Bérénice Bejo attaquée par Rue89

Alors que le collectif féministe radical “La Barbe” prétend dans Le Monde du 12 mai qu’“à Cannes, les femmes montrent leurs bobines, les hommes leurs films”Bérénice Bejo, la maîtresse de cérémonie juge “injuste” cette “polémique”. Mercredi, sur France Inter, l’actrice de The Artist rappelle qu’« il y a eu beaucoup de femmes qui ont été sélectionnées l’année dernière à Cannes, comme Maïwenn et Valérie Donzelli. On en a beaucoup parlé. Elles ont gagné des prix, elles ont eu une reconnaissance incroyable. » Et puis, ajoute-t-elle, « il y a des choses que les femmes font mieux, peut-être, que les hommes. Il y a beaucoup plus d’infirmières que d’infirmiers. C’est le côté, je pense, maternel, la douceur d’une maman. Maîtresse de cérémonie, il y a un côté comme ça, contes de fée. »

Et notre confrère Rue89 de juger agressivement qu’“avec Bérénice Bejo, le sexisme monte les marches”, ajoutant avec mépris qu’“il faudrait peut-être que quelqu’un la briefe sur les questions de genre”, comme si l’idéologie du genre était une vérité scientifique. Comme si certains, pour se donner un air intelligent et supérieur, avaient besoin d’affirmer, allons-y au hasard, que le jeune homme blanc hétéro que vous venez de croiser dans la rue est en fait une lesbienne noire et qu’il est urgent de “déconstruire” votre “conditionnement genré” qui vous ferait dire de telles bêtises…

Et si, justement, on commençait par “déconstruire” l’orgueil et la bêtise humains ?

Autres articles

4 Commentaires

  • LECONTE DE PARIS , 18 Mai 2012 à 17:57 @ 17 h 57 min

    Pour le collectif “la Barbe”, il reste le festival de… Connes !

  • Mael , 19 Mai 2012 à 14:26 @ 14 h 26 min

    Une belle réponse à rue89 qui reprend exactement les mêmes défauts, magnifique. Il est évidemment plus facile de caricaturer ce que vous appeler l’Idéologie du genre que de discuter les théories du genre construites depuis au moins 60 ans par des gens très divers (philosophes, sociologues, journalistes, blogueurs, hommes et femmes sans prétention). En outre pour pouvoir associer les mots “vérité” et “scientifique”, vous devez assez mal connaitre la science.

  • Raphael , 19 Mai 2012 à 21:32 @ 21 h 32 min

    J’attends avec impatience votre cours magistralement scientifique sur la théorie du genre. D’ailleurs comment faut-il l’appeler ‘discussion sur le genre’? ‘vérité sur le genre’? ‘leçon de genre’?

  • Maël , 21 Mai 2012 à 18:05 @ 18 h 05 min

    Quand Bérénice Béjo affirme benoitement des choses qui sont battues en brèche depuis des décennies par des philosophes, des biologistes, des sociologues, psys, anthropologues et autres, on se demande juste pourquoi on donne la parole à cette femme plutôt qu’à une autre mieux renseignée (et qui serait éventuellement en désaccord avec ces théories). A chaque fois qu’intervient un article sur le genre, aucun argument ne s’oppose (comme dans cet article) aux bouquins, études de terrain, et autres (nombreux) articles traitant de la question du genre.
    Alors l’ironie est facile, l’argumentation moins.

Les commentaires sont fermés.