Les vérités de Pierre Woodman, producteur-réalisateur de films pornos

Invité dans l’émission en ligne “La Barge” proposée par “Où tu vis, quand tu veux” (OTVQTV), Pierre Woodman a eu, qui l’eût cru, des paroles intéressantes sur l’avenir (inquiétant, du point de vue de la dignité de l’être humain) de la pornographie ou les méfaits de la sexualité précoce.

Le réalisateur et producteur de films X assure qu’ “en fait, la pornographie, c’est juste un reflet de ce qu’est l’humain [qui] se lasse très vite de toutes les choses. Et là, par exemple, maintenant, on se retrouve confronté à des nouveaux problèmes : la sexualité est complètement en train, de nouveau, de changer. Les gens commencent à se lasser de tous les gonzos américains (des films à petit budget montrant des pratiques extrêmes en gros plans, ndlr) et tout ça. Ils en ont marre de les voir. Les gens commencent à vouloir du psychologique, ils veulent des choses compliquées et il y aura sûrement cette vague-là encore pendant cinq ans, pendant dix ans, je ne sais pas, puis ils voudront autre chose.”

“Ce sera quoi, le futur du porno ?” l’interroge alors un des animateurs du rendez-vous. “Il m’inquiète, le futur du porno”, confie alors Pierre Woodman, “parce que les gens veulent de plus en plus de la… Les gens veulent de la déviation, les gens sont de plus en plus branchés sur les trucs les pires de pire, c’est-à-dire l’urologie, les animaux, la scatologie. (…) Les gens ont ce gros problème, c’est qu’ils veulent toujours plus et que c’est jamais assez. (…) Le client veut toujours plus…”

Woodman, qui aurait selon ses dire, couché avec près de 5 000 femmes, continue : “Mon constat, après vingt ans de porno, c’est que plus une fille commence tard la sexualité, plus elle la réussit. Bizarrement. C’est ça, ce que j’ai constaté au sein de mon expérience personnelle. (…) Les filles qui commencent trop jeunes, ont toujours une grande perturbation à l’arrivée parce qu’elles ratent leur parcours sexuel de base.” Si même un producteur-réalisateur de porno l’admet !

Lire aussi :
> Fidélité = plus grande satisfaction sexuelle

Autres articles

5 Commentaires

  • Neuville , 17 Oct 2012 à 12:04 @ 12 h 04 min

    L’esprit souffle où il veut !
    Et la vérité peut venir là où on ne l’attend pas !
    Depuis trop longtemps les pervers et les invertis
    règnent sur la sexualité des jeunes déboussolés,
    avec la complicité des “meRdias ” corrompues !!

  • porno , 17 Oct 2012 à 12:26 @ 12 h 26 min

    Les dire de cet individu sont complètement insipides…. domage qu’il n’ait pas de choses plus intéressantes à raconter au vu de sa lonnnnnngue…… carrière (mdr)

  • hector galb. , 17 Oct 2012 à 16:19 @ 16 h 19 min

    “insipides” ?! Comprends pas. Que voudriez-vous : du poivre, du piment, une surenchère, un feu d’artifice ?

  • marie-france , 17 Oct 2012 à 16:25 @ 16 h 25 min

    il ne dis rien de nouveau ,depuis que le monde et monde il y a eu des déviances mais à l’époque il n’y avait pas de films ,pas de télé et pas d’internet!!!et aujourd’hui comme nos jeunes et moins jeunes ne craignent ni dieu ni diable,et se sont aperçus qu’ils n’ont qu’une vie,alors pourquoi pas les déviances!!

  • JSG , 17 Oct 2012 à 17:46 @ 17 h 46 min

    A l’époque ou les déviances comme vous dites sont mises sur un pied d’égalité avec les non déviances, il ne faut s’étonner de rien.
    Par contre son ‘insipide’ constat est réel, les gens en veulent toujours plus et dans tous les domaines, alors que ce soit un producteur de films x qui le dise, ça ne me choque pas plus que lorsque et même moins qu’une réflexion philosophico-psycho tout ce qu’on veut comme celles entendues dans le C dans l’air d’hier ! sur le mariage pour tous, et même pour ma cafetière et mon aspirateur.
    JSG

Les commentaires sont fermés.