Quand Malbrough s’en va-t-en guerre… sans preuves

Quand Malbrough s’en va-t-en guerre… sans preuves

La coalition guerrière Trump-May-Macron a donc frappé la Syrie, la veille de l’arrivée des enquêteurs à Douma, ville supposée avoir été attaquée par le régime sanguinaire du président-dictateur Syrien. Mais pour quel intérêt le trio Trump-May-Macron ont-ils agi, alors que, quoiqu’il affirment, ils n’ont pas montré la moindre preuve tangible d’une attaque chimique par le régime de l’animal Assad ? Un intérêt humanitaire ? Un intérêt stratégique ? Tester Vladimir Poutine ?

Car à ce jour, où sont les preuves ? C’est la question que posent tous les opposants politiques et civils à ces frappes meurtrières. Certainement plus meurtrières que les 58 civils, femmes et enfants tués lors de la « possible » attaque chimique de la Douma ?

La photo d’un homme se protégeant le visage par un masque à gaz posant devant une bombe non éclatée de couleur jaune, délicatement posée sur un lit est-elle la preuve qui a décidé le trio mené par Donald Trump à lancer ses avions et autres Tomahawks sur Damas et quelques autre lieux stratégiques syriens ?

Macron posera t-il avec un faux tube de sarin ou de chlore, comme l’avait fait en Colin Powell en février 2003 avec un tube de farine supposé être de l’anthrax pour déclencher l’apocalypse sur l’Irak ?

Plusieurs éditorialistes ont décrit, ici même, comment les Casques Blancs ou l’OSDH ( Office Syrien des Droits de l’Homme, d’origine anglaise ) tentaient, avec succès d’ailleurs, de faire pleurer dans les chaumières des pays occidentaux avec des images montrant des enfants gazés, morts, blessés par le régime syrien. Eh bien, aujourd’hui, je viens en remettre une couche. Et je ne suis pas seul. Jacques Myard vient de relayer l’interview que Peter Ford, ancien ambassadeur de Sa Majesté la reine Elizabath II, a accordé à la BBC. Il y dénonce l’origine des photos et des vidéos par des organisations connues pour leurs liens pro-islamistes et notamment l’organisation Syrian American Médical Association (SAMA) et les White Helmets.

Peter Ford ne fait qu’interpréter ce que une grande majorité d’auditeurs et de lecteurs pensent de ces accusations. Il persiste à préciser au très sceptique journaliste de la BBC qu’en premier lieu rien n’est plus facile que de trafiquer photos et vidéos. Le représentant russe à l’ONU, M. Nebenzia a d’ailleurs rappelé au Conseil de Sécurité que nous nous rappelons tous de l’incident lors duquel les Casques blancs ont, par mégarde, posté sur Internet une vidéo montrant les préparatifs du tournage d’un film sur la prochaine victime d’une attaque prétendument perpétrée par l’armée syrienne. Avec force hémoglobine peint sur le petit corps d’un enfant jouant le rôle d’une victime d’un bombardement.

Souvenez-vous aussi de ces casques blancs dansant, armes à la main, à Alep. Il existe même une vidéo où l’on voit l’un d’entre eux abattre un soldat syrien devant des casques blancs en tenue prêts à emporter le corps du supplicié.

Alors que penser de ce bombardement chimique dont on ne sait plus s’il est chlore ou sarin ?

Comme le soulignent ceux qui ne croient pas une seconde à la culpabilité d’Assad, quel était l’ intérêt de son armée à massacrer son peuple avec une arme dont il savait que son utilisation allait déclencher une réplique mortelle alors que le dernier bastion de La Ghouta serait libéré le lendemain ?

Des Syriens, habitant Damas, ont posté eux aussi des photos montrant la joie des familles libérées des souterrains de la Ghouta où elle étaient retenues en otage. Des photos d’atelier où les « rebelles » fabriquaient des obus chimiques. Ces « rebelles » qui avaient tout intérêt à déclencher l’ire de l Occident pour faire tomber Assad toujours en place après 7 ans de guerre. Des rebelles prêts à sacrifier quelques dizaines de Syriens, enfants compris, pour arriver à tromper Trump, et le décider à envoyer ses bombardiers sur l’armée syrienne.

Alors, oui, posons nous la bonne question. Et attendons la réponse des enquêteurs dépêchés sur Douma, es espérant qu’ils seront impartiaux ce que n’ont pas fait nos trois va-t-en-guerre qui s’en sont allés comme Malbrough, mironton, mirontaine…

Floris de Bonneville

Autres articles

4 Commentaires

  • Joséphine , 16 avril 2018 @ 8 h 53 min

    Excellent article criant de vérités !

  • vikinglenormand , 16 avril 2018 @ 16 h 51 min

    Va t’on laisser notre président faire ce qu’il veut avec nos vies pour lui faire ça guerre,NON

  • Johnny Wendigo , 17 avril 2018 @ 18 h 04 min

    Tiens, les voilà la bande de nazillons qui viennes nous chier tous sur la tête aux ordres
    du nain pédophile Vladimir “Hitler/Staline” Poutine et ses poisons distribués à tout le monde…

  • Aaron , 19 avril 2018 @ 16 h 39 min

    @Johnny Wendigo:
    Assurément vous avez un langage châtié qui n’apporte rien à la discussion….

Les commentaires sont fermés.