en attendant d’être relâchés. Ils risquent jusqu’à un an de prison et 15.000 euros d’amende pour “attroupement sur la voie publique après sommation” (voir les précisions ubuesques plus haut à ce sujet) – dans le silence cependant. Petite question en passant : aucune recrudescence de la délinquance ? Pourtant, la police et la gendarmerie sont beaucoup sollicitées en ce moment : 30 cars de CRS hier soir à proximité de Pleyel (et le quartier bouclé) pour que Manuel Valls puisse suivre le concert auquel participait Mme”.
    Retour du “hors-sujet” :
    “Le “SPULEN” (Service Public Unifié et Laïque de l’Education Nationale), et même “Grand” SPULEN, faisait partie des “110 propositions pour la France” du candidat Mitterrand en 1981. L’objectif du “Grand SPULEN” était de rapprocher les établissements publics et privés d’enseignement. Question estimée “délicate”, ne faisant donc pas partie des priorités du président de la République François Mitterrand. Sous la pression d’une partie de la Gauche (et des associations laïques), le projet est évoqué en conseil des ministres début août 1982 (mais sans plus mentionner le “Grand SPULEN” en tant que tel). Première version en décembre 1982 (projet). On laisse passer les municipales de 1983. Les différentes moutures du projet ne contentent personne, ni les associations laïques, ni les associations catholiques, abondamment consultées les unes et les autres. Arrive le dernier projet du ministre Savary fin 1983. Début 1984, commencent les manifestations un peu partout en province. Le projet de loi est adopté le 20 JANVIER, complexe et “difficile” à présenter à l’opinion publique. En mai, les 2 amendements du député Laignel sont la goutte d’eau de trop. Le 24 JUIN 1984, une marée humaine défile à Paris (entre 850.000 personnes – PPP – et 2 millions – organisateurs). Mitterrand prend acte et annonce le 14 juillet le retrait de la loi, ce qui entraîne la démission du 1er ministre Mauroy., après celle de Savary. Laurent Fabius, le nouveau 1er ministre d’alors, est en 2013 à nouveau aux affaires (Affaires étrangères). Peut-on lui suggérer de faire profiter François Hollande de son expérience sur la colère (surtout exprimée pacifiquement) du peuple, et l’opportunité à en tenir compte ?”
    Ces braves gens n’ont pas tenté l’anathème de l’homophobie, ou visé “l’insulte” – pas osé cette fois. Les “pouces” d’approbation pendant la minuscule journée où je suis restée en ligne (la “modération” globale n’étant arrivée par paquets que le lendemain matin) étaient plutôt conséquents.
    Zappée au bout d’un jour, avec admonestations groupées 10 mn avant la fermeture du compte.
    La “gaystapo” s’affole.

  • Brisset Claude , 16 Avr 2013 à 13:12 @ 13 h 12 min

    Il aurait pu conseiller aussi de maquiller les plaques d’immatriculations, car bien évidemment, s’ils ne peuvent pas évacuer tous les véhicules, les prendre en photo pour avoir les preuves servant à dresser les procès verbaux pour occupation illégale de la voie publique, obstruction à la libre circulation etc…deviendrait facile !

    Pourquoi pas nous rejoindre et priver de fait ce gouvernement de ce qui semble n’être que le seul instrument de sa “légitimité démocratique” c’est à dire la force !

    Personnellement cela ne m’émoustille pas d’aller me confronter aux CRS n’y d’être dans l’illégalité, ce n’est pas un passe temps pour moi , c’est simplement qu’il y en a ras le bol de cette forfaiture démocratique qui devient maintenant permanente.

    s’il n’est pas prévu de référendum sur un sujet qualifié de bouleversement de société, si on conçoit d’annuler le résultat d’un référendum passé sur une question constitutionnelle ,quel sujet mérite donc une consultation référendaire ?

    Allez la police , et s’y on pactisaient avec pour objectif commun “de gêner au maximum le gouvernement” ?

  • LN Malo , 16 Avr 2013 à 13:15 @ 13 h 15 min

    Mouais…
    Est-ce vraiment bien à Nouvelles de France de diffuser ce genre d’information?
    Permettez moi d en douter très fortement…
    Une réflexion est-elle menée avant la publication de chaque article afin de savoir quelle conséquence il peut avoir???

  • Ucwasfbo , 16 Avr 2013 à 13:18 @ 13 h 18 min

    Merci pour les infos ! Il ne faut négliger aucune main tendue …

  • SERGIO , 16 Avr 2013 à 14:04 @ 14 h 04 min

    Ah ben alors , si des gendarmes félons collaborent avec ces voyous LMPT , où va-t-on , Mme Truquemuche !!!….c’ est un scandââââle !..Mais que fait la pôlice ?…..

Les commentaires sont fermés.