Mistral : la France soumise à tous les vents…

Photo Wikimedia Commons : Le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Mistral

Champagne ! la France a connu une croissance de 0,3% au 3e trimestre. Trois fois plus que l’Allemagne. A force de ne plus connaître que la médiocrité, on se contente de peu. Ces chiffres sont dérisoires. Ils ne permettront nullement de réduire le chômage. Si l’Allemagne, manifestement victime de la politique anti-russe que les Etats-Unis imposent à l’Europe, fait moins bien, l’Espagne et la Grèce rebondissent plus (0,5 et 0,7%), à partir d’une pauvreté qui en s’accentuant est devenue plus compétitive. Entre le nord de l’Europe, qui a procédé aux réformes structurelles nécessaires, parfois sans adopter pour autant l’Euro et le sud qui s’est imposé un régime sévère d’appauvrissement, la France n’a fait ni les réformes ni subi la cure draconienne. A son habitude, elle s’est tenue dans la voie moyenne, c’est-à-dire médiocre. Non seulement la croissance est insuffisante, mais elle est même franchement mauvaise, puisqu’elle cache sous une légère augmentation un recul qui annonce des lendemains plus difficiles encore. En effet, la petite croissance s’appuie sur la consommation des ménages (0,2%), et surtout sur la dépense publique de fonctionnement (0,8%). Les investissements, la création de richesse, diminuent : – 0,6% ; les investissements publics de – 1,2% et ceux de ménages, le logement essentiellement, de -1,7%. Quand on augmente la dépense sans augmenter la richesse, cela se traduit par des déséquilibres, notamment pour le commerce extérieur qui dit la vérité sur l’évolution du pays au 3e trimestre. Les exportations croissent de 0,3% et les importations de 1,2%. Le déficit se creuse de 1,2 Milliard à 15,4 Milliards. Le solde déficitaire manufacturier est le plus élevé depuis le 3e trimestre 2011. Les importations d’automobiles ont cru de 2,9% malgré la bonne tenue des marques françaises, puisque leurs véhicules sont pour les petites cylindrées surtout fabriquées à l’étranger. Bref, nos collectivités territoriales, qui vont continuer à augmenter leurs impôts, dépensent plus et nos usines produisent moins : cherchez l’erreur !

Dans ce contexte, la vente de deux Mistral à la Russie revêt une double signification économique et politique. En effet, puisqu’il s’agit d’un contrat entre Etats, c’est la France qui subirait le coût d’une annulation. Les tergiversations assez minables de notre exécutif sur la question semblent se situer essentiellement sur le plan économique, l’alignement sur les Etats-Unis paraissant la constante politique. Soit nous dénonçons le contrat, et nous devrons rembourser la part des bateaux déjà payée par la Russie, verser en outre des indemnités, et nous retrouver avec un bateau que notre marine n’a pas les moyens d’acheter et d’utiliser, qu’aucun autre pays n’a manifesté le désir d’acheter. Les chantiers STX de Saint Nazaire seront en panne pour le second Mistral et un millier d’emplois menacés. Des problèmes annexes se poseront : les poupes ont été construites en Russie ; celle-ci considérera que la rupture du contrat lui permet d’utiliser les plans pour construire les BPC elle-même. En outre, la crédibilité du pays sera atteinte, et son industrie d’armement touchée. Que va devenir la vente éventuelle des « Rafale » à l’Inde ? Mais, par ailleurs, la Pologne qui est à la pointe de l’opposition de l’Europe à la Russie du Président Poutine constituerait un marché de 12 Milliards ouvert à la France, avec près de 6 Milliards pour le bouclier anti-missiles de MBDA/Thalès. On voit se dessiner le chantage…

C’est sur le plan politique qu’il faut donc se situer, pour honorer le contrat avec la Russie et pour le faire avec grandeur. Il est déjà arrivé à la France de soumettre des livraisons d’armes à embargo pour des raisons politiques. Ce fut le cas après la guerre des 6 jours, lorsque la France mit fin à la livraison de « Mirage » à Israël en 1969. On peut par amitié pour Israël regretter cette décision, mais elle correspondait à une politique qui visait à affirmer l’indépendance de notre pays à l’égard des Etats-Unis et à reprendre pied dans le monde arabe. Cela s’est traduit d’ailleurs par de nombreux contrats de fourniture d’armement à des pays arabes. De même, aujourd’hui, la France peut affirmer son indépendance en devenant l’interlocuteur privilégié de la Russie en Europe, en disant clairement qu’elle n’est pas solidaire de la guerre froide que les Etats-Unis continuent d’entretenir avec la Russie. Mais cela implique la livraison des Mistral à la marine russe. Quant aux éternuements des pays qui, à force de craindre la Russie d’une manière pathologique, ont conduit à humilier et à ostraciser ce pays dont la fierté est prompte à réanimer le nationalisme, il faut leur donner une importance limitée. Ce sont les mêmes qui ont suivi aveuglément l’Amérique dans son aventure irakienne, quand la France avait vu juste. On se souvient de la réponse cinglante de Chirac aux deux lettres adressées par 10 et 8 pays candidats à l’Union Européenne et membres de celle-ci, et dont il apparaissait clairement qu’ils agissaient comme clients de l’oncle Sam. Enfin, en matière de ventes d’armes, la solidarité européenne est un vain mot : la Pologne est équipée en F16 américains, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne réalisent l’Eurofighter , le rival heureux du Rafale, et le suédois Gripen NG de Saab vient de s’imposer au Brésil. Si les alliances industrielles sont parfois efficaces, dans un domaine de grande concurrence, il n’y a aucune raison pour que l’alignement de notre pays soit un handicap supplémentaire. Il faut au contraire à la fois pratiquer l’indépendance politique et le souci de nos intérêts économiques, l’un en premier, l’autre en second. La livraison des Mistral les réunit à l’évidence.

Autres articles

60 Commentaires

  • mag , 16 Nov 2014 à 13:52 @ 13 h 52 min

    Quand on a un Président aussi nul ,il faut s’attendre à toutes les fautes possibles et inimaginables ! Voyez un peu cette vidéo de F. Hollande et V.Poutine en Australie ! J’en ai le rouge aux joues de honte ! M.Poutine ,ne nous en veuillez pas , tous les Français ne sont pas aussi stupides !! http://www.youtube.com/watch?v=_LchePOH_kw

  • marie france , 16 Nov 2014 à 14:15 @ 14 h 15 min

    c’est ce qui m’a frappé hier au soir sur la 2 !quel manque de politesse !!

  • petitjean , 16 Nov 2014 à 16:23 @ 16 h 23 min

    les américains nous tiennent par les co….lles !!

    les agences de notations anglo-saxones vont dégrader notre note et les taux d’intérêts augmenter.

    la France n’est plus un pays souverain sur le plan politique et nous sommes à la merci de nos créanciers.

    nous avons donc ce que nous méritons !……………………………

    ré information sur
    http://www.polemia.com

    http://www.les-crises.fr/

  • Centulle , 16 Nov 2014 à 18:45 @ 18 h 45 min

    Le sosie du président français s’est encore planté. Il serait temps que le vrai président Hollande lâche Julie et aille lui même aux différents sommet.

    https://www.youtube.com/watch?v=_LchePOH_kw

    Post scriptum: L’agence France Presse me confirme dans l’oreillette que c’est le vrai président reteint par son coiffeur récemment qui est dans la vidéo.

  • sergio , 16 Nov 2014 à 19:16 @ 19 h 16 min

    Un minable absolu doublé d’ un mufle : consternant !……Ce type n’ a vraiment aucune classe .
    Encore 2ans et demi à supporter ce machin ?….HOLLANDE DEMISSION , et vite !

  • Alex , 16 Nov 2014 à 19:36 @ 19 h 36 min

    La droite française par ses compromissions avec Poutine et la Chine remet en cause la protection militaire de l’Europe par les USA et force l’induction d’un monde multipolaire qui est un monde multi-conflictuel au même titre que peut l’être le multiculturalisme.

    Sur une planète multiculturelle, comme dans nos ghettos multiculturels, la paix n’est possible qu’à la condition que chaque peuple s’intègre à une légitimité commune, incarnée par une autorité politique et militaire unique, qui ne soit pas nécessairement fondée sur la démocratie, mais sur la légitimité des actes et la collaboration entre chacun.

    Les USA sont le seul pays légitime au monde (démocratie, défense de la propriété privée, de la liberté de culte, de la liberté d’expression, esprit du compromis etc.) qui possède les technologies scientifico-militaires pour convaincre les dictatures de Russie, de Chine et d’Iran de s’intégrer dans une légitimité planétaire.

    La paix existe sur terre depuis la fin de la seconde guerre mondiale, pour la seule raison que les USA dominent militairement le monde. La fin de ce compromis induirait une guerre mondiale qui pourrait engendrer la fin de l’espèce humaine sur terre.

    Poutine vient de renverser le paradigme qui fut à l’origine de la fin de la seconde guerre mondiale et avec ses alliés chinois et iraniens ils complotent pour la domination militaire du monde au service de leurs idéologies et de leurs entreprises totalitaires.

    L’Europe ne possède aucune armée, ni aucune science militaire, ni aucune défense d’aucune sorte, la droite française prépare donc la fin du monde lorsqu’elle oriente son action pour l’avènement d’un nouvel ordre mondial sino-russo-dictatorial.

    Pour que Washington ne soit pas contraint de démanteler l’Elysée, Sarkozy doit définitivement quitter la vie politique.

    Que cela soit dit à la droite française, vous n’êtes pas au dessus de la légitimité que la France doit intégrer et construire pour la paix dans le monde et les commissions occultes que vous touchez sur les ventes d’armes à la Russie ne feront jamais votre légalité.

  • Tolosan , 16 Nov 2014 à 20:17 @ 20 h 17 min

    On retrouve dans cette affaire des Mistral, tout ce qui caractérise la politique intérieure de Normal Ier le Nul, c’est-à-dire son incapacité à prendre une décision, à avoir du courage, pour ne pas dire mentir, voire faire le contraire de ce qu’il avait affirmé. Et là, à force de jouer la montre, d’hésiter, de ne pas trancher, il s’est foutu lui-même, tout seul, dans une situation encore pire que s’il avait clairement décidé dès le printemps. Vraiment, ce type est nul, archi-nul, et la France fait rire (de pitié hélas) le monde entier.
    Comment peut-il nier au peuple de Crimée le droit de choisir un rattachement à la Russie, alors que le référendum organisé au printemps a donné une majorité écrasante de personnes favorables à ce changement ? Et qu’on ne nous parle pas d’annexion par la force perpétrée par la Russie, parce que la Crimée vit dans le calme ! Pas de révolte, pas d’attentat. S’il y en avait, cela ferait la une en boucle de toutes les chaînes de radio et de télé dans leur hystérie quotidienne anti-russe ! Au contraire, les habitants de Crimée l’ont échappé belle quand on voit ce qui se passe dans le Donbass !
    Comment peut-il soutenir le régime de Kiev qui a envoyé son armée dans le Donbass écraser son propre peuple dans une soit disant “opération anti-terroriste”? Cette opération a fait plus de 4000 morts civils à 2h d’avion de Paris. Est-ce que tous ces gens seraient morts si Kiev n’était pas intervenu de la sorte ? Est-ce que ce sont les miliciens séparatistes qui tirent au canon sur leurs propres villes ? Est-ce que les différents votes ne montrent pas que la population est en accord avec les miliciens ?
    En fait, le président n’est que le caniche des Etats-Unis, tout comme son ministre des Affaires étrangères. Il faut relire les déclarations délirantes en septembre 2013 où Normal Ier partait en guerre pour punir la Syrie (oui, Normal Ier pontifie, il punit!) et allait envoyer nos avions bombarder l’armée régulière aux côtés des islamistes !!! Il faut aussi relire les déclarations démentes de notre ministre des affaires étrangères à la même époque. Nous n’avons strictement rien à gagner dans un conflit recherché par l’OTAN (donc les USA) et par les états de l’Est de l’Europe aveuglés par leur hystérie anti-russe.
    Alors, bien sûr qu’il faut livrer les bateaux à la Russie et surtout changer de politique étrangère.

Les commentaires sont fermés.