Lecture : c’est désormais prouvé scientifiquement, la méthode syllabique écrase la méthode globale

La science a tranché : en suivant par IRM l’activité cérébrale de jeunes lecteurs, les neuropsychologues ont démontré que la méthode syllabique permet un bien meilleur apprentissage de la lecture que la méthode globale.

Pourtant en France les enseignants de l’EdNat délaissent la méthode syllabique, préférant la globale. Après, ne nous étonnons pas que les résultats des petits Français dégringolent dans les tests PISA.

En effet, seuls 4% des enseignants utilisent la méthode syllabique pour l’apprentissage de la lecture en CP dans les quartiers populaires sur Paris et la petite couronne. Les usines à fabriquer des cancres ont de beaux jours devant elles…

Lire aussi :
> Rapport de recherche / Lecture au CP : un effet-manuel considérable

Autres articles

13 Commentaires

  • Raymond , 16 Sep 2014 à 10:18 @ 10 h 18 min

    40 ans pour admettre ce qui était criant pour tout le monde… enfin ceux qui ont un minimum de bon sens, et qui ne sont pas des têtes folles.

    … mais qui va payer pour cette génération d’enfants abimés ?

    … ou sont les responsables ?

  • Pascal , 16 Sep 2014 à 12:15 @ 12 h 15 min

    Les aficionados de la méthode globale et plus largement du pédagogisme le savent parfaitement, ils le constatent tous les jours. Mais ils persistent parce que la baisse du niveau est un impératif pour empêcher les futurs citoyens d’exercer leur pouvoir souverain. Dans une Europe post-démocratique, une classe moyenne importante et éduquée (qui est la condition nécessaire à la démocratie) n’a plus lieu d’être.

  • Luc Ruy , 16 Sep 2014 à 14:59 @ 14 h 59 min
  • Charles , 16 Sep 2014 à 18:57 @ 18 h 57 min

    Le nouveau livre de Laurent Obertone: La France Big Brother.

    Nos maîtres à penser ont tout verrouillé.Rien ne peut leur échapper.
    Ils forment un clan impénétrable.

    http://www.dailymotion.com/video/x262ndv_la-nouvelle-enquete-de-laurent-obertone_news

  • Grégoire , 16 Sep 2014 à 19:28 @ 19 h 28 min

    Comment une telle évidence a pu si longtemps être ignorée ? Bien entendu que pour accéder au sens il faut d’abord accéder au code grapho-morphologique. Pendant des decennies on a privé des générations d’enfants de ce plaisir immense : passer du déchiffrage syllabique à la découverte du mot et du sens. C’est en effet une sorte d”’eureka” que l’on accomplit quand “”che val” devient ”cheval”. le mot prend alors vie et bientôt ” ga lo pe”, ”galope” et l’on prend plaisir à ”cou rir” ”courir” après lui. Pauvres enfants démunis, sommés de deviner, d’emettre des ”hypothèses”. C’est de la joie de lire qu’on les a privé. Au nom de quoi ? D’un acte de foi totalement infondé. Il y a malheureusement encore beaucoup de ”fausses vraies” théories qui encombrent la didactique de telle ou telle matière. Le péché originel réside peut-être dans le terme ”science de l’éducation”. Le bon sens voudrait que l’on parle d”’art de l’éducation”. Les choses seraient alors certainement très différentes et l’on n’aurait pas cet a bo mi na ble ”socle commun” d’une bêtise insondable et dont il faut se débarrasser au plus vite.

  • Raymond , 16 Sep 2014 à 21:11 @ 21 h 11 min

    Il y aussi une autre interprétation possible :
    Le niveau des profs étant de plus en plus nul, ils ne veulent pas avoir des élèves qui les surpassent, et donc font en sortir que leurs classes baignent dans une mare de médiocrité auto-satisfaite.

  • kanjo , 16 Sep 2014 à 21:11 @ 21 h 11 min

    on le sais depuis longtemps, mais c’est : “Parle à mon c.. ma tête est malade.”
    à titre d’exemple, dans l’école de mon fils, on nous clame sur tout les tons qu’on y utilise une méthode alphabétique. Mais on ne la commence que “plus tard” dans l’année, on fait d’abord un peu de global avec les prénoms, les jours et les couleurs.
    Heureusement pour mon fils, quand il était en moyenne section et qu’il a “lu” “Mehdi” quand il a vu écrit ‘Matthieu”, j’ai aussitôt réagit. Son raisonnement, appris à l’école, était que si ça commence par M et qu’il y a un h au milieu, alors, c’est Mehdi. J’ai fait la méthode alphabétique à la maison.
    Dommage pour les autres enfants.

Les commentaires sont fermés.